USA : Une taxe sur le sexe à risque ?

Publié par jfl-seronet le 03.08.2009
11 547 lectures
Notez l'article : 
0
 
Politique
Aux Etats-Unis aussi, on se préoccupe des coûts de la santé et du dérapage des dépenses dans ce domaine. En Californie, l'Etat en faillite se désengage des systèmes de soins. En Indiana, c'est un parlementaire Républicain qui avance une solution aussi radicale qu'inattendue : toute personne qui a eu des relations sexuelles non protégées et qui est devenue séropositive devra payer beaucoup plus pour bénéficier d'une assurance santé pour faire face à ses dépenses dans de domaine. Cette initiative suscite une polémique aux Etats-Unis.

Parlementaire chevronné (il est élu à la Chambre des Représentants depuis 1993), Steve Buyer est un ancien avocat et procureur. Il a aussi été conseiller juridique de l'armée sur certaines dernières grandes opérations militaires américaines comme l'opération "Tempête du désert". Ça, c'est pour le pedigree. Du côté des idées, Steve Buyer est Républicain et chaud partisan de la responsabilité individuelle… et accessoirement du contrôle des dépenses de santé. Lors d'un récent débat d'une commission parlementaire, il a donc proposé que l'on taxe financièrement les personnes qui prendraient des risques dans leur vie personnelle, des risques qui pourraient avoir des conséquences pour la santé. Steve Buyer considère qu'il est normal de faire payer plus lors de la souscription d'une assurance santé les personnes dont la conduite est à risque. Et Buyer d'évoquer le cas des fumeurs et des personnes qui ont des relations sexuelles non protégées (si vous faîtes les deux, c'est le jackpot !). En gros, il s'agit rien moins que de créer une taxe sur le sexe non protégé et la consommation de tabac par la mise en place de primes (forcément élevées) pour les assurances santé. On imagine sans peine la difficulté qu'il y aurait à mettre en place cette mesure. C'est sans doute un test pour voir comment l'opinion publique réagit.  En tout cas, c'est un test révélateur d'une idéologie qui laisse entendre que la solidarité collective n'a pas à soutenir les problèmes rencontrés par une personne à titre individuel. Si elle fume, c'est parce qu'elle le veut bien, si elle a des rapports sexuels non protégés, c'est parce qu'elle aime le risque. Dans les deux cas, c'est à elle, et elle seule, de payer les conséquences. On voit bien ce qu'au final peut donner cette idéologie qui renforce l'individualisme, le chacun pour soi. Cette idéologie imprègne pas mal de domaines de nos sociétés y compris des décision politiques comme celle envisagée en France par le ministère des Affaires étrangères de rendre obligatoire la participation financière de personnes qui auraient des problèmes dans des zones dangereuses à l'étranger à leurs propres frais de sauvetage.
Sources : Rollcall.com et rhrealitycheck.org

Commentaires

Portrait de nathan

Cet appel à la responsabilité individuelle est aussi un fait français. La décision envisagée par le ministère des Affaires étrangères a eu une genèse un peu particulière. Elle s'inscrit notamment dans le contexte de l'affaire du détournement d'un voilier de plaisance par des pirates somaliens au cours duquel un Français a été "accidentellement" tué par nos militaires. Et c'est l'émission des Grandes gueules de RMC qui a incité le Ministère des affaires étrangères à faire cette proposition dont il est question dans l'article... J'écoutais l'émission quand un porte parole du Ministère est intervenu dans l'émission. Cette petite radio qui monte, qui monte, de 7 heures à 14 heures, donne la parole aux auditeurs avec un certain populisme et une popularité certaine et fait intervenir des personnalités de la société civile. L'axe majeur des interventions, qu'elles soient de gauche ou de droite, est précisément la responsabilité individuelle. Cette radio est très écoutée par l'Elysée et par Matignon et il n'est pas rare que lors d'un débat qui agite les GG, un porte-parole de l'un ou de l'autre se manifestent pour faire une proposition...République compassionnelle oblige.

