Tuberculose : ça progresse en France

Publié par jfl-seronet le 02.04.2009
1 286 lectures
Notez l'article : 
0
 
tuberculose
Les derniers chiffres indiquent une progression des cas de tuberculose en France. Beaucoup de cas concernent des personnes qui sont aussi séropositives. Explications.
tuberculose_sana.jpg

5 588 personnes malades de la tuberculose ont été dénombrés en 2007. C’est une hausse de 5% par rapport à l’année précédente. Cette recrudescence concerne notamment les personnes séropositives et les personnes âgées. C’est ce qu’indique le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'Institut de veille sanitaire (l’organisme recense tous les cas pour toutes les maladies en France). Depuis quelques années, la maladie, qu’on avait cru éradiquée, fait un retour même si les chiffres étaient, jusqu’en 2005, constamment en baisse. Ce n’est désormais plus le cas. La Guyane est la plus touchée en proportion de ses habitants avec 23 cas pour 100 000 habitants. C'est en Ile-de-France (principalement à Paris et en Seine-Saint-Denis) que l'on recense le plus grand nombre de cas de tuberculose. 38 % des cas concernent cette seule région. Les cas concernent principalement des personnes qui viennent de pays en voie de développement où la maladie est déjà très présente. A cela s’ajoutent d’autres explications comme des conditions de vie, notamment socio-économiques, défavorables, le vieillissement (avec l’âge, les défenses immunitaires baissent) et également la médiocrité de la prévention et de l’accès aux soins dans le milieu pénitentiaire. Le fait d’avoir la tuberculose et d’être séropositif est particulièrement problématique car les deux maladies accélèrent mutuellement leur progression. La tuberculose constitue donc une cause importante de mortalité chez les personnes contaminées par le virus du sida. Parmi les 1 680 adultes chez lesquels le sida a été diagnostiqué en 2006-2007 en France, plus de 20 % ont présenté une tuberculose. En 2006-2007 la tuberculose est le « mode d'entrée dans le sida pour une personne séropositive sur cinq et pour une sur trois en cas de naissance à l'étranger. »

 Crédit photo : snapsi42

Commentaires

Portrait de RedBlood

je m'étonne que les étudiants ne rentre pas dans les statistics alors que beaucoup ont des problème financier pour se nourrir et se soigner.D'ailleur on l'a vu rescament dans les journaux TV.
Portrait de Arkanne

Je suis séropositive depuis décembre 2006, sous traitement depuis l'été 2008. Mais j'ai fait une tuberculose en 1996 (et oui!). Je suis guérie, bien sûr, mais j'ai tout de même peur des risques de récidive due à ma séropositivité... Ajoutez à cela que je suis insuffisante respiratoire sévère, sous O2 24h/24...et que mon pneumologue vient de me parler de la solution de la greffe d'un poumon, pour essayer de me rendre une qualité de vie un peu plus supportabe (car je vous jure que c'est l'enfer, être rattachée à des machines tout le temps!...), mais est-ce compatible avec le VIH, puisque les médicaments anti-rejet (en cas de greffe) sont des immuno-suppresseurs...? Tant de questionnements qui me tarraudent... Quelqu'un aurait-il l'expérience d'une greffe de poumon+séropositivité?? J'aimerais pouvoir en parler...sans compter que l'idée de me faire scier en deux pour changer mon poumon me terrifie... J'ai perdu l'envie de me battre, de vivre...