Le tabagisme plus "mortel" que le virus chez les personnes vivant avec le VIH

Publié par Renaud Persiaux le 10.01.2013
8 288 lectures
Notez l'article : 
4.25
 
Produitscigarettetabacfumer

Le tabagisme influe plus sur l’espérance de vie des personnes vivant avec le VIH, que l'infection à VIH elle-même, selon une étude de l'Hôpital universitaire de Copenhague qui a étudié les causes de décès chez 3 000 personnes séropositives. Les personnes traitées pour une infection à VIH perdent en moyenne 16 années de vie si elles continuent à fumer.

Grâce aux trithérapies, le pronostic vital des personnes vivant avec le VIH est désormais excellent et l’espérance de vie tend à rejoindre celle de la population générale dès lors que les personnes sont dépistées et traitées tôt (c’est une tendance, les résultats des études peuvent varier légèrement selon les critères retenus).

Les maladies potentiellement reliées au tabagisme, comme les maladies cardio-vasculaires et les cancers, sont plus fréquentes chez les personnes vivant avec le VIH, mais les rôles des différents facteurs de risques ne sont pas clairs (inflammation liée au VIH, perturbations immunitaires, mode de vie), bien que l’on sache qu’il y a plus de fumeurs parmi les personnes vivant avec le VIH que dans la population générale.

Les conclusions de l’étude publiée dans la revue "Clinical Infectious Diseases", mettent l’accent sur l'importance des efforts de renoncement au tabac et l'intégration des soins de sevrage tabagique chez les personnes infectées par le VIH. L’étude a porté sur près de 3 000 personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral, au Danemark de 1995 à 2010.

La perte d'années de vie liée au tabac est le double de celle liée au VIH

Les chercheurs ont estimé l'effet du tabagisme sur la mortalité, leur risque de décès et l'espérance de vie, et le nombre d'années de vie perdues à cause du tabagisme, par rapport aux années perdues à cause du VIH. Ils ont également comparé la mortalité associée au tabagisme entre les personnes atteintes du VIH et la population générale. Chez ces 3 000 personnes, un peu plus de 60 % des décès sont attribués au tabagisme, et non pas au VIH. L’excès de risque de mortalité liée au tabagisme, de 5 dans la population contrôle non infectée, est plus que triplé chez les séropositifs, pour atteindre 18. 

L'espérance de vie estimée diffère de manière significative en fonction du tabagisme. Dans l’étude (menée entre 1995 et 2010, rappelons-le), une personne de 35 ans qui fume a une espérance de vie de 63 ans contre 78 ans pour un non-fumeur (et 69 ans pour un ancien fumeur) ; quant à la perte d'années de vie (12 ans) associée au tabagisme, elle s’avère représenter plus du double de celle associée au VIH (5 ans).

Les auteurs soulignent "l'importance de conseiller les patients VIH sur le sevrage tabagique". L’occasion d’une bonne résolution 2013 ?

Commentaires

Portrait de fioredelmiosegreto

J'en ai une depuis samedi. Merci à celui qui me l'a montrée, qui se reconnaîtra ici, et qui a suscité cette envie d'essayer. Ca va depuis, l'avantage, c'est de ne pas être trop frustré. Je biberonne comme un nouveau-né. Qui a essayé ? Il n'y a pas encore d'étude très précise, sauf une évoquée sur le site futura sciences, qui semble un peu controversée.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/cigarette-electroniq...

Portrait de maya

une fois de plus, mes poumons n'en peuvent plus, c'est 35 ans de tabagisme à stopper, je compense avec des nicorettes inhaleurs que je sucote toute la journée, la clope éléctronique j'ai essayé ça n'a pas marché...

mais cracher 1/2 litre de mucus chaque matin, c'est plus possible

j'ai arrété bcp de dépndances dans ma vie mais celle ci est définitivement la plus coriace.

Mais oui résolution 2013, s'il n'y en a qu'une ce sera celle la

bzz bzz désenfumés

Portrait de NathanaëlSero

L'espérance de vie diminue c'est sur si on fûmes, mais s'arréter est loin d'être une partie de plaisir.

Maintenant je "Vapote" comme on dit lol quand on fumes une cigarette electronique.

Mais depuis un peu plus de 3 mois je redécouvre le plaisir de courir sans être éssoufler et je commence a découvrir des gouts que j'avais perdu :)

Mais ce qu'on oublie de dire aussi c'est que si une personne bois 2 canette de coca cola par jour son espérance de vie est réduite de plus de 10 ans également... y a pas que la cigarette qui tue.

Bises.

Portrait de maya

ya jamais eu de réelles preuves de ses méfaits perso j'en bois depuismes 15 ans tous les jours et malgré ça toujours en vie sans traitement ...alors bon on a assez de réels soucis de dépendance tabagique sans en plus rajouter des trucs qui ne sont pas prouvés scientifiquement.

alors oui j'ai deja lu comme tous le coup de la pièce etc...mais aussi qu'on te le precrit pour des gaastros ou la dhiarrée..comme tous le prods ya 2 facettes et 36 000 facons de les comprendre...

Bien à vous,

bzzzz maya

Portrait de christon74

 Bonjour à tous, je sais bien que nous sommes nombreux à avoir entendu les mêmes discours à propos du sevrage tabagique : la volonté, rien que la volonté et gna gnia gnia!

Il y a déjà bien longtemsps... existaient les plans de cinq jours _ j'en ai suivi deux_ Oui mais voilà, à l'époque, je n'étais pas vraiment motivé pour arrêter.

 La ligue Vie et Santé existe toujours et je crois bien qu'il existe aussi un petit livre plein de bons conseils.

La chose importante à savoir: la nicotine est hydro-soluble. YOUPI! ça veut dire qu'on peut rincer son corps. Normalement 24 heures suffisent.  Eau, jus de fruits, voilà des boissons idéales. Mais on peut aussi choisir le thé ou la tisane.

J'ai arrêté le 15 juillet 2012.  Je me suis fait mon plan de 5 jours 'à ma façon' ! 4 théières pleines à boire pendant 48 heures.  Et jusqu'ici tout va bienLaughing