Cet accent mis de plus en plus sur la responsabilité individuelle aux dépens des formes collectives de responsabilisation est donc bien un mouvement de fond idéologique entretenu par certains médias.

Portrait de romainparis

qui devrait plaire au gouvernement français ! Lui qui souhaite dégager les ALD de la sécu sur les mutuelles privées. D'ailleurs, c'est déja entamé puisque le 100% n'existe plus depuis la mise en place des franchises médicales. Les libertés individuelles se restreignent de plus en plus. Si une personne veut fumer, baiser sans capotes, elle est libre de le faire et personne ne doit lui reprocher que ce soit moralement ou financierement ! Le principe de la sécu est un principe collectif, personne ne doit en être exclu, qu'elle que soient ses responsabilités.
Portrait de jaypeeboy

Je trouve cette idée de taxage totalement ridicule. Ça ça ressemble aux américains! Taxons au lieu de faire de la prévention, comme si le fait de se protéger lors d'une relation sexuelle était accessible à tous. Des femmes sont forcées par leur mari à baiser sans capote, il y a aussi ceux qui ne sont pas capable de s'affirmer et ainsi de suite... Pourquoi ces gens devraient payer plus que les autres? Je trouve cette mesure complètement folle! Jaypeeboy33
Portrait de aKroBat

Ce débat sur la responsabilité individuelle est un débat de longue date aux Etats-Unis. Fox news de la très "républicaine" (réac) télé américaine du même nom en a longtemps fait ses choux gras sur le thème des pédés avec le bareback. Au passage on voit bien toute la limite et le danger des discours individualistes concernant les prises de risque qui nous conduisent tout droit à cette logique.

En France cette tendance pointe déjà dans le milieu assurantiel où l'on vous propose des contrats pour les conducteurs prudents, ceux qui vont moins chez le médecins, etc. En total contradiction avec la logique mutualiste. Mais en France, je pense que cela se fera plus en douceur. A la différence des Etats Unis, on a véritablement une sécu. Il faut déjà commencer par l'abattre.

Comme tu le dis Romain, on commencera par réduire le périmètre du 100% pour transférer aux mutuelles et aux assurances. Elles deviendront ensuite obligatoires et comme l'assurance est le seul secteur qui a droit de pratiquer la discrimination pour raison de santé depuis 95, on fera payer plein pot à ceux qui seront malades, vieux ou je ne sais quoi.

Fuck me safe or go and fuck yourself

Portrait de derdeder

Il faudrait aussi pas faire du grand n'importe quoi sous pretexte qu'on ne se sentira responsable de rien, car je pense que c'est cela qui ferait que certaines personnes trouveront que trop c'est trop, et pourrait ce dire pourquoi nous paierions l'inconscience et le "je m'en foutisme" de quelques uns. Dans ma jeunesse, j'aurai bien voulu faire du ski, du para-pente et parachutisme et autres sports qui me plaisaient mais avec mon etat de sante, je savais que cela aurait un coup pour la secu, et s'il m'arrivait la moindre des choses cela pourrait tres vite se chiffrer en dizaine de milliers de francs, alors je m'en suis passe en me disant que l'on pouvait vivre sans cela et faire des choses avec moins de risques. Alors je pense tout de meme qu'il faille rester un peu responsable de ces actes.
Portrait de vincent58

