SOS Homophobie : la santé sous tout rapport !

Publié par jfl-seronet le 29.05.2011
1 044 lectures
Notez l'article : 
0
 
santé lgbt
Malgré moins de cas signalés (18 en 2010 contre 32 en 2009), la question "Santé/médecine" reste un sujet important pour SOS Homophobie. Dans son "Rapport sur l’homophobie 2011", l’association affirme que "les problématiques récurrentes montrent que la vigilance face aux discriminations dont sont victimes les patients LGBT de la part des médecins et des autres soignants reste de mise". Explications.
Homophobie.gif

Comme chaque année, le rapport de SOS Homophobie traite de la question "Santé/médecine". Dans un chapitre ironiquement intitulé : "Des soignants à soigner", les auteurs indiquent que le "combat pour l’égalité face au don de sang reste d’actualité". En effet, sur seize cas d’homophobie relatifs au domaine de la santé, sept concernent les dons de sang ou de moelle osseuse. Autre motif d’appel, la crainte de ce que disent les enquêtes sur le VIH parmi les gays et l’image qui peut en découler. Ainsi, "certains s’inquiètent des résultats des études statistiques sur l’infection à VIH, comme l’enquête Prévagay [enquête sur la fréquence de la séropositivité chez les gays fréquentant les lieux de sexe à Paris] et les estimations de prévalence dans la population homosexuelle masculine". Conclusion pour SOS Homophobie : cette préoccupation traduit "la nécessité de présenter et d’exploiter les données scientifiques avec précaution, dans la mesure où elles ne reflètent pas l’ensemble des homosexuel-le-s". C’est dit comme çà !
Autre motif des appels, la permanence de stéréotypes homophobes dans le corps médical. "alors que les patient-e-s leur demandent de l’aide, et qu’il sont le plus souvent dans une situation de vulnérabilité, les personnes soignants fournissent, de par leurs préjugés homophobes, une réponse inadaptée, qui laisse souvent le-la patient-e dans un grand désarroi."
Le "Rapport sur l’homophobie 2011" est consultable.