Pour le CRIPS, "Avec un séropo, on risque de… prendre son pied ou de tomber amoureux"

Publié par Renaud Persiaux le 30.06.2012
32 919 lectures
Notez l'article : 
0
 
Sexualitéséropositivitécampagne

C’est une campagne réjouissante : pour la Marche des Fiertés parisienne, le CRIPS Ile-de-France a choisi de lutter contre la sérophobie. Avec deux visuels et deux slogans forts, il prend acte des progrès médicaux et veut changer l’image des séropos.

fred_Crips.png

Avec un séropo, on risque quoi en 2012 ? Pour le CRIPS Ile-de-France, la réponse est toute simple : "De tomber amoureux ou de prendre son pied". Grâce aux différents outils de la prévention combinée - "préservatif, dépistage, traitement" - on a de quoi maîtriser les risques de transmission.

"Préservatif, dépistage, traitement"

"Le préservatif, bien posé et lubrifié, est un moyen efficace pour avoir du plaisir avec une personne sans se soucier de son statut sérologique", rappelle le flyer du CRIPS. Et "si le préservatif glisse, craque ou est oublié, le TPE (traitement post-exposition) est disponible aux urgences, si possible dans les 4 heures et au plus tard dans les 48 heures après la prise de risque". Surtout, le CRIPS n’a pas craint de communiquer auprès des gays sur l’intérêt préventif du traitement, le TasP : "avec une personne séropositive qui prend un traitement, qui a une charge virale indétectable et pas d’IST, le risque de transmission est presque nul".

Et de mettre également en avant l’importance de la charge virale pendant la primo-infection : "c’est avec une personne persuadée d’être séronégative mais qui vient de se contaminer que les risques sont les plus forts : c’est dans les premières semaines que la quantité de virus est la plus élevée".


Primo-infection = risque maximum
Voilà qui renouvelle un discours préventif qui en a cruellement besoin : comme chaque année, certains axent leur discours préventif sur le fait qu’à Paris, 1 gay sur 5 est séropo, d’où l’importance de se protéger. Le chiffre est issu de l’enquête Prévagay menée en 2009 par l’Institut de veille sanitaire en partenariat avec l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales et le Syndicat national des entreprises gays. Elle révélait que 17 % de gays avec le VIH parmi les personnes fréquentant les lieux de convivialité parisiens étaient séropositifs. De quoi s’interroger sur la difficulté que rencontrent les séropos à dire leur statut sans être rejeté.

Mais, sur un plan préventif, ce n’est pas le chiffre le plus important. Mais bien que 20 % de ces 17 % de gays séropositifs ne connaissent pas leur statut. Et ne peuvent donc ni bénéficier de l’effet préventif du traitement, ni adapter leur comportement en utilisant plus souvent la capote (ce que fait l’immense majorité des personnes qui découvre leur statut sérologique, et qui craint plus que tout de transmettre le virus).


Ne pas se priver d’une belle rencontre
Pour le CRIPS, "rejeter une personne séropositive c’est me priver d’une belle rencontre. c’est aussi m’empêcher de parler du VIH et d’adapter mes pratiques pour réduire les risques de transmission".


"Cette campagne est super cool aussi bien sur le fond que sur la forme ! s’enthousiasme Jonathan, militant à AIDES. Les phrases sont super accrocheuses, les modèles bien foutus, et le texte explicatif est à la fois concis et très complet !". Et de demander : "Y'a moyen d'avoir plein de docs comme ça sur Grenoble ?"

Trop souvent, rappelle Jean-Luc Romero, président du CRIPS Ile-de-France, "la personne séropositive est vue et définie sous l'angle exclusif de sa maladie. Trop souvent, certains discours mettent tout le poids de la prévention sur les personnes touchées. Ce discours est faux et dépassé". Il souhaite que le CRIPS s'investisse "plus fortement auprès des publics LGBT".


Bien reçue dans la presse gay
Dans la presse gay, justement, la campagne est bien reçue. Têtu.com salue la volonté du CRIPS de "casser les préjugés par une information claire et objective sur les modes de contamination au regard des dernières avancées en matière de prévention, tout en rappelant la nécessité d'utiliser des capotes et de se faire dépister".


