Alternative Verte, auto-support et cannabis thérapeutique

Publié par olivier-seronet le 09.04.2010
3 795 lectures
Notez l'article : 
0
 
cannabis thérapeutique
Alternative Verte, association fondée en 2006 à Genève, se consacre à l'étude, à la culture et à la préparation de certaines plantes à usage médical telles que l'aloe vera, le thé vert et le cannabis. Membres de l'association, Fabrice, François et Pancho témoignent de leur engagement dans Alternative Verte.

Comment cette association a-t-elle vu le jour ?
Fabrice : Cette association, à but non lucratif, a été créée par des personnes qui avaient besoin de se soigner avec du chanvre [cannabis] et qui avaient des difficultés à trouver leur “médicament”. Il est difficile pour une personne qui a un handicap, qui n’est pas bien dans sa peau, de passer des heures dans la rue pour essayer de trouver un dealer et acheter sa petite consommation. En plus, à quel prix et pour quelle qualité ?

Des personnes en sont donc arrivées à acheter des plantes dans les magasins. Alternative Verte a commencé par la production de boutures que nous vendions aux membres de l'association.


Le besoin de se regrouper est également venu des persécutions notamment policières subies par ceux qui cultivaient des plantes pour un usage thérapeutique. Etant personnellement polytraumatisé et utilisant le chanvre dans un but médical, j’ai essayé de motiver tout ce monde à se regrouper pour se défendre. Si chacun traite son cas séparément, nous n’arriverons pas à mettre en avant nos besoins véritables et à les défendre. Notre objectif est de défendre nos droits et nos intérêts. Nous ne nous attaquons pas à la société, nous répondons simplement à une carence, en disant que nous existons. Nous sommes une cinquantaine de membres, tous vivants avec une maladie. Nous sommes à
l’Assurance invalidité. La moyenne d’âge dépasse les 40 ans. Nous nous trouvons souvent un peu plus exclus que les jeunes.

Qu'est-ce qui a motivé votre engagement ?
François : J’en avais marre de courir après dans la rue. J’ai ainsi pu trouver des plantules [petites plantes] pour faire une petite production chez moi. Cela m’a libéré du temps et aussi l’esprit. Du point de vue financier, ça va beaucoup mieux aussi.

Pancho : Pour moi, c'était un moyen d'avoir mon médicament sans avoir d'ennui. Je ne cherche pas à trafiquer. C’était aussi
difficile de trouver ce dont j'avais besoin et pas à n’importe quel prix ni à n’importe quelle qualité.

Quelle sont vos activités ?
Fabrice : Notre action, c’est de présenter nos besoins en disant : “Nous souffrons, nous avons déjà essayé des médicaments, nous sommes arrivés au terme de ce que nous pouvions obtenir avec eux, nous voulons juste pouvoir nous soulager et en prendre un peu moins.”

Pancho : Nous ne consommons pas uniquement le cannabis en le fumant. Il y a aussi les sprays, les cataplasmes surtout pour la sclérose en plaque, etc. Si on consomme dix pétards par jour, même moi, je dis que c’est plus tellement thérapeutique !

Par exemple, le spray, j’ai vu que ça me convenait parce que ça passe par les muqueuses, ça ne monte pas comme quand on fume un joint. Ça me permet de bien manger sans être “à côté”. C’est un complément à ma trithérapie.


Fabrice : Avec notre production de chanvre, nous mettons en place un système d’entraide. Quelqu’un qui est en rupture avec son environnement a, tout d’un coup, l’occasion de croiser des gens qui sont un peu comme lui. Cela donne vraiment une volonté de ressortir, de faire d'autres choses, de trouver des motivations jusqu'à parfois arrêter la méthadone pour certains qui sont en substitution.


Pancho : Il y a beaucoup de membres qui sont désocialisés, qui vivent cloîtrés chez eux. Le fait de savoir que les jeudis nous nous rencontrons, c’est aussi une “thérapie” pour chacun. On peut en parler avec les autres, pouvoir dire : “Voilà ce que j’ai”, mais aussi tout simplement pouvoir faire les gestes tous bêtes de la vie : se faire à manger, se motiver pour une sortie.

Plus d'infos sur http://www.alternative-verte.info

Commentaires

Portrait de maya

Je file visiter le site ..... C'est-y français cette affaire ? ou on est encore dans les pays développés à ce niveau (quebec et suisse ?) Ce serait cool de préciser le fonds des articles vu qu'il y a ici des infos qui viennent de tous ces pays avancés (par rapport à nous s'entend) ? D'ou écrivez vous journalistes seronet france? quebec ou suisse ou belgique ? merci pour l'éclairage encore une fois... bien à vous, maya
Portrait de olivier-seronet

Bonjour Maya,

Le dossier sur le cannabis thérapeutique a été précédemment publié dans Remaides de l'hivers 2009 (http://www.seronet.info/dossier/cannabis-ca-se-soigne-25678) . Il comporte des articles rédigés, pour Remaides, depuis la France, le Québec et la Suisse dans le cadre d'un partenariat entre AIDES, la COCQ-Sida et le Groupe sida info Genève. Certains des articles sont ensuite rediffusés sur Seronet. Dans cadre du présent article, la rédactrice provient de Sida info Genève. La mention du pays est indiquée en haut de la page en dessous du titre.

Que veux-tu dire par "préciser le fonds des articles" ?

Cordialement,

Olivier

Portrait de maya

yolivier ! je parle de la société dans ils émanent car tout ça m'intéresse puissance 100, tu t'en doutes... et je suis friande d'infos d'ailleurs à tous niveaux mais la je capte plus rien mon pb de compréhension vient que je ne sais pas de quelle société ( d'ou vient le journaliste en fait d'ou il nous écrit (made in française, québécoise, ou suisse) je ne vois pas l'indication pays que tu me signales ? dans le titre mais jvois rien que céline shaer or quid origine ?

