La sérophobie dans les soins

Publié par jfl-seronet le 06.12.2012
5 714 lectures
Notez l'article : 
4
 
Initiativesérophobieaccès aux soins

En octobre dernier, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a lancé un grand travail de réflexion visant à établir un ambitieux "programme d’action gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre". Les associations invitées pouvaient également apporter leurs contributions écrites. C’est ce que AIDES a fait concernant différents sujets dont la sérophobie dans les soins.

Solution_manquante.jpg

"Parmi les thèmes abordés dans les différents groupes de travail, il est regrettable qu’une thématique n’ait pas été mise en avant. En effet, tous les jours, aujourd’hui encore en 2012, il n’est pas rare que les personnes LGBT soient discriminées dans les milieux du soin, et ce, quels qu’ils soient", note AIDES dans sa contribution écrite. "Plus particulièrement, il existe une problématique qui n’est pas nouvelle dans la relation entre les professionnels de santé et les personnes atteintes de VIH, qui plus est quand il s’agit de populations LGBT : la sérophobie dans les soins.

Citons quelques chiffres qui illustrent cet état de fait. Ils viennent de l’enquête "AIDES et TOI", 2007. Dans le cadre des soins, sur près de 2 500 répondants, 43,3 % déclarent avoir subi des phénomènes de discrimination au cours des deux dernières années. Dans ce cadre, 27 % déclarent que ces mêmes discriminations ont eu lieu dans le cadre des soins. Le quart de ces discriminations concernent des LGBT… Dans trois quarts de ces cas concernant les LGBT, il s’agissait de soins relatifs au VIH. "Ces faits discriminants peuvent limiter l’accès au soin et pire, réduire les efforts de prévention à néant, car les LGBT risquent de ne plus prendre soins de leur santé si l’accueil qui leur est réservé leur est défavorable, argumente AIDES. Autrement dit, la discrimination conduit les LGBT à s’auto exclure du système de santé. Ces conditions peuvent pousser les LGBT au mutisme, à faire d’eux une population invisible, notamment dans l’épidémie de VIH/sida, et finalement il devient difficile de les sensibiliser au VIH et aux services dont ils peuvent avoir besoin. Malgré toute l’offre de service de soins existant aujourd’hui dans le pays, la plupart des lieux de santé proposent une offre de soin générale, qui fait qu’il est parfois difficile pour les LGBT d’avoir accès aux soins et au support dont ils ont besoin (représentation ou méconnaissance par rapport à la sexualité, la maladie, etc.)".

De plus, on constate que "même les professionnels de santé qui sont censés déclarer une certaine neutralité et accepter tous les patients quels qu’ils soient, peuvent adopter des attitudes homophobes, lesbophobes ou transphobes, brisant ainsi les fondamentaux éthiques et déontologiques, et compromettant ainsi les services de soins pour les minorités sexuelles", dénonce l’association. Il s’agit aujourd’hui de promouvoir la formation et la sensibilisation de façon encore plus systématique auprès des personnels de soin, pour permettre aux LGBT d’avoir un accès aux soins effectif, obtenir un traitement sans jugement ni autre forme de stigmatisation. Dans ce cadre, il serait utile d’organiser des programmes de formation pour faire disparaître les mythes et autres méconnaissances envers les LGBT et qui plus est, pour les personnes vivant avec le VIH. On peut ici s’appuyer sur un tissu associatif très prégnant mais qui ne suffira jamais si on ne conçoit pas dans les programmes destinés aux médecins, infirmiers et consorts, un socle de formation traitant plus particulièrement de ces thématiques.  Par ailleurs, un code de conduite pourrait également être envisagé auprès des associations professionnelles de santé concernant les minorités sexuelles ainsi que les personnes vivant avec le VIH.

Commentaires

Portrait de quentin

Le refus de soin existe... qu'on arrete d'inventer des mots pour une communauté car chaque fois que l'on fait cela met un prisme reducteur sur un probleme.

Le refus de soins est a combattre...
On va pas inventer un mot a chaque pathologie qui rencontre des refus de soins sans que on pourrait aussi inventer mots pour ce qui ont pas de soins pour des raisons économiques...

Les précaires médicaux, les précaires energétiques.... tout cela c'est la même chose cela s'appelle la pauvreté. Posez vous la question invente et impose se vocabulaire du morcellement des aspects de la pauvreté ?

Refuser des soins a des seropos, des porteurs d'hépatites, etc c'est du refus des soins...

Arretons d'inventer des mots car a chaque fois on met le prisme reducteur communautarire sur un probleme. C'est contreproductif et cela n'a aucun sens .
Car coller le mots phobie a coté de tout n'importe quoi c'est stupide et surtout cela empeche

la creation d'un union pour combattre le refus de soins.

Surtout que ce vocabulaire inventer par la communauté ne passera pas dans l'usage normal...
Lesbophobie, transphobie, serophobie,

ça me soule... sa reflete le niveau au ras des paquerettes du communautarisme...

 

On sait plus quoi inventer.... surtout que y'a pas besoin d'inventer des mots.
Le refus de soins c'est du refus de soins point barre.

 

Toute façon autre probleme je prefere un refus de soins qu'un mauvais soins

parceque le mec est pas sur de lui et va bacler. Cela existe il faut le savoir.
Donc parler du refus de soins, il faut aussi parler du soin bacler parceque on est seropo.

Ou des depassements de soins parceque on est seropositif...
etc etc...

 

Portrait de gys

Je suis ok avec toi Quentin, j'en ai marre de voir ce mot Phobie partout!

J'ai des phobies depuis que je vis avec le VIH, alors ce n'est pas la peine de l'utilisr à tout bout de champ.

Depuis 24 ans je n'ai pas eu à subir la Sérophobie, ça ne veut rien dire car nous avons tous 1 Sérologie, j'ai subi l'ignorance, la peur et la suspicion, ça oui !
Violences et discrimination, oui !

Stigmatisation, oui !

 Le Refus de soins doit être signalé et si le grand travail de réfléxion proposé par le gouvernement dans le titre de ce sujet est mis en place c'est pas du luxe !