Et Christophe Martet sur Yagg appelle à une concrétisation des messages du CRIP : "Au-delà des mots, c'est à la communauté toute entière de se mobiliser en actes pour faire reculer les discriminations envers les séropositifs".

Une campagne plutôt sympa, claire, osée. Bref, à Seronet, on adore. Et on espère une suite, pour le 1er décembre par exemple. Et vous ?

Commentaires

Portrait de BD92110

Nouveaux messages et ils sont est bien claire. Parfais.
Portrait de guppy

"Cette campagne est super cool aussi bien sur le fond que sur la forme ! s’enthousiasme Jonathan, militant à AIDES. Les phrases sont super accrocheuses, les modèles bien foutu" Les séropos sont tous jeunes, beaux, bien foutus et on tous moins de 35 ans........
Portrait de romainparis

Qui est beau le sida. Mais dans la version non hypocrite, cela donne : - Je ne sais pas qu'il est séropo, avec lui je risque de prendre mon pied. - Je ne sais pas qu'il est séropo, avec lui je risque de tomber amoureux. Parce que d'une manière générale, séropo = exclusion. Mais bon, il faut donner une bonne image des séropos, pour mieux les intégrer, selon le discours officiel du sidament correct. Et cela fonctionne ? Vraiment ?
Portrait de vivement

Oui c'est bien, ça passe tout seul ce genre d'affiche. Tout le monde est content, sauf qu'elle sera diffusée ou ? Toutes les réalisations récentes sont plutôt passées inaperçues. Ce serait intéressant de savoir qui a vu celles de la campagne présidentielle (pourtant marquantes)

 

Portrait de Mitsuko

Je suis charmante, intelligente, souriante... comme sur l'affiche ! Ils ont pris leur pied avec moi Ils sont tombés amoureux de moi .... Mais quand je leur ai annoncé ma séropositivité.... bye ! bye !!!! M'en fous ! ils ne me méritent et j'ai bien pris mon pied aussi !
Portrait de Ouhlàlà

(ressuscité de rire)

Il faut rompre le secret visuel...

ps: pourquoi jean-luc romero n'a pas posé ??? 

Portrait de BD92110

RDR çà me fessai penser à "reduction des risques"
Portrait de Mitsuko

RDR çà me fessai penser à "reduction des risques" Moi "fessai".... ça me faisait penser à "fessée" !!! hmmm.... une ptite fessée ! ça réduit les risques ?? ha ha ha!!
Portrait de Ouhlàlà

Rien de rien, non je ne regrette rien... Une campagne réjouissante ? Que les réjouissances commencent !
Portrait de Sophie-seronet

Fred sera super heureux de savoir qu'on lui donne moins de 35 ans, lui qui déprime à chacun de ses anniversaires...

Bises. Sophie

Portrait de KRIS3

Cette pub me plait bien parce qu'elle induit le fait qu'on peut faire du long terme avec un séropo ! que ce n'est plus , '' je vais mourir demain''

Cette pub n'est pas de dire ''je ne sais pas qu'il est séropo , avec lui je risque de prendre mon pied '' mais '' je sais qu'il est séropo , et le PIRE qu'il puisse m'arriver c'est de tomber amoureux !'' !!

Est ce plus clair comme ça ? moins déprimant ?

Un ptit anti-dépresseur , un café et l'addition et c'est l'affaire qui roule !!

''Aprés la pluie vient le beau temps'' c'est pas de s'en convaincre mais de laisser '' une cahnce au produit '' comme on dit dans le Sentier !!

Bon Dimanche , sous vos applaudissements !!!! 

romainparis wrote:
Qui est beau le sida. Mais dans la version non hypocrite, cela donne : - Je ne sais pas qu'il est séropo, avec lui je risque de prendre mon pied. - Je ne sais pas qu'il est séropo, avec lui je risque de tomber amoureux. Parce que d'une manière générale, séropo = exclusion. Mais bon, il faut donner une bonne image des séropos, pour mieux les intégrer, selon le discours officiel du sidament correct. Et cela fonctionne ? Vraiment ?
KRIS3

