Magic pasta

6 655 lectures
Notez l'article : 
0
 
Mode de vienutritionpâtes

Connaissez-vous cette nouveauté, très tendance et très pratique : les pâtes magiques ? Ras-le-bol des préparatifs qui prennent des heures, qui vous donnent beaucoup de vaisselle à nettoyer ? Optez pour les "one pot pasta" !

Ma qué, c’est quoi ces pasta magiques ?

L’idée est de cuire pâtes, légumes et viande ou poisson, légumineuses et garniture aromatique dans un même plat, avec de l’eau ou de l’eau plus de la sauce tomate. Cette idée de "one pot pasta" a été lancée par un chef italien. L’amidon libéré par les pâtes à la cuisson, mélangé aux autres ingrédients, va créer une sauce onctueuse. En un temps record et une seule cuisson, quinze à vingt minutes, vous obtenez de délicieux plats de pâtes complets et originaux, avec une vaisselle unique (la gamelle).

Les pâtes magiques ne présentent que des avantages :
- Le plat est économique car on peut utiliser les ressources du placard ou les restes du frigo ;
- L’étendue de la variété est infinie : vous pouvez créer vos propres associations, selon vos goûts, selon la saison, selon les ingrédients dont vous disposez ou selon l’occasion pour laquelle vous cuisinez ;
- Dans cette cuisine simple, rapide et goûteuse, il est plus facile de contrôler la qualité des ingrédients, la fraicheur de la viande et des légumes, le taux de sel et la quantité de graisse, que dans les plats industriels tout prêts.
- La seule condition est de découper les légumes et la viande en petits morceaux pour une cuisson plus rapide et homogène.
- Difficile de les rater, même si vous êtes un novice en cuisine, mais il faut bien respecter la marche à suivre, contrôler le niveau de liquide, la cuisson et remuez de temps en temps pour éviter que cela crame au fond.
- Vous pouvez en préparer plus, en manger le lendemain et en congeler pour les soirs de "rentre tard et crevé", elles seront "buono gusto".

Quels types de pâtes choisir ?

La condition impérative est de choisir des pâtes sèches sans œufs, de très bonne qualité, pour une bonne tenue à la cuisson rapide et un démarrage à l’eau froide ; donc, éviter les pâtes fraîches, les spätzle, les pâtes à cuisson rapide et les pâtes aux œufs qui ramolliraient. Les marques connues de pâtes italiennes proposent de nombreuses variétés de pâtes de blé dur, sans œufs, qui peuvent s’interchanger dans les recettes : surfez des spaghetti aux tripoline, des penne aux fusilli, des piperigate aux torghietti, des conchiglie aux linguine, etc. Il est possible également d’utiliser des pâtes sans gluten, au quinoa, au sarrasin, au riz. On peut aussi préférer des pâtes à la farine complète, mais sans œufs, et il faut tester si elles demandent plus de cuisson (les goûter au bout de quinze minutes).

Quels ingrédients associer aux pâtes ?

Presque tout peut convenir ! Choisissez des légumes de saison, frais, à couper en petits morceaux. Toute viande fraîche peut les accompagner, émincée ; également tout poisson en morceaux ou fruits de mer, ainsi que de la charcuterie détaillée.

Les légumes surgelés vous feront gagner du temps car déjà émincés en général et ils sont souvent plus économiques. Les légumes en conserve sont aussi les bienvenus, certains vont fondre à la cuisson, mais vous donneront une très bonne sauce (ex : boîte de ratatouille).

Des morceaux de viande déjà cuite pourront être intégrés à la préparation cinq minutes avant la fin du temps de cuisson. De même, les crevettes déjà cuites et décortiquées seront rajoutées à la fin.

Quels liquides utiliser ?

Il vous faut de l’eau (3/4 de litre pour quatre personnes), additionnée éventuellement d’un cube de bouillon de légumes ou de poule, mais froide au départ, pour ne pas ramollir les pâtes trop vite, et souvent de la sauce tomate déjà prête. Vérifier au bout de huit minutes de cuisson si les pâtes n’ont pas absorbé tout le liquide ; dans ce cas, rajouter un peu d’eau (un verre).

