Penser global, agir local !

Publié par Franck-seronet le 09.04.2010
866 lectures
Notez l'article : 
0
 
cannabis thérapeutique
cannabis4_YUL.jpg

Aujourd’hui, un nombre grandissant de pays reconnaît certaines vertus thérapeutiques au cannabis. En effet, chaque année, les connaissances scientifiques évoluent dans ce domaine. Aux Etats-Unis, une majorité d’états ont ou sont sur le point d’adopter des dispositions légales permettant cette utilisation, notamment pour les personnes vivant avec le VIH/sida ou une hépatite. L’intérêt thérapeutique concerne notamment la lutte contre les douleurs chroniques, conséquences de la maladie ou des traitements, peu ou pas soulagées par les médications actuelles. En Europe, trois pays voisins de la France, les Pays Bas, l’Espagne et l’Allemagne s’ouvrent de plus en plus à cette utilisation. Dans l’hexagone, il n’y a pas encore eu de véritable débat national, notamment entre les autorités de santé, les médecins, les chercheurs et les malades. La centaine de personnes séropositives réunies en France à UNIR + en 2009 a formulé des recommandations pour mieux vivre avec le VIH, les traitements et leurs séquelles non compen- sées à ce jour. L’une d’elle demande une meilleure accessibilité aux solutions complémentaires ou innovantes. Dès maintenant, des études en France sur les potentiels du cannabis à des fins thérapeutiques dans le VIH sont nécessaires, en s’appuyant sur les connaissances existantes et les témoignages des personnes qui ont déjà pu y trouver un bienfait. La recherche scientifique, si elle a des bases rationnelles suffisantes et si elle correspond à un véritable besoin des malades, ne peut être indéfiniment écartée pour des motifs qui n’auraient rien à voir avec elle. Il est temps d’agir !
Illustration Yul Studio