Enquête suisse : la transmission du VHC augmentée chez les personnes VIH+

Publié par jfl-seronet le 12.02.2014
8 477 lectures
Notez l'article : 
4.5
 
Sexualitévhchépatite Cco-infection

Le virus de l’hépatite C se transmet non seulement par le sang, mais peut l’être aussi par les contacts sexuels, dans certaines conditions. C'est ce que montre une étude réalisée auprès de personnes vivant le VIH, explique un communiqué (3 février) du Fonds national suisse de la recherche scientifique.

"Il y a quelques années encore, le consensus général voulait que l'hépatite C ne se transmette que par le sang, donc en pratique exclusivement par les transfusions sanguines ou par l'échange de seringues entre [personnes usagères de drogues par injection]. Mais les scientifiques ont ensuite découvert qu'en plus des consommateurs de drogues par voie intraveineuse, de plus en plus de patients homosexuels porteurs du VIH avaient contracté une hépatite C - y compris en Suisse", explique le communiqué. Du coup, une équipe de l'Hôpital universitaire de Zurich s'est penchée sur cette question afin de "savoir si cette hausse était due à des transmissions par voie sexuelle. Ils ont comparé la structure moléculaire des virus VIH de près de 10 000 patients de l'étude suisse de cohorte VIH sous forme anonymisée. Si les séquences génétiques des virus de deux patients concordent, il faut selon toute vraisemblance que l'un d'eux ait été contaminé par l'autre. Les chercheurs ont ainsi constitué plus de 1 500 paires de patients dont on savait par ailleurs qu'ils avaient également une hépatite C", explique le Fonds. Résultats ? "Il s'avère que les patients porteurs du VIH ayant un partenaire porteur des virus VIH et VHC ont un risque deux à trois fois plus élevé d'être contaminés par l'hépatite C que d'autres séropositifs. Ce risque accru a été observé non seulement chez les toxicomanes, mais aussi chez les homosexuels et les séropositifs hétérosexuels", explique le communiqué.

"Cela indique qu'il existe des transmissions sexuelles de l'hépatite C", déclare Roger Kouyos, premier auteur de cette étude. De son côté, le président de l'étude de cohorte VIH, Huldrych Günthard estime que "Les personnes porteuses du VIH et du VHC ne devraient pas avoir de relations sexuelles non protégées". Les homosexuels semblent particulièrement concernés, sans que les chercheurs en connaissent encore clairement la raison. "Une explication possible est que les rapports anaux provoquent davantage d'échanges sanguins entre les partenaires sexuels", avance néanmoins Huldrych Günthard.

L'étude suisse de cohorte VIHL'objectif de cette étude créée en 1988 consiste à comprendre plus précisément l'infection VIH/sida, ainsi qu'à améliorer l'encadrement des personnes vivant avec. Toutes les cliniques suisses spécialisées dans le VIH (Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano, Saint-Gall et Zurich) collectent des données sur le traitement et l'évolution de la maladie. A l'heure actuelle, plus de 8 800 personnes participent à l'étude suisse de cohorte VIH, dont presque un tiers de femmes.

Commentaires

Portrait de KRIS83

Ne connaissant rien de l'hépatite C j'ai été effectivement très surpris lorsqu'à l'hôpital Cochin en 2008 , j'étais allé consulter en urgence  pour des marqueurs hépatiques très élevés et que dans le service du professeur Avril , son interne me regarda les pieds sous toutes les coutures ! J'avais alors une hépatite C .  J'ai compris depuis qu'il cherchait les traces d'aiguilles sous mes pieds ! J'ai eu le sentiment à ce moment là d'avoir commis un crime , et d'être pris pour un drogué qui ne l'avoue pas . J'ai toujours eu personnellement une attitude très franche envers la vie et envers les autres . Je comprends parfaitement que l'on puisse se retrouver pris au piège de la cocaïne ou des drogues par injection mais j'ai fait le choix de ne pas m'y laisser prendre . Je ne juge pas et je n'ai aucun droit de le faire . Mais lorsqu'à Cochin , on a semblé me traiter comme un "drogué" sans me poser de questions sur ma façon de vivre , et j'ai vu que le jugement négatif à mon propos de la part des internes et du personnel se voyait clairement  !

Se faisant aujourd'hui et avec cette nouvelle , on peut aussi espèrer que le regard et le jugement des personnels soignants seront moins sévères et moins désaprobateurs qu'ils ne l'ont été à mon égard .

C'est un peu comme si , aprés avoir été jugé coupable d'un crime , la découverte d'un ADN fasse que l'on me jugea aujourd'hui autrement .

Ce que j'écris ici n'est peut-être pas important pour certains , mais cela est un peu symptômatique de la vision que le personnel hospitalier avait des maladies lièes à un comportement social non conforme ou interdit !

Depuis Octobre 2013 l'hépatite C a totalement disparu et j'en ai eu la confirmation en Décembre 2013.

Portrait de lipote

 j' ai connu lea meme chose en tant qu' ancien junk mon vhc je l' ai chopé  avec la seringue  le personnel hospitalier ( pas  tous!) me dévisageait comme un criminel !  mon  toubib et mon hépato  sont tolérant et ne m' ont jamais jugé c'est ca le plus important!  merci pour ton témoignage

Portrait de pascalcoucou

j'ai été catalogué d'office, de 84 à 95 (début de ttt de substitution) et à partir de ce moment c'était plus simple, changement d'hosto aussi,j'ai eu de la chance de faire deux ttt interferon+riba sans succès mais délais de 2 ans entre chaque et au 3eme avec le télaprevir, j'ai enfin réussi à l'éradiquer, non sans en baver sérieux !!!

Mais depuis que c'est fait quel plaisir de n'avoir plus qu'un virus, et les effets hépatiques néfastes en régression, reste plus qu'a faire le ttt vaccin (curatif en essai pour le ttt du VIH) et peu être laisser cette période de coté, et retrouver des activités plus importantes que maintenant.

n'ayant plus d'addictions illégales (depuis 1995), alcool, drogue, ni somnifères et à part la clope malgré une petite rechute 3/jour, j'ai de bons rapports avec le personel hospitalier, depuis mon arrivée dans le sud ouest en fait.

respectant une alimentation sans trop de mauvaises choses (excès de charcuteries, pâtisseries, boissons gazeuses etc ) et une activité régulière, j'arrive petit a petit à reprendre des forces, de l'endurance etc ..... après 18 mois de la fin du ttt VHC.

                          Pascal ... .. .