Arnaque à la guérison : l'Afssaps dégaine

Publié par jfl-seronet le 10.03.2009
1 615 lectures
Notez l'article : 
0
 
Théories fantaisistes, révisionnisme scientifique, charlatanisme, recettes de bonnes femmes et abus en tout genre ont marqué l'histoire de l'épidémie de VIH/sida. Aujourd'hui encore, on ne compte plus les sites plus ou moins farfelus ou dangereux qui prétendent détenir la vérité et même les combines pour "guérir" le sida ! Ces dérapages, souvent illégaux, poussent les autorités à intervenir. C'est ce qui arrive aujourd'hui avec le site Sidaventure.net.
sidaventure.png

Informés par des internautes, AIDES et le TRT-5 (un groupe interassociatif qui rassemble huit associations de lutte contre le sida) alertent, il y a quelques semaines, les services de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) d'un problème concernant le site Sidaventure.net. En effet, l'offre de recrutement, que diffuse Sidaventure.net, de volontaires souffrant de la maladie du sida, résidant notamment en France, en vue d'une insertion dans un protocole expérimental est nettement problématique et même parfaitement illégale.

De quoi s'agit-il ? Depuis plusieurs semaines, Sidaventure.net assure la promotion d'un protocole expérimental dénommé A72 qui porte sur l'administration à des personnes malades du sida d'une préparation sous forme de poudre composée d'une association de plantes originaires de Madagascar. Un protocole pour lequel le site recrute des patients. Ce "médicament", baptisé A72, est présenté dans le protocole et sur le site comme "offrant la guérison définitive aux patients atteints du sida" et comme "une alternative aux traitements conventionnels". Sidaventure.net invite d'ailleurs les patients à suspendre les traitements antirétroviraux. Le site n'y va pas de main morte utilisant des formules du genre : "Votre chance de guérison de Sida est de 100 %" et autres : "Vous ne risquez pas une reprise de l'infection VIH après le traitement sauf si vous avez un comportement sexuel non contrôlé, une conduite poussée vers les drogues."


Pour l'Afssaps, il y a là un très gros problème. Sidaventure.net a lui-même rendu publique la liste des infractions qui lui sont reprochées, sans, jusqu'à maintenant, s'en émouvoir plus que cela. En effet, selon l'agence les "allégations thérapeutiques associées au remède A72 lui confèrent la qualification de médicament par présentation", ce qui a pour conséquence le respect d'obligations légales. Dans le cas présent, elles ne sont pas tenues. Autre problème, le Code de santé publique indique clairement qu'"aucune recherche biomédicale ne peut être mise en œuvre en France" sans une autorisation officielle des instances concernées, notamment l'Afssaps. Il n'y en a aucune concernant  ce protocole parfaitement fantaisiste. Mais ce qui inquiète aussi l'Afssaps, c'est qu'en "l'absence de données fiables sur la composition, la qualité, la toxicité et le rapport bénéfice/risque du "remède A72", la promotion de cet essai au moyen d'un support d'information mettant en cause l'efficacité des traitements conventionnels dans une indication aussi grave que le sida, constitue une perte de chance pour les patients atteints de cette pathologie et est de nature à induire un danger grave pour la santé humaine".

Pour tous ses motifs, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a donc mis en demeure Sidaventure.net de "cesser immédiatement toute référence au protocole A72 et au remède A72" et de faire connaître les mesures envisagées par les responsables légaux du site pour se "conformer à la législation en vigueur".

Commentaires

Portrait de askhim

Mais au delà d'un "Sidaventure.net a lui-même rendu publique la liste des infractions qui lui sont reprochées, sans, jusqu'à maintenant, s'en émouvoir plus que cela"... A charge On a pas cherché à en savoir un peu plus ?!