Prisons : ça déconne ferme en Europe !

Publié par jfl-seronet le 12.11.2009
860 lectures
Notez l'article : 
0
 
prisons
Il faut se pincer pour le croire, mais l'inventaire dressé par le Comité pour la prévention de la torture sur les conditions de détention en Europe commence à ressembler à un scénario de "Saw" : étouffement avec un sac en plastique en Lettonie, "placement en cagibi" en Suisse, etc. Cet inventaire laisse à penser que l'Europe se fait plus de soucis pour le thon rouge que pour la protection des droits des citoyens européens. C'est pas rassurant !
prison1.jpg

Pour son vingtième anniversaire, le Comité pour la prévention de la torture (CPT) ne fait pas de cadeau à l'Europe. Il faut dire qu'il y a de quoi à la lecture de l'inventaire que le CPT vient de dresser sur les conditions de détention en Europe. L'impunité, le surpeuplement et les mauvais traitements "continuent de miner un peu partout les systèmes pénitentiaires", affirme l'organisme qui a conduit de nombreuses missions dans les prisons, les commissariats, les centres de rétention et les hôpitaux psychiatriques des quarante-sept Etats membres du Conseil de l'Europe. Les experts du Comité sont habilités à se faire ouvrir toutes les portes des lieux de privation de liberté en Europe et à donner toute la publicité qu'ils souhaitent à des conclusions fussent-elles infamantes pour certains pays.


Selon l'organisme, en 2007, il y avait plus de 1,8 million de personnes derrière les barreaux et la plupart d'entre elles dans des prisons largement surpeuplées. D'ailleurs pour Mauro Palma, le président du CPT, "se contenter de construire de nouvelles prisons n'est pas la solution". "Elles seront rapidement remplies si on ne réfléchit à d'autres formes de peines".
Comme on peut imaginer les conditions de détention sont "misérables" et souvent "inhumaines" dans les pays de l'ex-URSS, mais elles ne sont pas pour autant enviables à l'Ouest où le CPT pointe de sérieux manquements et même des actes violents. Ainsi en Suisse, le CPT a été informé de "techniques d'étranglement" pour faire régurgiter des stupéfiants. En Finlande, des détenus ne pouvaient utiliser les toilettes la nuit. En Grèce, les risques en garde à vue "restent considérables", sans parler du surpeuplement des prisons françaises. Comme le rappelle l'AFP : on pratique la castration chirurgicale de délinquants sexuels en République tchèque, on menotte de façon excessive en Hongrie, on frappe en Moldavie, le surpeuplement règne en Lettonie. Des Etats suivent les recommandations du Comité pour la prévention de la torture en rénovant, par exemple, des lieux de détention souvent "totalement inadaptés". C'est le cas de la France qui s'est aussi dotée, en juin 2008, d'un "Contrôleur des prisons" après avoir été éreintée dans un précédent rapport du comité. Pour autant, des manifestants ont défilé (8 novembre) à Paris, pour "protester contre les conditions de détention pénitentiaire" en France. La manifestation était organisée par l'Association pour le respect des proches de personnes incarcérées qui "demande la suppression des quartiers disciplinaires et de l'enfermement des mineurs, la libération des détenus malades et handicapés, le rapprochement géographique des familles."
Plus d'informations sur http://www.arppi.fr/

Commentaires

Portrait de jean-rene

Oui, "l'Europe se fait plus de soucis pour le thon rouge que pour la protection des droits des citoyens européens". Je me demande si l'obsession écologique n'est pas devenue, pour certains, un moyen d'oublier que leurs frères et leurs soeurs d'espèce (des êtres humains comme eux) souffrent à deux pas de chez eux.
Portrait de serosud

L'homme est je le crains la plus dangereuse....mais là n'est peut-être pas le débat. Un des problème majeur est que se retrouvent en milieu carcéral des individus qui souvent devraient être traités en milieu médical. Mais aussi le comble du dégueulasse pour nos belles sociétés c'est la manière dont elles usent pour traiter le problème de nos "anciens" qui n'ont pour seul crime à leur actif que celui de vieillir.......c'est à vomir !....