Chaque jour l'actu de la conférence

Publié par olivier-seronet le 16.07.2010
2 975 lectures
Notez l'article : 
0
 
Vienne 2010
Avec AIDES, la Cocq Sida, Fréquence VIH et le Groupe Sida Genève, retrouvez chaque jour toute l'actualité sur la conférence sida de Vienne.
compo_vienne2.jpg

Les brèves du 23 juillet

Fonds mondial : carton rouge pour le Canada

L’Afrique en Amérique

Le traitement 2.0, on en parle, mais guère plus !

Et les droits au Canada ?

« J’ai un certain malaise.»

Le Canada a dit non à la Déclaration de Vienne

Les Réservoirs du VIH :  un enjeu d’avenir majeur contre le virus et la maladie

Transmission, complications, , inflammation, séroconversion, sérodéconversion, activation, régulation, infection, transcription, intégration, variation, protection, intensification, éradication, réplication, primo-infection, compartimentalisation (la suite)

Les brèves

Happening pour dénoncer la situation des sans abri (22 juillet)

Session sur les droits humains (22 juillet)

Pas d'effet déstabilisateur (21 juillet)

Les femmes à l'honneur (21 juillet)


 

3e jour à Vienne : De la drogue, du gel et… des droits ! (21 juillet)
il faut croire que la chaleur qui s’est abattue sur Vienne a étouffé les ardeurs militantes.
Dans une conférence bien plus calme qu’à l’accoutumée, la journée de mardi avait été marquée par l’arrivée d’un gel microbicide prometteur et la session du Lancet sur les usagers de drogues, avant que la grande marche pour les droits humains ne viennent un peu secouer la cité viennoise. (la suite)

Rapport d'experts 2010 : changements au programme

Lundi 19 juillet en fin d'après-midi, le professeur Patrick Yeni a remis officiellement la nouvelle mouture du Rapport d’experts 2010 à la ministre française de la Santé, Roselyne Bachelot, à l’occasion de la Conférence de Vienne. Il s’agit des nouvelles recommandations de prise en charge médicale du VIH valables pour les personnes suivies en France. (la suite)

Première guérison du VIH : c’est possible mais quasiment pas reproductible aujourd'hui (20 juillet)

La conférence de Vienne a permis de revenir sur une information dont nous avions parlé sur Seronet en novembre 2008. L’affaire était partie d’Allemagne et la nouvelle avait fait vite sensation dans la presse. Un séropositif ayant subi une greffe de moelle osseuse a conservé sa charge virale VIH indécelable pendant plusieurs centaines de jours sans traitement. Explications fournies lors de l'atelier présidé par François Barré Sinoussi, prix Nobel de médecine. (la suite)

La recherche avance, si, si ! (20 juillet)

Des premiers temps de la Conférence de Vienne, on peut déjà retenir sur le champ thérapeutique quelques pistes. On peut citer les nouveaux concepts d'antirétroviraux (médicaments anti VIH) qui prennent d'autres cibles que la seule réplication du virus et les progrès d'un domaine plein d'enjeux : celui sur les réservoirs du VIH. On peut aussi citer l'inflammation ou l'activation immunitaire (ce qui "conduit" l'évolution de la maladie à VIH et ses effets délétères) et noter des espoirs ("Towards a cure ?" : "Vers un remède ?") qui doivent encore rester prudents d'une "guérison" possible un jour. (la suite)

De Bill Clinton à Bill Gate (20 juillet)

L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton a animé, le 19 juillet 2010, une plénière lors de la Conférence de Vienne. Devant une salle comble, Bill Clinton a traité, entre autres, de la crise économique et des solutions pour le financement des actions de lutte contre au VIH/sida. Un peu plus tard, l’ancien président de Microsoft et multimilliardaire Bill Gates est intervenu, lui aussi, sur les perspectives d'avenir, mais aussi sur les actions conduites actuellement un peu partout dans le monde. Youssef Shoufan de Fréquence VIH y était. (la suite)

Les brèves : 

Zap du stand du gouvernement canadien

La criminalisation de l’homosexualité, un frein à lutte contre le sida

Le VIH se propage en Europe de l'Est

Afrique : les nouveaux médocs seraient rentables

VIH et travail : les idées de la Suisse

VIH : Le PS sort du bois

Annie Lennox, le juste combat

5,2 millions de personnes sous traitement
Le Fonds mondial à un point tournant

OMS : traiter plus tôt !