Portrait de croquant

si fallait croire toutes les pubs :)
Portrait de Mitsuko

Tu n'es pas jeune, beau, sexy, TTBM.... en train de mordre la vie à pleines dents ???? Aucun mec ne te saute dessus, dès que tu sors dans la rue avec ton petit ruban rouge, ton joli petit pull marin Gaultier, qui va si bien avec ton patalon rouge???? rrrrhoooo !!!!
Portrait de romainparis

les commerçants mettent les beaux fruits au-dessus de la pile pour mieux cacher les autres, moins attrayants, voire pourris (ici, métaphore qui désigne les s+ qui ne sont pas en bonne santé). Bah, l'intention, louable, de cette pub est d'intégrer les s+, mais est-ce que cela fonctionnera pour TOUS les s+ ? Sans hypocrisie ?
Portrait de zak

Encore de l eugénisme gay ! Dans les pub de la lutte contre le cancer on voit pas que des jeunes meks ou nanas . On voit des jeunes et des moins jeunes (avec des cheveux gris et des rides ...) Ce genre de pub ça laisse croire qu après un certain âge il n y a plus de sexualité, plus de relation amoureuse possible En voyant cette pub j ai l impression d une pub pour des fringues type marin, ou un salon de tatouage ( rien contre les marins ou les tatoués personnellement) Bref une certaine idée de la normalité : normal vous avez dit normal....
Portrait de BD92110

...... vos réactions me laisse un sentiment très amère .... Voir m'exaspère. Toujours de la critique ..... Du négatif .... Vous savez quel sont moyen dont le CRIP à eu pour faire cette campagne ?? Et combien de temps il ont eu pour çà la faire. A mon avis très peu de moyen et très peu de temps .... Et au final je le redit je la trouve plutot bien cette campagne , un nouveau message , positif ... Le message de la campagne c'est qu il faut arrêter d'avoir peur des personnes séropositives. Que l'ont peut très bien pratiquer du sexe avec une personne séropo sans risque .... et que cela peut être même moins risquer du sexe avec une personne qui se croit séroneg mais qui ne le serait pas. Et que l'ont peut être en couple avec une personne séropositive. Voilà le message de la campagne .... Pour voir le resto du flyer ..... voir l'article de tetu : http://www.tetu.com/actualites/france/je-risque-de-la-nouvelle-campagne-... Ps : La personne qui a écrit l'article sur SERONET aurait dû nous mettre le recto du flyer aussi .... -
Portrait de Koros

En ce qui me concerne, je suis très satisfait de cette campagne d'affichage. On ne nous présente pas des séropos comme des personnes amaigries et le teint livide sur fond noir et des messages peu "enthousiastes". Il fallait que les campagnes changent et le CRIPS a eu une très bonne idée avec cette cette campagne de communication. Car le problème ne vient-il pas de là, de la communication? Dans ces affiches, il n'est pas question des éventuelles conséquences de la maladie mais plutôt de l'acceptation des personnes séropositives. Je pense que c'est notamment sur cela que les asso doivent focaliser ainsi que l'information plutôt que le SIDA et la mort. Parce que faire des campagnes de lutte contre le SIDA, c'est bien mais si il n'y a pas d'information derrière, ce n'est pas efficace. Et puis une fois de plus, ce n'est plus le SIDA d'il y a 20 ans en arrière. Les choses ont considérablement évoluée avec l'arrivée des trithérapies et ce n'est plus la même donne. On vit de mieux en mieux avec le virus. Avant, lorsqu'une personne était séropositive, ça se voyait physiquement. Désormais on ne le remarque plus (pour les jeunes). Et il n'y avait pas de produits de comblement. Bref, ces affiches sont pour moi une excellente idée et je félicite son auteur.
Portrait de KRIS3

 C'est bien connu les pubs sont là pour répandre le bonheur sur la terre et dans le ciel Alléluia !...Inch'allah ...pour faire plaisir à tout le monde !!!

Evidemment que tous les séropositifs vont être intégré à ''ch'ais pas quoi'' dans ''ch'ais pas quoi'' ...;bien tiens !! c'est le propre de la pub que de faire du social !!...et si les résultats ne sont pas conformes , coup de bâtons avec ma barbe à papa .....

