Suisse et VIH : Contre la discrimination au travail

Publié par jfl-seronet le 25.11.2011
3 428 lectures
Notez l'article : 
0
 
travailcampagnepréventiondiscrimination
L’Aide Suisse contre le Sida lance (14 novembre) sa campagne pour la Journée mondiale du sida 2011. Cette année, elle met l’accent sur la thématique "VIH et travail" et fait appel à des personnalités suisses comme Tally Elfassi-Weijl, fondatrice et propriétaire du label de mode suisse Tally Weijl.
campagne_suisse_stress.jpg

"Contre la discrimination au travail", voilà le slogan de la campagne 2011 de l’Aide Suisse contre le Sida. Comme pour sa précédente campagne, l’association a fait appel à des personnalités en leur demandant de s’engager aux côtés des personnes séropositives. Ce qu’elles font par l’intermédiaire d’affiches et spots. C’est le cas de Tally Elfassi-Weijl, propriétaire et fondatrice des boutiques de mode Tally Weijl, une entreprise qui compte 3 000 collaborateurs. Dans cette campagne, la créatrice déclare : "Donner les mêmes chances aux personnes séropositives, ça c’est totally Tally" et surtout elle s’exprime contre la discrimination des personnes séropositives sur leur lieu de travail. Le choix de ce thème de campagne ne doit rien au hasard. Il y a en Suisse 25 000 personnes qui vivent avec le VIH. 70% d’entre elles travaillent, dont deux tiers à plein temps, rappelle l’Aide Suisse contre le Sida. "Grâce aux traitements qui se sont nettement améliorés ces dernières années, la majorité des personnes séropositives sont aptes au travail, note l’association. Toutefois, on est encore loin d’une normalisation : les licenciements abusifs, le harcèlement par des supérieurs ou des collègues, l’absence de prestations d’assurances et les violations de la protection des données sont à l’ordre du jour dans de nombreuses entreprises."
Si l’accent est plus particulièrement mis sur l’entreprise Tally Weijl, c’est que cette dernière a adapté son règlement interne en y intégrant des dispositions relatives au VIH. Ce règlement s’applique à l’échelle mondiale. La créatrice explique d’ailleurs son engagement : "En adaptant notre règlement, nous prenons des mesures concrètes et nous pouvons prévenir les discriminations en relation avec le VIH dans notre entreprise." "Lorsqu’elle adopte de telles lignes directrices, une entreprise s’engage par exemple à ne pas demander le statut VIH lors de la procédure d’embauche, à respecter les dispositions relatives à la protection des données et à protéger ses employés d’actes discriminatoires", rappelle l’Aide Suisse contre le Sida. Lancée mi novembre, cette toute nouvelle campagne est visible sur les panneaux d’affichage dans les transports publics de certaines villes, sur des affiches dans toute la Suisse et dans des spots à la télévision.

Commentaires

Portrait de jeanlouis

discriminations et aussi violent, la peur d'être discriminé et dans la même veine mais moins juridique, les craintes d'être outé ( merde, j'ai oublié mon ordonnance sur la photocopieuse)..... La Suisse n'est pas seule à devoir combattre sur ce terrain qui affecte certes les porteurs du Vih...mais est-ce "top" d'annoncer dans sa boite qu'on a une reconnaissance MDPH ou qu'on a un cancer????? Le pire c'est le cumul des mandats: je ne suis pas sur de moi, pas très bien reconnu dans ma boite, fragile et vulnérable dans la famille et coups de grâce on me discrimine parce que je suis pédé et séropo? La fragilité et la vulnérabilité, on dit que ce sont des signes d'humanité? peut-être mais certains exploitent cela parfaitement bien...Il n'y a pas que les dirigeants et les DRH mais le collègue qui ne peut pas me supporter ou qui aime bien casser du pédé....ou du déropo ou du "non clone"...........
Portrait de lounaa

est partout pas que en Suisse ! et quand on voit des émissions télé qui font tvoir des photos de bactéries (hier sur l'émission médicale de arté ) le sex shop = pub couvrez vous .... et aprés ils montrent aux gens des pancartes avec écrit vih sa sent mauvais, et font voir des microbes etc au microscope aux visiteurs , puis les chifres des contaminer, mais pas un mot sur nous qui vivont avec ... merci ! alors après faut pas s'étonner de la discrimination sauf que il parait que il existe un monde bisounours certains nes ne l'ayant jamais rencontrer . lol ...