Stigmatisation et discrimination liées au VIH

Publié par jfl-seronet le 21.10.2017
2 406 lectures
Notez l'article : 
0
 
Mondestigmatisationdiscrimination

L'Onusida a publié, début octobre, un nouveau rapport montrant comment la stigmatisation et la discrimination créent des obstacles à l'accès aux services de prévention, de dépistage et de traitement du VIH et mettent des vies en péril. Explications.

Il s’intitule : "Face à la discrimination : surmonter la stigmatisation et la discrimination liées au VIH dans les milieux de soins de santé et au-delà". Ce rapport vient d’être lancé à l’occasion du Forum social du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies. Il montre, une fois de plus, que les personnes vivant avec le VIH victimes de stigmatisation trop poussée liée à leur statut ont plus de deux fois, tendance à retarder leur engagement pour les soins par rapport à celles qui ne sont pas victimes de stigmatisation liée au VIH. "Lorsque les personnes vivant avec le VIH ou [exposées au] risque sont victimes de discrimination dans les milieux de soins de santé, elles s’en éloignent. Cela entrave sérieusement notre capacité à les atteindre avec des services de dépistage, traitement et prévention du VIH", a expliqué Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida, lors du lancement du rapport.

"La stigmatisation et la discrimination sont un affront aux droits de l'homme et mettent en danger la vie des personnes vivant avec le VIH et des populations clés", a-t-il ajouté. Souvent, les personnes vivant avec le VIH évitent de se rendre dans les cliniques de peur que leur statut soit révélé ou de peur d'être victimes de stigmatisation et de discrimination fondée sur leur statut VIH, avance le rapport. Dans les 19 pays disposant de données, une personne sur cinq vivant avec le VIH a évité de se rendre dans une clinique ou un hôpital par crainte de stigmatisation ou de discrimination liée à son statut VIH, révèle le document. Lorsque les personnes vivant avec le VIH attendent jusqu'à devenir très malades avant de chercher des soins, elles sont moins à même de bien réagir au traitement ARV, rappelle l’institution.

Dans les 19 pays avec des données disponibles, une personne sur quatre vivant avec le VIH a été victime de discrimination dans les milieux de soins de santé et une personne sur trois vivant avec le VIH a connu au moins une forme de discrimination dans les établissements de santé liée à sa santé sexuelle et reproductive. Dans les milieux où des programmes ont été mis en place pour éviter la stigmatisation et la discrimination, l'accès aux services de prévention, de dépistage et de traitement du VIH s'est amélioré. Par exemple, dans une clinique en Namibie, une évolution vers la prestation des services de santé intégrés a entraîné une réduction de 20 % des décès chez les personnes vivant avec le VIH.