Autres réactions

Publié par jfl-seronet le 05.05.2009
1 022 lectures
Notez l'article : 
0
 
prévention par le traitementréduction des risques sexuelspréventiondésir d’enfant
Très attendu, l'avis du Conseil national du sida (CNS) a suscité les réactions de plusieurs associations, après celle de AIDES, Act Up-Paris et Warning, Seronet vous propose des extraits de celles du Comité des Familles, d'Actions Traitements et de Sida Info Service.
reactions.png

Le Comité des Familles a été la première à réagir à l'annonce du Conseil national du sida qui rendait public l'Avis sur l'intérêt du traitement comme outil novateur de la lutte contre l'épidémie d'infections à VIH. L'association affirme qu'il s'agit de "la nouvelle la plus importante non seulement pour les personnes séropositives, mais pour la lutte contre l’épidémie du sida." L'association la résume d'ailleurs d'une phrase : "Les traitements qui sauvent déjà des vies en combattant le virus permettent également d’en empêcher la transmission !" Ce qui semble gêner l'association, c'est le retard pris pour cette annonce : "Les quinze mois de "réflexion" du Conseil national du sida", mais surtout les données accumulées "depuis au moins dix ans" qui ne doivent, qu'au courage suisse, d'avoir été rendues publiques. Pour l'association, ce qui est particulièrement important, c'est que le CNS se prononce sur le fait que l'"information sur l’intérêt comme sur les limites du traitement dans la prévention de la transmission sexuelle soit délivrée avec soins et rigueur (…) d'une part en direction des personnes atteintes (...) et d’autre part à destination de la population générale". Pour le Comité des Familles, le CNS "aura au moins rendu aux couples ce que certains au Ministère de la Santé ou à l’Institut national pour la prévention et l’éducation à la santé voudraient nier : le droit des couples confrontés au VIH de faire leurs propres choix en matière de prévention et de procréation, et le libre arbitre qui nécessite une information éclairée sur toutes les questions qui les concernent."

"Les traitements au secours de la prévention ?" s'interroge de son côté Jean Marc Bithoun dans une tribune du site internet d’Actions Traitements. "Il est vrai que si le traitement peut protéger nos partenaires contre la contamination du virus, il ne nous protège pas, nous séropositifs, des autres IST. L’avis du CNS reste mesuré, mais bien d’autres questions vont se poser dans les semaines, mois et années à venir", note Actions Traitements (30 avril). "Le CNS responsabilise un peu plus les médecins quant à leur rôle d’information et de conseil, mais avec quels moyens ? Sans moyen ni temps supplémentaires, comment pourraient-ils mieux informer, mieux accompagner leurs patients et aborder les questions de sexualité ?" interroge l'association. Pour Actions Traitements : Ce positionnement du CNS a le mérite de poser les premiers jalons d’une prévention repensée. Il faudra qu’elle le soit en prenant en compte la réalité du terrain et en écoutant et intégrant les réflexions des premiers concernés..."

Du côté de Sida Info Service, on retient le fait que le "traitement antirétroviral" est affirmé "comme moyen de prévention". Ce qui n'est pas un "sujet nouveau" pour le CNS comme en témoignent la "prévention de la transmission de la mère à l’enfant" ou le "traitement post-exposition lors d’un accident d’exposition sexuelle ou au sang". Sida Info Service retient dans son communiqué (30 avril) que le "CNS a maintenu que si les outils de prévention classiques restent les meilleurs moyens de réduire la transmission, le traitement peut, dans certaines situations, être une alternative dépendant de choix individuels. Le CNS fait ainsi le pari de donner à chacun-e le pouvoir d’exercer sa liberté et sa responsabilité (à se faire dépister, se faire traiter…)."

Comité des Familles :
Plus d'infos sur : http://papamamanbebe.net/a8973-libre-arbitre-et-droit-a-l-information-des-c.html
Actions Traitements
Plus d'infos sur : http://www.actions-traitements.org/spip.php?article2675

Sida Info Service
Plus d'infos sur : http://62.161.41.48/sida/spip.php?article2623

Illustration : Nookiez

La suite de notre dossier : 


Conseil national du sida : un avis qui change la vie !

La "dignité" à la hausse !
Nouvelle donne : le CNS recommande
Avis du CNS : trois associations réagissent