Cher Akrobat toujours le même ! je reprend ton message " ...Fox news de la très "républicaine" (réac) télé américaine du même nom en a longtemps fait ses choux gras sur le thème des pédés avec le bareback. Au passage on voit bien toute la limite et le danger des discours individualistes concernant les prises de risque qui nous conduisent tout droit à cette logique...." Donc puisque les discours sur les prises de risques nous conduisent dans cette logique, et donc que c'est encore la faute des barebackers...si je vais au bout de ta logique il faudrait supprimer toutes les aides aux accidentés de la route qui avaient plus de 0,5 gramme d'alcool au moment de leur accident, être plus sévère et interner tous les consommateurs de drogues diverses et variées, faire payer les cures de désintox, facturer les produits de subsitutions aux ex usagers de drogues, interdire les sports dangereux et les voyages dans certains pays, et pourquoi pas interdire aux couples seropos de tenter d'avoir des enfants etc etc etc il est possible de faire des tas d'économies, je vois que ton mode de pensée est proche de sarkozy et de la droite dur ! L'initiative du Directeur central de la police aux frontières qui interdit le retour en France des personnes titulaires de récépissé de 1ère demande de titre de séjour et de la plupart des APS si elles sont parties à l'étranger doit donc te plaire ? Je laisse les seronautes réfléchir à ta position et je ne doute pas que tu trouvera de bonnes raisons de taper de nouveaux sur ces immondes barebackers, irresponsables dans leur sexualité et responsables du trou de la sécu, ...et pourquoi pas responsables des misères de la planète, de la mort de mickael jackson, du trou dans la couche d'ozone, et je vous laisse le soin de trouver d'autres thèmes ... solidairement vincent58 "Jouir sans entrave"
Portrait de nathan

Je croyais que c'était le médecin de Mickael Jackson qui était responsable de sa mort car il lui aurait injecté un anesthésiant qu'il n'aurait pas supporté ? Décidément, les médias nous racontent n'importe quoi... Merci d'avoir rectifié cette info Vincent...
Portrait de romainparis

Parce qu'elle rapportait bien plus qu'une sur les fumeurs qui baisent sans capotes. Non, le trou de la couche d'ozone, c'est à cause de E.T. Quant au trou de la sécu, c'est à cause de ceux qui vont des malaises vagaux.... si vous voyez ce que je veux dire.
Portrait de skyline

On ne peut pas opposer responsabilité individuelle et responsabilité collective. L'une ne marche pas sans l'autre. Le souci de soi conduit au souci des autres. Après c'est une question biologique et politique. Biologique car les êtres humains ne sont génétiquement pas égaux face aux risques sanitaires : par ex., métabolisation différentielle des graisses qui fait que certains font du collestérol et d'autres non alors qu'ils bouffent la même chose. Politique puisque l'on a pas tous les mêmes modèles de gestion des risques : il y a le modèle libertaire, où le risque individuel est pensé comme naturel, inévitable, et dont l'action collective cherche à en réduire les méfaits ; et il y a le modèle coercitif, où le risque individuel est pensé comme pathologique et subversif, et dont l'action collective doit s'attacher à neutraliser. Le positionnement tradipréventionniste n'a pas su choisir entre ces 2 logiques, alternant entre discours libertaires et actions coercitives : donc des belles paroles bourrées de principes, suivi de protestations et de stigmatisation, sans jamais de propositions pragmatiques. Un peu comme le PS. Lorsque le magazine Têtu titrait, à propos du sexe sans latex, "stigmatiser pourquoi-pas ?", on est totalement dans la même logique que Steve Buyer, avec le courage politique en moins.
Portrait de aKroBat

Vincent, je t'inviterais plutôt à relire mon message au lieu de lui faire dire n'importe quoi.

Je critiquais justement les délires de Fox news au sujet du barebak et la dangerosité de ces logiques ultra-libérales.

Mais si tu poses la question: il faut bien convenir que le discours individualiste promu à une certaine époque par certains prosélytes du sexe à risque nous y a tout droit conduit. Et qu'en outre, ce discours n'était pas très éloigné de ces logiques néo-libérales.

