Couples, seniors, étrangers : la pauvreté à de nouveaux visages

Publié par jfl-seronet le 24.11.2014
5 985 lectures
Notez l'article : 
4
 
0
Chiffrespauvreté

Dans son rapport annuel, publié le 6 novembre, le Secours catholique constate une aggravation de la pauvreté des seniors, tout particulièrement des femmes. Les étrangers en grande précarité sont aussi de plus en plus nombreux. En 2013, l’association a accueilli près d’1,5 million de personnes. La France compte aujourd’hui 8,5 millions de personnes monétairement pauvres. Voici quelques données clefs.

1 - La paupérisation des seniors s’accroit, avec comme premières victimes les femmes. Cette année elles représentent 61 % des plus de 60 ans à être reçues dans nos accueils (soit 7 points de plus en dix ans), indique le rapport du Secours catholique.

2 - Le niveau de vie moyen s’élève à 515 euros par unité de consommation. Avec des ressources si faibles, c’est l’équation impossible pour faire face aux dépenses sur les postes majeurs comme le loyer, l’alimentation ou l’énergie. La précarité énergétique gagne du terrain : les impayés liés à l’énergie augmentent (+ 4 % en trois ans) et les charges liées à la mobilité pèsent de plus en plus lourd, notamment en milieu rural.

3 - La grande exclusion des hommes seuls avec un très faible niveau de vie (166 euros par unité de consommation), souvent même sans ressources (28 % d’entre eux), en logement de plus en plus précaire.

Les constats du Secours catholique

Au-delà des constats du rapport 2013 qui montrent que la pauvreté s’intensifie toujours davantage, le Secours catholique-Caritas France explique surtout s’inquiéter "du délitement du lien social dans un contexte sociétal qui se durcit". "Les clivages et les corporatismes se cristallisent autour des plus fragiles qui deviennent les boucs émissaires de la crise", explique le rapport. A l’occasion de la publication de son rapport statistique sur la pauvreté, le Secours catholique lance un double appel. "Le premier, au chef de l’Etat (…) le Secours catholique souhaite demander au Président de la République quelle initiative il compte prendre pour que les 8,5 millions de personnes vivant dans la pauvreté (dont 3 millions d’enfants) reprennent espoir et confiance dans l’avenir et retrouvent une vraie place au cœur de notre société". Par ailleurs, il propose "le lancement d’une conférence nationale de refondation de la protection sociale, afin de rebâtir un système universel financé par tous et efficace pour tous, particulièrement pour les plus vulnérables". Enfin, le second appel est orienté "vers l’ensemble de la société française : il est impératif que chacun (citoyens, associations, partenaires sociaux, professions libérales, collectivités, entreprises…) se mobilise concrètement pour recréer des réseaux d’entraide de proximité pour et avec les personnes vivant des situations de pauvreté".

Autres données

En 2013, parmi les personnes accueillies par le Secours catholique, 69 % sont de nouveaux contacts. La tranche d’âge la plus fragilisée est celle des moins de 20 ans. Le nombre d’étrangers en situation de grande précarité continue d’augmenter : ces personnes représentent un tiers des personnes accueillies en 2013. Par ailleurs, l’association constate aussi une forte augmentation du nombre de couples avec enfants : plus 6 % entre 2012 et 2013. La paupérisation des seniors gagne du terrain. Les plus de 60 ans représentent aujourd’hui 8,5 % des personnes accueillies, contre 5 % en 2000. Autre groupe mis en avant dans le rapport 2013 : les hommes seuls. Ils représentent la population disposant des plus faibles revenus. En 2013, le Secours Catholique a accueilli 141 000 hommes seuls. Ils vivent en moyenne avec 437 euros par mois, mais 28 % d’entre eux n’ont aucune ressource. 60 % sont français, 40 % étrangers. Ils sont particulièrement isolés et victimes d’une grande exclusion pour la plupart : ce sont souvent des personnes à la rue, des migrants, des pères seuls.