Liban : Think Positive sonde

Publié par jfl-seronet le 12.12.2009
804 lectures
Notez l'article : 
0
 
"Connaissez-vous quelqu'un de séropositif ? Réfléchissez bien", interroge l'association libanaise de personnes vivant avec le VIH Think Positive. Cette dernière a fait réaliser un sondage sur ce que les Libanais pensent des personnes touchées. Edifiant.
beyrouth.jpg

"Réfléchissez positivement. Réfléchissez encore". C'est ce slogan que l'association libanaise Think Positive a mis en avant à l'occasion du 1er décembre 2009. Pour marquer le coup, l'association a d'ailleurs fait réaliser un sondage qui demandait, entre autres, ce que les personnes feraient si elles apprenaient qu'un ami, un parent ou un collègue de travail était touché par le  VIH. Le résultat n'est pas très bon puisque, comme le rappelle le site libanais Iloubnan.info, "4,6 % des personnes interrogées affirment qu'ils éviteraient autant que possible tout contact avec la personne "malade" et 11,3 % estiment que le virus est en fait une forme de punition divine." En fait, l'objectif de cette enquête était d'en savoir plus sur "les connaissances et la perception qu'ont les gens au Liban" concernant le VIH.  Sur les 353 participants qui ont répondu au questionnaire : 12,5 % avaient déjà rencontré une personne séropositive. Très majoritairement (72,1 %), les personnes ont indiqué qu'elles préféraient que les personnes vivant avec le VIH/sida fassent publiquement état de leur séropositivité, mais on comprend que ces dernières y renoncent lorsque le sondage avance que l'annonce de la séropositivité a été un choc pour 14,6 % d'entres elles et a suscité de la "peur" chez près de 8 % des sondés. La lutte contre la discrimination des personnes séropositives est d'ailleurs un des objectifs majeurs de Think Positive, une des très rares associations de personnes vivant avec le VIH. Comme l'indique Iloubnan.info, : "l’association cherche à éliminer l'ignorance, renforcer la sensibilisation, détruire les privations et la phobie dont sont victimes les personnes vivant avec le VIH/sida, et combattre la stigmatisation et la discrimination qui touchent les personnes vivant avec le VIH et les populations les plus à risque." Selon Think Positive, plus de 1 172 personnes étaient infectées par le VIH au Liban en 2008.

 Photo : Salim Shadid