Romain passe moi ta corde ....je crois que je vais y aller !!!.....byyyeeeeeeeeee

romainparis wrote:
les commerçants mettent les beaux fruits au-dessus de la pile pour mieux cacher les autres, moins attrayants, voire pourris (ici, métaphore qui désigne les s+ qui ne sont pas en bonne santé). Bah, l'intention, louable, de cette pub est d'intégrer les s+, mais est-ce que cela fonctionnera pour TOUS les s+ ? Sans hypocrisie ?
KRIS3

Portrait de zak

"BD92110 vous savez quel sont moyen dont le CRIP à eu pour faire cette campagne ?? Et combien de temps il ont eu pour çà la faire." d'après wikipedia le crips ile de france a un budget de 5 millions € (données 2009 ou 2011 dernière mise à jour) Ce n'est pas une question de moyens mais de commande à l'agence du pub
Portrait de robhalford

Je suis d'accord avec MR VICO. Pour ma part, je trouve cette campagne très efficace et je me réjouis du fait qu'elle montre des jeunes mecs beaux, forts et séduisants.

Pour répondre aux personnes ci-dessus et au risque de choquer, tous les séropos ne sont certes pas beaux, musclés et âgés de - de 35 ans, mais tous les séropos ne sont pas non plus souffrants, lypodistrophiés, joues et fesses creusées (ce qui a été ma première angoisse quand j'ai su que j'étais S+, et oui, j'avais mes préjugés aussi).

En revanche, dès qu'on annonce qu'on est S+, tout le monde, quel que soit ses symptômes subit plus ou moins le même rejet. Et c'est bien sur ce point que cette campagne insiste. Et il me paraît important de travailler là-dessus.

Bravo à l'équipe qui a conçu cette opération de com.

Portrait de Koros

J'avais oublié de marquer quelque chose qui me parait important, c'est que pour une fois, on nous présente pas comme "pauvre victime". Je pense que c'est très important pour l'image que l'on donne des séropos au séronegs. Le fait de montrer des images de personnes malades dans des situations peu avantageuses n'aide pas à faire évoluer l'opinion publique mais conforte dans cette image de "sale séropos (et P.D)". J'ai envie d'aspirer à d'autres chose que la pitié ou la compassion. Cette campagne est très bien, à mon sens...
Portrait de guppy

Déplore dans les affiches, c'est qu'il faille toujours montrer des mecs plutôt jeunes, ne pourrait on pas de temps en temps voir des gens plus agés, après tout le vih concerne aussi les personnes au delà de 50 ans, 60 où voire plus agés et oui ça existe aussi, même si on n'en parle peu.
Portrait de romainparis

mais si tu veux jouer à cochon pendu, trouve-toi ta propre corde. Maintenant, si certains d'entre vous sont contents de voir une campagne incomplète et qui ne fait voir que le bon côté des choses, eh bien, tant mieux pour eux s'ils arrivent à s'y identifier. Les autres, ben, au placard et surtout pas de vagues. Pas assez vendeur.
Portrait de Koros

      @ Romainparis : Tu penses que la campagne est incomplète, n'hésites pas à faire des propositions afin de la rendre plus complète ;-)

 

      Comme toute campagne, il y a des codes de communication, c'est pas nouveau. Certains s'insurgent parce qu'il a été choisi de prendre des jeunes plutôt que des "vieux" mais où est le seuil de la vieillesse? Je me souviens que lorsque j'avais 20 ans, 30 ans c'était déja vieux. lol. La campagne à pour cible les jeunes, il est évident qu'ils ne vont pas prendre un retraité. Il faut que la campagne soit séduisante pour que, d'une part elle attire, et d'autre part ça fasse parler. Et ça marche puisque ça fait débat ici. Donc la comm joue bien son rôle.

 

      Et puis j'y vois un double intérêt, c'est par rapport au droit à l'adoption. Comment voulez-vous faire évoluer l'avis des gens et des responsables politiques avec des campagnes victimisantes et rabaissantes comme il y a eu jusqu'à maintenant? Je me fais la réflexion suivante: on nous montre une personne affichée séropositive, elle n'a pas bonne mine, elle a l'air fatiguée physiquement et psychologiquement, etc... comment va t-elle pouvoir s'occuper de l'enfant? Aura t-elle les capacité physique et mentale? Une fois de plus, séropositif ne veut pas dire Sidéen, il est grand temps de changer les messages destinés au grand public.