Fuck me safe or go and fuck yourself

Portrait de skyline

Tu as tout à fait raison Akrobat : le discours néo-libéral et individualiste sur le sexe à risque a participé à la construction des positions défendues par Fox News ou Steve Buyer. Mais pour qu'un discours soit audible socialement, il faut au locuteur de ce même discours un interlocuteur qui s'oppose ou est d'accord (l'opposition étant souvent plus sensationnelle et donc reprise dans les médias généralistes), et un média qui relaie la discussion qui suit le discours qu'on rejette ou pas. De ce point de vue, Act Up et Têtu ont joué parfaitement leur rôle en face d'auteurs barebackers un brin provocateurs. Donc pour moi, prosélytes et stigmatiseurs du sexe sans latex sont co-responsables des positions de Fox News et Steve Buyer. Ce qui ne veut absolument pas dire que nous avons à accepter ces discours néo-conservateurs. Sinon, il faudrait accepter que les fachos anti-pédés puissent déverser leur haine, puisque la gaypride est un élément déclencheur de leur guerre contre la dégénerescence des bonnes moeurs. Mais pour moi le mépris est une arme politique plus efficace face aux minorités radicales ou intégristes : laissons-les dans leur monologue. Dans la même logique, c'est pour ça que je soutiens depuis le début les ateliers santé sexuelle barebackers de Vincent et Aides : car cela permet de sortir de la vision individualiste du sexe sans latex pour aller vers une vision communautaire, la seule qui peut être efficace en terme de prévention et de réduction des risques et des dommages. J'ai même envie d'en créer à Montréal ( des gens inéteressés ?)
Portrait de nathan

Avant cette année, en Espagne, quand on voulait utiliser une capote et du gel dans une darkroom quelconque, il fallait les emporter de chez soi avec soi : responsabilité individuelle. Et la prévalence du vih était une des plus importantes d'Europe : autour de 18-20 % des gays séropos. Car c'est sans doute bien la dernière chose qu'on pense à prendre, volontairement ou involontairement, quand on part de chez soi pour la teuf...

Cette année, dans les lieux de consommation, pour obtenir une capote et du gel, il faut les demander au bar. C'est gratuit. Responsabilité collective.

Il faudra observer si cela a un impact sur la prévalence du vih parmi les HRH.

Portrait de vincent58

Cher nathan, les assoc en France ont milités avec et auprès du SNEG pour que le maximuil d'établissements mette a dispo des clients du gel et des capotes (et si aujourd'hui cela semble simple cela n'a pas été toujours facile !!) je me souviens avoir zappé quelques établissements fin 90 car ils ne voulaient pas mettre de matos à dispo ! Mais avoir du matos a dispo ne veux pas dire que l'on s'en servira ! Perso dès que je sors j'ai mon matos à moi et c'est ensuite que je vais voir avec le mek si j'en met ou pas. cher Akrobat, effectivement ma réponse a ton message était volontairement provocatrice...mais tu ressent peut être ce que je ressent à chaque fois tu rajoutes une petite phrase contre ceux qui parlent du sexe à risques... j'espère bien que tu n'est pas un réac de droite ....(parfois je me pose la question sur ceux qui sont à Têtu) mais toi je ne le pense pas du tout !! Mais entre le début des années 2000 et aujourd'hui peut être que tu pourrai ''enfin'' convenir que les barebackers sont dans une logique de responsabilité (voire quelque part d'acteur de prévention) En ce qui concerne le groupe bbk que je co anime, nous n'avons rien à vendre, nous ne prévoyons pas d'écrire un bouquin ! nous ne souhaitons pas aller sur les plateaux tv ! Mais si les ateliers bbk permettent à des gays baisant nokpote de vivre mieux leur sexualité quotidienne. Que le fait d'assumer fait qu'ils en parleront ensuite avec leurs partenaires. Si l'on arrivait à faire que les assoc arrêtent de se taper dessus dès que l'on essaye de reduire les risques, la vie serait tellement plus facile et notre communauté un peu plus à l'écoute des messages...non ? oui je suis un bisounours, un grand naif, mais j'y crois encore et toujours et pour cela je ne garde jamais aucune rancune car les associations restent en place mais les militants partent et d'autres arrivent... vincent58 "Jouir sans entrave"
Portrait de aKroBat

