Tests rapides : ce qui est proposé aux gays !

Publié par jfl-seronet le 22.01.2010
943 lectures
Notez l'article : 
0
 
Ces derniers mois, deux initiatives concernant les tests rapides de dépistage pour les gays ont été proposées. L'une, Com'test, faite par AIDES, propose un dépistage communautaire mené par des militants associatifs formés spécifiquement pour cela. L'autre, récemment proposée par le Kiosque à Paris est conduite par une équipe de professionnels de santé gayfriendly. Ces deux projets sont réalisés dans le cadre d'une recherche biomédicale destinée à améliorer l'offre de dépistage actuelle pour les gays.
depistage2.jpg

Le Kiosque inaugure le 26 janvier son  "Checkpoint". Il s'agit d'un centre de dépistage rapide du VIH/sida destiné aux hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes fréquentant le Marais à Paris. Situé dans le Marais au 36 rue Geoffroy L'Asnier (4ème arrondissement), avec des plages horaires adaptées au plus grand nombre, le centre sera ouvert aux hommes "souhaitant un dépistage rapide du VIH/sida réalisé par une équipe de professionnels pluridisciplinaires." Cette initiative "s'inscrit dans le cadre d'une recherche biomédicale, qui permettra d'évaluer un dispositif associatif médicalisé utilisant des tests rapides de dépistage du VIH et s'adressant à une population d'hommes ayant des relations avec d'autres hommes. "Avec ou sans rendez-vous, les consultants seront reçus par une équipe de médecins et d'infirmiers expérimentés et sensibles aux questions d'orientation sexuelle, avec laquelle ils auront la possibilité de parler librement de leurs pratiques et de leur mode de vie.", indique le Kiosque dans un communiqué de presse. "Chaque consultation, qui durera environ une heure, permettra d'obtenir le résultat du test - après prélèvement d'une simple goutte de sang au bout du doigt - et de bénéficier d'un counseling personnalisé. Le dépistage sera gratuit et confidentiel." Le  "Checkpoint" (infos au 01 44 78 00 00) est ouvert cinq jours par semaine (lundi de 8 h à 12 h 30, mardi de 16 h à 20 h 30, mercredi de 16 h à 22 h, jeudi de 16 h à 20 h 30 et samedi de 12 h à 18 h).


De son côté, AIDES a mis en place un projet de dépistage du VIH auprès des gays dans le cadre d'une étude en partenariat avec l'Agence nationale de recherche sur le sida. Ce projet, baptisé Com'test, est réalisé par des volontaires de AIDES (formés pour cela) qui proposent ce dépistage avec des tests à résultats rapides. C'est la première fois qu'un dépistage de ce type, accompagné de conseils avant le test et à la remise du résultat, est réalisé par des non médecins. AIDES propose Com'Test dans quatre villes en France : Montpellier (04 67 340 376), Bordeaux (05 57 877 777), Lille (03 28 520 510) et Paris. A Paris, l'accueil, sans rendez-vous, se fait les mercredis de 18 à 21 h et les samedis de 11 h à 14 h. Infos au 01 43 727 594.

Commentaires

Portrait de sonia

Com'test avait été proposé dans les services d'urgence des hôpitaux « Nous pensons que les urgences peuvent capter, par une proposition systématique de dépistage, des personnes qui ne font pas spontanément de demandes de tests ou qui échappent aux pratiques professionnelles classiques. Il pourrait ainsi être possible d’élargir l’accès au dépistage au sein de la population générale », explique ainsi France Lert. Deux projets de l’ANRS visent à tester ce type de dépistage dans des services d’urgence. Dans les deux cas, une information par voie d’affiches est délivrée concernant la réalisation systématique d’un test lors de la consultation, les personnes ayant la possibilité de refuser le dépistage. La procédure repose sur un test rapide à partir d’un prélèvement de sang effectué au doigt, permettant ainsi de rendre le résultat à la personne sans qu’elle n’ait besoin de revenir dans le service et, en cas de résultat positif du test, de lui proposer une prise en charge immédiate. Avec toutes ces infos, je ne sais où nous sommes en matière de depistage rapide communautaire, a-t-on des résultats plutôt positifs à mi-chemin de l'évaluation fin 2010?

http://www.continentalnews.fr/actualite/sante,7/des-tests-de-depistages-du-sida-en-30-minutes,4974.html