"Si j'étais séropositive" : ma campagne au Canada !

Publié par jfl-seronet le 10.12.2010
1 168 lectures
Notez l'article : 
0
 
C'est l'un des événements du 1er décembre 2010 au Québec. Après son succès en France et dans d'autres pays, la campagne "Si j'étais séropositif" est, en effet, lancée à l'initiative de la COCQ-SIDA. Cette campagne est une campagne de sensibilisation destinée à modifier les perceptions sociales sur le VIH/sida et les personnes séropositives. Quatre personnalités québécoises ont répondu à l'appel et interpellent la population sur des idées préconçues que cette dernière véhicule toujours.

Elles sont quatre. Quatre personnalités québécoises (Véronique Cloutier, Mario Dumont, Josée Lavigueur et Chantal Petitclerc) qui ont répondu à l’appel de la COCQ-SIDA et accepté de prêter leur image à cette campagne d’affichage, une première en Amérique du Nord, qui se déploiera de décembre 2010 à janvier 2011. Animée par la volonté de modifier les perceptions sociales sur le VIH/sida, la COCQ-SIDA a mobilisé des personnalités québécoises autour d’une campagne de sensibilisation audacieuse, portant un message de tolérance et de respect, parce que "c’est le sida qu’il faut exclure, pas les séropositifs". "Après plus de 25 ans de lutte, on ne peut que constater que vivre avec le VIH ou le sida, c’est encore être rejeté, discriminé et jugé, explique  Ken Monteith, directeur général de la COCQ-SIDA. La campagne "Si j’étais séropositif" que nous lançons aujourd’hui a pour objectif de lutter contre la discrimination des séropositifs et d’ébranler certaines idées préconçues toujours véhiculées parmi la population."

"Présentée en grande première nord-américaine, cette initiative s’articule visuellement autour de portraits de quatre personnalités très connues et chacune bien en vue dans son milieu respectif. Il s’agit d’une adaptation de la campagne française « Si j’étais séropositif… » de l’association AIDES qui a connu un grand succès partout où elle a été implantée", explique la COCQ-SIDA. Les visuels et le message mettent en évidence l’absurdité de la discrimination envers les personnes séropositives et amènent le public à réfléchir sur les situations de rejet et de stigmatisation : "Est-ce que vous écouteriez mes opinions si j’étais séropositif ?", demande ainsi Mario Dumont,  animateur télé et ancien homme politique. "Est-ce que vous seriez aussi nombreux à m’encourager si j’étais séropositive ?", interroge de son côté Chantal Petitclerc, une athlète canadienne handicapée… Les quatre affiches de cette campagne seront diffusées dans la région de Montréal, Laval et Longueuil pendant quatre semaines en décembre. Les citoyens d’autres grandes villes québécoises, Québec, Sherbrooke, Saguenay, Gatineau et Trois-Rivières, les découvriront dès le 3 janvier 2011.
Plus d'infos sur www.cocqsida.com
Une application Facebook de la campagne"Si j’étais séropositif" a été développée. Elle est accessible sur www.sijetaisseropositif.org