Un peu facile tout de même. Car lorsque je lis tes compte-rendu d'atelier, il ne semble pas qu'il soit question de dire qu'on a la responsabilité de ne pas transmette la maladie à ses partenaires. Qu'on ne peut pas se réfugier derrière une prétendue réduction des risques. Rien à vendre peut-être mais vous demandez des backrooms nokpote, et vous cherchez une légitimité au sexe à risque. Franchement j'ai d'autres choses à défendre. Fuck me safe or go and fuck yourself
Portrait de romainparis

"les barebackers sont dans une logique de responsabilité" ? Je crois que la diversité existe dans tous les groupes !Que CERTAINS barebackers soient responsables, oui. Que LES barebackers le soient, non. Désolé, je n'ai aucune croyance à l'angelisme, ni à la diabolisation. Cela a l'air d'un détail mais c'est justement la généralisation (limite préjugé) qui permet de proposer ce genre de taxe (thème du forum). De plus, ce genre de taxe est destiné aux classes moyennes puisque les pauvres ne peuvent la payer et les riches ont des subterfuges fiscaux pour ne pas la payer.
Portrait de skyline

@Romain : donc y a les vilains séropos irresponsables et les gentils séronegs pas responsables... et plein d'autres super-responsables ? quel monde parfait... @ Akro : tu dis dans le forum sur la PREP que tu n's pas dogmatique sur le RDR et pourtant tu écirs juste ci-dessus "qu'on ne peut pas se réfugier derrière une prétendue réduction des risques." Je comprends plus rien. En plus c'est faux de dire qu'il n'est pas "question de dire qu'on a la responsabilité de ne pas transmette la maladie à ses partenaires" dans les ateliers de Vincent, au contraire! Lorsque l'on se sait proteur d'une IST, on dit : abstinence. Lorsqu'on se sait être avec un séroneg, on dit : capote. Tu caricatures c'est dommage. je croyais en te lisant que tu avais mis de l'eau dans ton vin, beh niet, quelle déception...
Portrait de nathan

Vincent, je crois qu'il y a une différence entre mettre les préservatifs et le gel à disposition dans un bar comme les cacahuètes (au passage, bonjour les microbes) et, comme en Espagne, faire en sorte que la personne doive demander au barman un préservatif et du gel. Dans le premier cas, comme pour les cacahuètes, on saisit presque par réflexe ces outils de la RDR sans nécessairement les utiliser ensuite ; dans l'autre cas, au contraire, cela suppose une démarche réflexive de la part de la personne qui n'est donc plus dans le spontané et la pulsion. Elle s'interroge nécessairement sur les conséquences de ses actes et procède à un comparatif avec et sans.

Portrait de romainparis

Peut-être me suis-je mal exprimé ? Je reprends puisque je n'aime pas les quipropos. Il y a des barebackers qui sont dans une logique de responsabilité... et d'autres non. C'est ce que je voulais exprimer à Vincent58 : il n'est pas possible d'affirmer que " barebackers sont dans une logique de responsabilité" puisque certains ne le sont pas. Je ne pointe personne du doigt, les personnes vont ce qu'elles veulent du moment où elles assument ensuite leurs actes. En pratique, si une personne baise volontairement sans capote et qu'elle se fait contaminée, qu'elle ne vienne pas "chialer sa mère" après. Oui, je suis à ma façon, radical. Maintenant, vos batailles pro/anti ne m'interesse pas : RAF. Par contre, ce qui m'interesse, c'est de ne pas me faire exclure de la sécu ou de payer une taxe discriminatoire.
Portrait de vincent58