Portrait de skyline

Tres bonne campagne, enfin! Depuis le temps que j'attends ce discours... Pour repondre au critique sur la normativite (et le manque de diversite) des 2 modeles (que je trouve tres beaux), il est toujours temps d envoyer votre photo au CRIPS pour la prochaine reedition de cette campagne... Desole pour les accents, je suis au Guatemala avec un clavier hispanophone, et ou du cote prevention... c'est la catastrophe... Prenons donc un peu de recul!
Portrait de KRIS3

Bien sur j'étais un peu ironique dans mon commentaire sur ta vision de cette campagne , mais comme l'a très bien dit MR VICO , on ne fait pas de la pub avec de la laideur et de la maladie !!

La bonne santé a plutôt un bel aspect !! ...jusque là , tout le monde peut être d'accord !

Montrer comme en 94 à la télévision , un séropositif qui tombe de son tabouret parce que trop malade à une heure grande écoute et sur les 6 chaînes , n'a fait que détruire un peu plus la mauvaise réputation des séropositifs !

D'où il me semble que 18 ans plus tard , une campagne de pub qui montre des séropos avec un bon aspect physique n'est pas déraisonnable !!

Soyons un peu plus positif à l'avenir très cher ! personne n'a besoin de montrer une image dégradée des séropositifs même si je te le concède tout le monde ne ressemble pas à ces jeunes et beaux hommes !!!

Dis-toi qu'ils te ressemblaient quand tu étais plus jeune !!!:-) PEACE ON EARTH !!

romainparis wrote:
mais si tu veux jouer à cochon pendu, trouve-toi ta propre corde. Maintenant, si certains d'entre vous sont contents de voir une campagne incomplète et qui ne fait voir que le bon côté des choses, eh bien, tant mieux pour eux s'ils arrivent à s'y identifier. Les autres, ben, au placard et surtout pas de vagues. Pas assez vendeur.
KRIS3

Portrait de romainparis

depuis 20 ans. Et quelle belle épave que je suis ! Qui a dit qu'il fallait montrer une image dégradée des séropos ? Bizarre ça, de ne pas voir l'existence des nuances. Bah, chacun sa vision.
Portrait de carotte

elle montre des hommes...ce qui emmene a l homosexualité............comme d hab j aurai preferé une bonne mere de famille .............
Portrait de mona1515

pourquoi on montre tjrs que des hommes???et pas des femmes????le sida n'est pas une maladie que pour les homos que je sache- - --
Portrait de carotte

c est bien connue ya que les homos et les drogues qui ont le vih ..........enfin !
Portrait de guppy

compris que certains aiment avoir dans leur lit des hommes jeunes plutôt que des gens de leur age, d'autre part je ne vois pas où il est indiqué que la campagne ne concerne que les jeunes et puis on peut avoir 60ans, séropositif et avoir un physique indemne de stigmates.
Portrait de fred schwartz B