(20 juillet) L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié (19 juillet) ses nouvelles directives pour lutter contre le VIH. Elles recommandent de commencer le traitement plus tôt, en utilisant des molécules moins toxiques. Ces directives sont destinées particulièrement aux pays pauvres. (la suite)

Yanick Villedieu, journaliste à Radio-Canada, a couvert toutes les conférences internationales sur le SIDA depuis la première à Atlanta, aux États-Unis. (Vidéo Fréquence VIH- 2010)

Dépistage : Bachelot rassure… mais des questions restent en suspend

(20 juillet) Son interview dans Libération n'avait pas convaincu, son discours à la Conférence de Vienne (19 juillet) était assez conventionnel… la ministre de la Santé a donc choisi (pas vraiment le choix dans un tel contexte…) de recevoir les associations françaises de lutte contre le sida présentes à Vienne. C'était hier à 19 heures. La ministre a également profité de son passage au stand de AIDES pour se faire dépister dans le cadre d'un dépistage conduit par des acteurs communautaires. Un geste fort qui est aussi un signal politique sur l'enjeu majeur du dépistage en France. Explications. (la suite)

La taxe Robin en action ! (brève)

Photo : Mael Gérard

Pénalisation VIH : 600 personnes condamnées

Depuis le début de l’épidémie de VIH, plus de 600 personnes ont été condamnées dans le monde pour transmission du VIH, la plupart à des sentences lourdes. L’Amérique du Nord et l’Europe recensent, à elles seules, davantage de cas de condamnation que le reste du monde. Ce nombre représente cependant 0,001 % des personnes séropositives dans le monde. (la suite)

VIH : Et si ça bougeait enfin en France !

Deuxième couche, deuxième salve… Pour qu'un message soit bien compris, il nécessite parfois d'être répété. C'est dans ce sens qu'il faut voir (après les premières attaques contre le plan national français 2010-2013 de lutte contre le sida et les IST), la publication dans "Libération", à la veille de l'ouverture de la Conférence de Vienne (17 juillet), d'un appel des chercheurs, médecins et militants associatifs français pour changer la politique de lutte contre le sida en France. Explications. (la suite)


ONUSIDA : oui à la taxe Robin ! (Brève)


Billet du lundi "Ici et maintenant !"

"Rights here, right now", le mot d’ordre de la 18e Conférence mondiale sida, reflète bien l’ambiance de la cérémonie d’ouverture : d’une part, "Rights here" montre la place que les droits humains ont dans la lutte contre le sida, d’autre part "Right now" insiste sur l’urgence de la situation et de l’action qui nécessite d’être menée immédiatement. D’ailleurs, le lancement des festivités se fait avec la manifestation, à l’extérieur de la conférence, des activistes pour un engagement renouvelé en faveur du financement du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Minute après minute, le cortège de manifestants s'étoffe pour finalement investir les couloirs de la conférence jusqu’à la grande scène où se déroule, quelques instants plus tard, la session inaugurale de cette conférence. C’est donc dans un climat "agréable" et plutôt militant que débute cette semaine de rencontres et d’échanges pour que la lutte contre le sida évolue face à ses nouveaux enjeux. (la suite)



Conférence de Vienne - 2010 - ouverture
envoyé par AIDES

Gays : être entendus ! (Brève)

Traiter tout le monde ? (Brève)

Conférence de Vienne : AIDES en jeu ! (Interview de Bruno Spire, président de AIDES)

"Des droits ici, des droits maintenant !", tel est le thème de la 18e conférence internationale sur le sida qui se déroule du 18 au 23 juillet en Autriche. Rendez-vous majeur de la lutte contre le sida, cette conférence est un incroyable creuset pour échanger entre scientifiques, médecins et militants et une tribune mondiale pour y porter une vision politique de la lutte contre le VIH. Président de AIDES, Bruno Spire explique quels sont les enjeux de l'édition 2010 de la conférence et quelles sont les priorités et les stratégies que l'association entend défendre à cette occasion... (la suite)

18e Conférence internationale sida

Rappeler aux dirigeants du Monde qu'ils ont des responsabilités et faire que l'accès universel au traitement devienne enfin réalité ; tel sera le message de AIDES cette année lors de la 18e conférence internationale sur le VIH/sida de Vienne (Autriche). AIDES et ses partenaires seront présents pour informer, partager, et faire progresser la lutte. (la suite)

Illustration : Yul Studio

Commentaires

Portrait de nathan

Dans un entretien accordé à Eric Favereau de Libé, publié aujourd"hui, Roselyne Bachelot s'engage à systématiser le dépistage anonyme et gratuit :

"Je veux aller vers un plan de santé publique, car on ne peut plus se contenter d'avoir une approche sectorielle. D'abord, c'est le renforcement du dépistage dans la population générale, dans le cadre du système de soins, en particulier avec les médecins traitants. Une campagne d'information à l'attention du grand public sera d'ailleurs lancée à la fin de l'année. Nous entendons également réformer le dispositif du dépistage anonyme et gratuit en allant plus loin que la simple fusion des CDAG et CIDDIST. Sur des groupes plus ciblés et en particulier pour répondre à l'urgence sanitaire d'aujourd'hui à savoir l'épidémie chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, je veux ouvrir dès 2011 10 centres de dépistage réalisés par des non professionnels de santé au sein desquels les associations interviendront au plus près des besoins des populations. Ces centres travailleront, en particulier auprès des gays ; sur ce point, nous devons encore régler quelques difficultés juridiques. Mais je le redis: sur le dépistage, je n'ai qu'un objectif: le destigmatiser, le banaliser."

Tout l'entretien sur vih.org