hello nathan oui les deux c'est l'idéal mais à l'origine de la mise a dispo de capotes en france les barmans te filait une capote et un gel...et lorsque tu te retrouves ds la backroom tu fais quoi ? et puis c'est sans doute bête mais il est toujours difficile pour certains meks de devoir aller demander au barman, alors que ce dernier est souvent occupé à autre chose...(j'ai vécu les deux situations, et je retrouve parfois cela encore dans certains petits établissements de province) donc l'idéal c'est gel en distributeur et capotes a dispo le plus largement possible (idealment ds chaque cabine !) le pire une fois c'était un vieux sauna pourri de pigalle ou le patron m'a refilé une dose de gel entamée !! En tout cas perso je préfère avoir tout sous la main car quand tu te retrouves à poil le pantalon en bas des jambes c'est plus simple ! svp y compris de quoi s'éssuyer ;o) comme quoi les assoc a un moment donné ont sû se regrouper pour faire avancer les choses ! "Jouir sans entrave"
Portrait de vincent58

cher akrobat merci mais je ne demande pas a être défendu, uniquement accepté dans mes choix de vie et de sexualité. Sais tu que les gens sont en constante évolution ? Je comprend que tu n'accepte pas les bbk (j'espère que parfois tu comprend qd même !) Personnellement il y a 13 ou 14 ans, (ma période actupienne !!!) j'étais au degré zéro de la prévention...nokpote tout le temps ! doucement j'ai évolué, j'ai rencontré des gens (aides ds le 78) qui m'ont écouté, ne m'ont pas jugés, m'ont accepté, je me suis responsabilisé petit à petit, je me responsabilise encore aujourd'hui en pratiquant la séroadaptation ou le serochoix (je ch des seropos avant tout), je suis observant avec mes médocs, je suis à l'écoute de mon coprs, je parle de ma seropositivité (et je ne cache pas mon visage !), je parle de prévention ou de non prévention avec mes partenaires, je parle avec les seroneg et j'assume mon statut de seropo et de bbk, et je met aussi très souvent des capotes parce que ce serait dommage de se priver de certains plans cul...(bon mais c'est qd même vraiment moins de plaisir) Alors peut être que pour toi c'est peut être vouloir légitimé le sexe à risque. Pour moi c'est défendre mon choix de vie. Les ateliers permettent de faire évoluer d'autres individus, en tout cas le sentiment de non jugement qu'ont les participants est un élément primordial pour les soutenir dans une demarche de responsabilisation. J'espère que tu admettra au moins que sur paris ( et pourtant il y a un max de gays ) il n'y a actuellement aucun groupe permettant aux gays de parler aussi ouvetement de leurs pratiques ! Et tu dois quand même être satisfait puisque les ateliers auront indirectement permis de relancer une dynamique autour de la prévention gay bien à toi vincent58 "Jouir sans entrave"
Portrait de sonia

vincent t'en fais pas un peu trop là ? ça sent le burn out...born to be alive
Portrait de aKroBat

Il me semble qu'à la base d'Act Up il y a les principes de Denver qui consistent notamment à s'engager à ne pas participer à la transmission de la maladie. Dès lors tu peux prétendre ce que tu veux: tu n'étais pas Actupien. Etre actupien ce n'est pas seulement un bout de papier ou la participation à deux ou trois actions. Et je t'en prie ne me sort pas ce truc diffamatoire tellement facile du "il y a plein de gens d'Act Up qui baisent sans capote". Il n'y a sans doute personne qui soit modèle, mais faire le choix d'adhérer à Act Up, c'est à un moment dans sa vie refuser de participer à la transmission de l'épidémie et de lutter contre ce qui y contribue. Quant à l'atelier bareback tu peux raconter ce que tu veux, il a existé des lieux pour les barebackers pour parler des prises de risque et personne n'y a jamais rien trouvé à redire (Sida info service avec Barebackzone, à Aides, au Kiosque, etc.). Manque de pot, j'ai un copain qui est allé plusieurs fois à ton atelier et a cesser d'y aller parcequ'il jugeait que justement ce n'était pas le lieu qu'il cherchait. Pourquoi? parcequ'il s'agissait clairement d'un lieu militant visant à défendre le bareback coûte que coûte et pas un réel espace de parole sur le sexe non protégé. Fuck me safe or go and fuck yourself
Portrait de vincent58

