"Lettre ouverte à tous ceux qui se sentent concernés... Vieillir LGBT de nouveaux enjeux communautaires"

Publié par jfl-seronet le 07.02.2015
7 040 lectures
Notez l'article : 
5
 
0
InitiativeVieillissement LGBTvieillesseretraite

Militant de la lutte contre le sida, des droits LGBT, Francis Carrier a lancé une lettre ouverte à toutes les personnes qui se sentent concernées par le thème : "Vieillir LGBT de nouveaux enjeux communautaires". En complément de l’interview que Francis Carrier a accordé à Seronet, voici le texte de la lettre ouverte qu’il adresse aux communautés LGBT.

"Une problématique spécifique pour les LGBT ?

Dans certains pays (Allemagne, Bénélux, Espagne, Etats-Unis, etc.), la question de la prise en charge des personnes LGBT 3ème et 4ème âges a eu pour conséquence le développement de projets expérimentaux pour trouver une réponse qui réponde aux attentes : formation de personnel, création de maisons de retraite "gay friendly", appartements communautaires, résidences senior médicalisées, "resort" 3ème âge, etc.

En France, quelques associations se sont saisies du sujet (L'autre Cercle, Les Gais retraités, David et Jonathan, AIDES, etc.), mais sans pour autant proposer une ligne générale d'action.

L'éternelle question du communautarisme est souvent un frein pour créer des actions ou des structures spécifiques. Le risque d'isolement et de retour à l'invisibilité est pourtant important. Le fait d'avoir la possibilité de choisir une structure/service LGBT ou pas, reste aussi le gage de notre liberté individuelle. D'autre part, les liens intergénérationnels dans la communauté LGBT doivent être favorisés de façon à faire apparaître une solidarité réelle et permettre la projection de son propre vieillissement tout en conservant son identité LGBT. Nouvel enjeu communautaire à réussir !

Une génération LGBT militante arrive dans la vieillesse

Dans les années à venir, il y aura près de 2 millions de personnes LGBT qui entreront dans les 3ème et 4ème âges ; des générations qui ont vu évoluer leurs droits et leur visibilité tout au long de leur vie. Le départ à la retraite va s'accompagner d'une baisse importante de revenus et pour certains de décisions de changements de résidence. Pour d'autres, l'entrée dans la dépendance nécessitera de faire appel à des organismes d'aides à domicile ou l'entrée dans des structures médicalisées. Quels seront les besoins ? Quels moyens à mettre en place ? Quels sont les risques de discrimination ?

Accompagner les LGBT dans cette nouvelle étape de leur vie

Ne serait-il pas nécessaire de créer une association ad-hoc pour porter le projet de Vieillir LGBT ?

Les axes d'action pourraient être :
- accompagnement de projets de résidences communautaires ;
- coordination des actions des différentes associations ;
- création d'un label LGBT et de formations auprès des organismes d'aides à domicile ;
- actions de communication et de visibilité auprès de  la communauté LGBT pour une réelle solidarité avec les personnes âgées de la communauté et création de liens intergénérationnels ;
- création d'un fonds d'aides pour le développement de structures d'accueil spécifiques ;
- labellisation de structures existantes Vieillir LGBT Friendly !

Et vous, comment vous imaginez-vous vieillir ? Dans quel type d'hébergement ? Avec quelles personnes autour de vous ? Quels services spécifiques à domicile ? Lesbienne, Gay, Bi, Trans, est-ce important de conserver son identité ?

Donnez votre opinion ou échangeons sur ce sujet : vieillirLGBT "@" gmail.com