:-(

je sais pas mais idée qui me vient pour nous permettre d'identifier la provenance des articles bidulle-seronet- fr ou bidulle-sidainfogeneve ou .bidulle- cocq sida ou va savoir qui donne l'origine de ces articles est-ce que je suis plus claire là ? bien à toi, thanks pour l'écoute bzz bzz

Portrait de maya

j'ai enfin trouvé la mention suisse....et j'ai pas méf- hein -donc c'est pas évident à trouver... même si olivier tu as raison c'est écrit ..mais bon quoi ;-) .bon alors je clos mon billet sur Peter Tosh (utile de vous préciser qu'il est mort et que ses revendications made in jamaica datent des années 70 .... Yes we can ? on y a cru ... on y croit plus.... jvois une france en pleine régression sociétale bondieuzeries, social, droit des femmes, etc etc pierrefite stains sarcelles transformées depuis qq jours en babylon- land parait que ça rassure les braves gens mais c qui les braves ? ....de graves retours dans le passé au lieu du futur...ça mène dans le mur... http://www.youtube.com/watch?v=QnurT1Ikcbk&feature=related
Portrait de Meliah

Ce serait un énorme pas ,déjà .Je crois que c'est dans l'expérience canadienne qu'un mec s'est fait choppé ,(après dénonciation des habitants de son petit village)et il s'en est tiré avec 500€ ou dollars d'amende ;le juge n'ayant pas "entendu" ses revendications de malade :et pourtant ! s'ils savaient ces juges comme on en bave au quotidien !!!! Je parle de toutes les maladies invalidantes, occasionnant des DOULEURS insupportables . Il faut d'abord dépénaliser la détention et la culture personnelle de marijuana (quotas à débattre ) . D'ailleurs ,je connais des personnels de gendarmerie ,dans la campagne française, qui saisissent et....consomment plutôt que de jeter..Je me suis vue moi-même "confisquer" une boite de graines à mon domicile dans des circonstances difficiles à expliquer ici . Dans les années 60 la marie-jeanne était considérée comme récréative .Il s'agit aujourd'hui de la prise en compte de la douleur ;initiée il y a une vingtaine d'années par l'éminent cancérologue Léon Schwarzenberg, qui n'a cessé( atteint lui-même d'une hépatite c) de lutter contre le concept judéo-chrétien, de l'acceptation de la souffrance de l'accouchement à l'agonie. Je voulais rappeler ici qu'à l'instar de l'état de Californie (en faillite) ,des centaines de planteurs-cultivateurs ont suivi des stages ,en vue de recréer des emplois,en cultivant des milliers de parcelles de terrains en friche :la t.v.a revenant à l'état ,qui du même coup éradique l'économie parallèle des trafiquants ,qui comme leur nom l'indique ,n'assure aucune qualité et font des profits astronomiques. Et ,bien sûr ,je parle ici de la France aussi . Quant à la légalisation dans notre cher beau pays , je crois qu'il ne faut pas rêver! L'etat n'est pas prêt à y penser . Trop d'intérêts pour nos chers labo-pourvoyeurs d'antidépresseurs ,dont nous nous gavons ,ainsi que de leur puissants analgésiques qu'ils nous fabriquent aussi ???Ah, les lobbies ! Je crois qu'en plus de tous ces avantages ,le trou de la sécu pourrait être positif :nous sommes champions du monde de la consommation de Médocs,tous confondus .Et puis,je ne vise personne (mais si quand-même) nos DIRIGEANTS eux-mêmes ,ne marchent pas aux comprimés de vitamine C !!!!!!! Quelle pêche ils ont ,alors que nous on ne demandent qu'à manger de bons gâteaux ,sans OGM,et qui font disparaître nos putains de douleurs ...Moi ,j'ai 60 balais et je bouge comme si j'en avais 20 de plus ! Merde à leur égoïsme . Coup de gueule d'une privilégiée en lopin de terre .Meliah
Portrait de Ouhlàlà

officiel, en France, à ma connaissance ça n'existe pas. Est-ce que Aides a déjà été sollicité pour soutenir un projet dans ce sens ? Le débat de la dépénalisation, voire de la libéralisation, va ressurgir à l'occasion de la prochaine présidentielle, sous la pression des Verts, et de Daniel Vaillant, qui assume des prises de position depuis plusieurs années et est à l'origine d'une commission parlementaire sur le sujet (voir lien ci-dessous, qui revient sur des déclarations de 2003, octobre 2009 et recemment). Le PS parait le soutenir, mais frileusement, Vaillant semble poussé en avant comme un fusible... A suivre ? Ca commence à bien faire ! http://www.cannaweed.com/news/article-1927-vaillant-parlementaire-legali...
Portrait de lounaa

la france est en pleine régression sociétale, sur beaucoups de chose , on dirait un pays qui au lieu d'avancer regresse dans beaucoups trop de domaine , ils en on de la chance les hollandais , les suisses, . c'est dingue sa ......;;
Portrait de fekomunra

rien à r'jouter juste degouté !!!
Portrait de Ouhlàlà

pour aller plus loin que la dépénalisation... c'est une déclaration de Stéphane Gatignon, maire Europe Ecologie de Sevran... pendant que les services du ministère de l'intérieur communiquent sur chaque kilogramme intercepté... Et après ? http://www.rue89.com/2010/04/13/le-voeu-dun-elu-des-champs-de-pavot-et-d...