Que peut-on ajouter pour augmenter et améliorer le goût ?

Il faut un peu de matière grasse. Là encore, à vous de choisir : huile d’olive (ou autre), beurre, mascarpone ou de la crème fraîche épaisse doivent être ajoutés (1 cuillère à soupe pour deux, deux pour quatre personnes). La sauce sera onctueuse et dense.

Des aromates vont bonifier cette sauce. A vous de choisir selon vos goûts ou les ressources du frigo et du placard : ail, oignon, échalote, fines herbes, thym, basilic, coriandre, menthe, etc.

Des épices parfumeront le tout, apportant du caractère ou de l’exotisme : cumin, piment d’Espelette, gingembre, curcuma, paprika, etc.

Une note originale ou piquante peut être donnée avec une charcuterie typée (chorizo, saucisse fumée, merguez, etc.) ou un fromage corsé, type Roquefort.

Dans quel récipient cuire ?

Une grande casserole (si possible à fond épais) peut convenir ou une cocotte, ou un faitout en inox ou une sauteuse à rebords assez hauts, c’est aussi selon le nombre d’invités, selon vos dispositions en gamelles et la quantité de légumes que vous voulez mettre dans la recette… Si c’est une grande casserole, il faut un feu pas trop fort et remuer régulièrement pour éviter que cela attache au fond. Une cocotte à fond épais supporte un feu moyen. Nous avons utilisé un faitout en inox et une cocotte en fonte, tous deux à fond épais.

Comment cuire ?

- Placer d’abord les pâtes dans une grande casserole ou une cocotte. Verser ensuite tous les autres ingrédients. Terminer par l’eau, puis remuer.
- Débuter la cuisson en couvrant, à feu assez fort ; dès l’ébullition, enlever le couvercle, baisser à feu doux, pour qu’il ne reste que deux centimètres d’eau au bout de quinze minutes de cuisson. Remuer de temps en temps pour que le fond n’attache pas.
- Stopper le feu après quinze minutes de cuisson, après avoir gouté les pâtes et vérifié leur degré de cuisson. Couvrir et laisser la cuisson s’achever à la vapeur, cinq minutes.
- N’hésitez pas à préparer une quantité plus importante que pour un repas : le surplus se congèle parfaitement et/ou se conserve très bien trois jours au frigo (vérifiés par nos soins, congélation et conservation).

De nombreux livres récents présentent ces nouvelles pâtes magiques avec d’alléchantes recettes et belles photos. Nous nous en sommes inspiré pour nos essais (réussis !) : "Incroyables pâtes magiques", de Véronique Cauvin, éditions Solar (7,50 euros). "Pasta magiques", de Sabrina Fauda-rôle, éditions Marabout (7,99 euros) et "One pot pasta", d’Emilie Perrin, éditions Hachette Pratique (7,99 euros).

Nos recettes pour quatre personnes

Magic Méditerranée

• 300 g de pâtes penne (pates sèches sans œufs)
• 300 g de filets de thon à l’huile (d’olive de préférence)
• 1 ou 2 c à s d’huile de la boîte de thon
• 300 g de pois chiches en bocal ou boîte, égouttés et rincés
• 250 g de tomates cerise
• ½ poivron rouge et 1/2 poivron jaune (ou 1 poivron d’une seule couleur), en lamelles
• 250 g de haricots verts (ou pois gourmands) coupés
• 1 oignon et 1 gousse d’ail émincés
• 1 c à c. de sel, 1 c à c de poivre
• 10 feuilles de basilic + quelques-unes pour servir
• 75 cl (3/4 l) d’eau
• 100 g de câpres (facultatif mais délicieux)

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole ou faitout, en suivant l’ordre de la liste (les pâtes d’abord). Cuire quinze minutes à feu doux, en enlevant le couvercle dès l’ébullition, en remuant régulièrement ; à la fin, il doit rester deux centimètres de liquide. Arrêter le feu, couvrir et laisser la cuisson s’achever à la vapeur cinq minutes. Servir en décorant des feuilles de basilic restantes.