Salut à Tou-te-s, Je lis vos commentaires avec beaucoup d'amusement, parfois un peu d'incompréhension et plus rarement un zeste d'exaspération. Je ne poste jamais rien sur Seronet car ma position de militant associatif très actif pourrait sensiblement orienter les débats et que la parole de nous Tou-te-s séropositifs-ves est fondamentale. En revanche, aujourd'hui, parce qu'il est fait mention de moi (ou plutôt de mon image) à titre privé, je m'autorise à intervenir. Quelques précisions importantes sont impératives. Je suis un pédé radical, séropositif depuis 1986, contaminé lors de relations sexuelles à l'âge de 18 ans. Je tiens à remercier celles et ceux qui contestent l'intérêt de cette campagne de par le choix de montrer des mecs jeunes, en bonne santé mais je ne suis pas un gosse, j'ai 44 ans et 26 ans de vie avec le VIH. Je vous passe les détails sordides mais ma vie avec la maladie, c'est 2 pneumocystoses, un CMV, des années en fauteuil roulant, un cancer des os et 5 années sans ressources et vivant à la rue et ce ne fut pas un long fleuve tranquille. Voilà, maintenant que ces fondamentaux sont dits clairement, je respecte particulièrement vos commentaires qui sont révélateurs de nos existences parfois compliquées et des problèmes que nous rencontrons Tou-te-s. Si j'ai accepté de faire cette campagne, c'est pour casser cette image négative des séropositifs, image parfois réelle mais trop caricaturale pour être objective. Bon nombre d'entre nous vivent aujourd'hui, très bien grâce à l'amélioration des traitements. Il nous arrive même de vivre longtemps, d'avoir une sexualité et d'être heureux. Je refuse catégoriquement d'être assimilé à un idée morbide et sinistre tout comme je refuse catégoriquement d'être sans cesse focalisé sur le passé. Je crois fondamentalement en notre avenir, débarrassé de toute frayeur liée une mort prématurée, loin du rejet d'une certaine société. Nous vivons Tou-te-s des situations pénibles, nous ne sommes toujours pas compris ou acceptés comme nous le devrions, que ce soit parce que nous sommes pédés, séropos, trans, noirs ou arabes. Mais je suis résolument convaincu que ce n'est pas en véhiculant des images de coupables, d'exclus, de mourants que nous améliorerons nos existences. Il m'ait apparu important et intéressant de me montrer à travers cette campagne avec le texte posant de manière claire les fondamentaux de la prévention d'aujourd'hui. Rappeler que coucher avec un séropo ne mène pas à la contamination, que tomber amoureux d'un-E séropo ne fera pas forcément de vous un veuf éploré. Jamais une seule seconde, je n'occulte les réalités terrifiantes dont vous faites état (précarité, exclusion, solitude) et que certain-e-s rencontrent quotidiennement mais dois-je me réduire à n'utiliser que ces clichés misérabilistes pour lutter contre cette épidémie ? Ma demie-soeur aussi est séropo, elle s'est contaminée à l'âge de 20 ans en s'injectant de l'héroïne. Elle a 48 ans aujourd'hui, elle a une fille. Nous sommes atteints dans notre famille par une seule maladie, celle de la survie et du bonheur, que nous pimentons de combats contre le sida, contre le racisme. Pour finir, le message que je souhaitais faire passer était celui de ringardiser les sérophobes qui pensent que nous sommes contaminants, mourants, marqués par la maladie et profitent de cette imagerie collective passéiste pour nous laisser nous enfermer entre nous à ruminer une vie que nous aurions raté. Il n'y a pas de représentations féminines sur cette campagne car elle n'était destinée qu'à la marche des fiertés de Paris, marche qui compte un nombre majeur d'homosexuels masculins séropositifs. Ce n'est certainement pas pour discriminer les femmes séropositives. J'espère avoir répondu à quelques unes de vos questions, Amitiés, Keep Fightin' Sisters !
Portrait de vivement

Merci Fred pour ton éclairage et ton point de vue sur cette campagne. Il faut la prendre pour une campagne d'affichage, rien de plus, avec une diffusion très limitée.
Portrait de carotte

je ferai la photo de la mere de famaille hetero..........bon pas encore pretea ma devoiler mais ...........peut etre qu un jour ......
Portrait de fred schwartz B

hello Vivement ! Voilà, et comme tout outil, il a des limites et ne se prétend pas représentatif de tous les séropositifs ! Je peux également, au regard de la prévalence très élevée dans d'autres communautés attendre que la même campagne soit déclinée avec des migrant-e-s, des Trans, des femmes... Peut-être qu'une association, interpellée par cette campagne souhaitera aller plus loin et sensibiliser les autres populations très vulnérables. Salut Sandrine, il m'aura fallu des années pour faire mon coming out. ça viendra ! des bises
Portrait de nightbird

Félicitation au CRIPS pour cette campagne. C'est de ça qu'on a besoin dans la prévention. Exit l'immonde campagne représentant les séropositifs en scorpions pour terrifier les foules de la très rance voire moisie association AIDES. Une forte volée de gifles s'était perdue à l'époque. Il n'est pas trop tard pour la retrouver!
Portrait de skyline

Merci Fred pour ton témoignage, ca remet les choses au clair! Et oui, on continuera a se battre tant qu'il le faudra, en France et au Québec...