Le Spot à Paris : mettre les minorités sexuelles dans la lumière

Publié par Mathieu Brancourt le 20.08.2016
7 764 lectures
Notez l'article : 
3.5
 
0
SexualitéSpot Beaumarchaiscentre de santé sexuelle

Avec son Spot Beaumarchais à Paris, AIDES ouvre son premier lieu de santé sexuelle en Ile-de-France dédié à des groupes spécifiques, où se concentrent majoritairement les cas d’infection par le VIH. Lieu d’écoute et d’accueil aux abords du Marais, Le Spot marque une nouvelle étape dans l’approche communautaire et ciblée de l’épidémie. Visite guidée.

Canapés lounge, décoration élégante aux lignes épurées, le Spot Beaumarchais tranche avec l’ambiance froide et la terne uniformité des traditionnels lieux d’accueil ou de santé. Flambant neuf, ce petit cube design situé entre Bastille et le quartier gay du Marais, casse les codes. Le projet Spot Beaumarchais s’articule et se construit autour de quatre thématiques : le chemsex (ou consommation de drogues dans un contexte sexuel), les trans, la PrEP (prophylaxie pré-exposition) et le travail du sexe chez les hommes. Des enjeux et des publics spécifiques, peu visibles ou audibles ailleurs. L’objectif est donc de faire venir ces personnes, de créer un espace pour exprimer les besoins et trouver des réponses. "Nous nous inscrivons toujours dans la démarche de AIDES, pour rendre autonomes et augmenter les capacités des personnes", poursuit Stéphan Vernhes.

Pas de CeGIDD, pas de prescription de PrEP

Le Spot Beaumarchais n’est pas un CeGIDD (Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic). Il ne prescrit pas la PrEP, mais informe et oriente. Le 190 est hébergé provisoirement au Spot Beaumarchais, dans l'attente de leurs nouveaux locaux. Le 190, ayant obtenu un agrément CeGIDD, est maintenant autorisé à délivrer de la PrEP ; le Spot Beaurmarchais pourra donc orienter les personnes en demande de PrEP vers Le 190. "En attendant de mener une réflexion pour articuler un partenariat qui pourrait permettre au Spot d’avoir des actions médicalisées de PrEP", après le départ du 190. Pour l’instant, l’orientation sera simple, puisque les deux structures partagent le même local.

Sur le chemsex, la question de l’isolement est centrale. La lutte contre la stigmatisation des usagers et des pratiques est indispensable. Apporter soutien et matériel aux personnes, mais aussi rendre visible cette thématique. C’est la démarche du Spot Beaumarchais, qui veut, sans occulter les autres lieux, montrer aux gens qu’une structure entend les accompagner, les aider. "Il existe déjà des structures avec des professionnels de santé, mais nous pensons qu’il faut un lieu complémentaire, un lieu de confiance, où les personnes en questionnement ou en difficulté avec leur consommation de produits pourront être écoutées, accompagnées, guidées. "C’est notre humble objectif", conclut Stephan Vernhes.

A Paris, le Spot Beaumarchais. 51 boulevard Beaumarchais - 75003 Paris. 06 29 82 52 99
A Marseille, le Spot Longchamp. 3 boulevard Longchamp - 13001 Marseille. 04 91 14 05 15