Magic farfalle piquantes

• 300 g de farfalle, tricolores ou non, mais sans œufs
• 2 blancs de volaille (poulet ou dinde, 350 à 400 g)
• 1 chorizo fort en tranches
• 1 fenouil émincé
• 1 courgette
• ½ poivron rouge
• 1 c à c de curcuma
• 1 c à c de sel, 1 c à c. de poivre
• 2 c à s d’huile d’olive
• 75 cl (3/4 l) d’eau

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole ou cocotte, en suivant l’ordre de la liste. Cuire quinze minutes, à feu doux en enlevant le couvercle dès l’ébullition, en remuant régulièrement ; à la fin, il doit rester deux centimètres de liquide. Arrêter le feu, couvrir et laisser la cuisson s’achever à la vapeur, cinq minutes.

Boulettes aux nids magiques

• 300 g de spaghetti n°5 (pâtes sèches sans œufs)
• 12 à 16 boulettes de viande, préparées et surgelées (ou faites maison)
• 350 g de sauce tomate cuisinée
• 2 oignons et 2 gousses d’ail, émincés
• 2 petites courgettes ou 1 grande, en tranches
• 4 à 6 champignons émincés
• ½ poivron rouge ou 2 tomates, en lanières
• 2 feuilles de laurier, 4 brins de thym
• 1 c à c de sel, 1 c à c de poivre
• 1 c à c de paprika
• 75 cl (3/4 l) d’eau
• 2 c à s d’huile
• parmesan râpé pour servir (facultatif, nous sans)

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole en suivant l’ordre de la liste. Cuire quinze minutes en enlevant le couvercle dès l’ébullition, baissez le feu, en remuant régulièrement ; à la fin, il doit rester deux centimètres de liquide. Arrêter le feu, couvrir et laisser la cuisson s’achever à la vapeur, cinq minutes. Saupoudrer de parmesan pour servir (facultatif). Vous pouvez aussi préparer vous-même les boulettes : mélanger 300 g de farce à légumes (ou autre viande hachée) avec 2 c à s de mie de pain rassis trempée dans du lait ou de l’eau, 1 œuf, 1 c à s de maïzena, sel, poivre, épices. Façonner les boulettes et saupoudrer légèrement de farine. Si vous les cuisez avant, ne les mettez dans la gamelle que dix minutes avant la fin.

Magic Pasta de la Mer

• 300 g de fusilli (pâtes sèches sans œufs)
• 4 petits maquereaux en filets (environ 350 g), fumés ou non (ou tout autre poisson en morceaux)
• 1 vingtaine de crevettes cuites et décortiquées ou des anchois marinés à l’huile
• ½ patate douce en petits quartiers
• 1 courgette en tranches (ou ½ chou brocoli détaillé)
• 1 fenouil émincé
• ½ bocal de sauce tomate ou 3 tomates émincées
• 1 oignon émincé
• 2 feuilles de laurier
• 1 c à c de cumin en poudre ou entier
• 1 c à c de sel, 1 c à c de poivre
• 75 cl (3/4 l) d’eau
• 2 c à s d’huile

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole, en suivant l’ordre de la liste, sauf les crevettes déjà cuites. Cuire quinze minutes en enlevant le couvercle dès l’ébullition, à feu doux, en remuant régulièrement ; à la fin, il doit rester deux centimètres de liquide. Arrêter le feu, ajouter les crevettes, couvrir et laisser la cuisson s’achever à la vapeur, cinq minutes.

Buon Appetito !

Commentaires

Portrait de jl06

La paste était un plat de pauvre.....si vous voulez etre original manger des Orecchiette , Maccheroncini fait à la main....autre choses!

Portrait de cemekepirketou

Bizarre, il n'y a jamais le mot « biologique » dans cet article, même pas le mot « bio » ?

donc Magic pasta, mais pleine d'agrotoxiques, alors plutôt toxic pasta ?

Quand la santé est une des première préoccupation, l'alimentation doit être le premier élément.

Et puis le nom commun de l'appareil pour la conservation au froid est « réfrigérateur », et non pas « frigo » qui est le diminutif d'une marque, la culture pub a bien détruit les esprits !