Akrobat : Etre actupien c'est surtout avoir la rage ! et pas la haine que je ressent chez toi ... Désolé mais tes principes de Denver c'est la première fois que j'en entend parler ! il est assez facile de se revendiquer de principes divers et variés sans tous nous les faire connaitre...(merci de nous les donner) J'espère au moins que refuser l'argent des labos ne fais pas partie de ces principes parce que je crois qu'act up est mal barré !! bon sinon sans doute un oubli dans la formation d'une heure que j'ai reçu pour entrer a act up !! Bon en tout cas je ne vois vraiment de quel droit et qui se cache derrière ce pseudo pour dire et décider qui a le droit de se revendiquer avoir été ou pas un actupien !!! Je rêve ou quoi ? En tout cas tout ceux qui se barrent d'act up on les retrouvent dans d'autres assoc alors qu'à l'inverse.... ! Moi je ne cache pas mon visage derrière un petit coeur !! et je crois que la première des choses qu'un actupien doit faire c'est ne pas avoir honte d'en être.... Pour moi avoir été à act up c'était avant tout la rage. En partir c'est aussi la rage ...mais de m'y voir manipuler ! Comme par exemple faire s'éffondrer les dons lors du 2ème sidaction en hurlant que "la france est un pays de merde"...ben oui les assoc et les séropos ont tous remercier act up à l'époque.... Bon malgré tout j'avoue avoir toujours gardé un ''petit truc...une petite étincelle'' quelque part... Par contre désolé mais il faudrait arrêter ta psychose chérie !! je ne suis pas du tout dans le trip "les actupiens et la capotes sont patati et patata"...je ne pense pas pouvoir être taxé jusqu'à présent de cette facilité ! Par contre de ton coté je vois qu'il t'est facile de dire ''...un des mes copains est venu plusieurs fois aux ateliers bbk...''...ben oui et c'est toi qui parle de diffamatoire.... je me marre !! Les meks qui viennent aux ateliers ne cherchent pas le coté psy des groupes de paroles habituels, si les ateliers fonctionnent encore au bout de 7 mois c'est sans doute qu'ils ont un coté militant et c'est probablement parce que la majorité des participants cherche cela... Ce qui m'étonne dans tes critiques c'est que pourtant la satisfaction soit relativement bonne, on parle régulièrement de santé et chaque personne qui le souhaite a le temps de parler d'elle !! Mais il est possible que tout le monde n'y trouve pas ce qu'il cherche... Sinon je suis certain que tu approuverai.... Je profite de ton message pour que tu fasses passer un message : Si ''TON AMI'' souhaite participer plus activement a la construction de la prochaine rencontre il te suffit de lui donner le mail suivant et je me ferai un grand plaisir à construire le programme avec lui...  atelierbbk@live.fr

On est dans un groupe ...le contenu est ce que les personnes en font....ICI on impose rien ! Au fait concernant les groupes de paroles sur la sexualité à risque dont tu parles je te retournerai la question : pourquoi les gays ne fréquentent plus ?

Vraiment te lire répéter la même rangaine est épuisant...

bonne nuit a+   

VINCENT58

"Jouir sans entrave"

Portrait de skyline

Cher Akrobat, dans les principes de Denver, il y a notamment le principe de ne jamais s'en prendre à d'autres séropos pour quelque raison que ce soit. Je me souviens en 2005, lors de la conférence internationale de Warning sur la santé gaie, qu'Act Up a zappé avec une extrême violence un participant séropo (Tony Valenzuela), grand activiste californien, sous prétexte qu'il parlait du bareback, du plaisir qu'il en tirait et de son goût pour le sperme : il lui ont déversé des boîtes d'ARV vides sur la gueule. Inouïe! Bref, Act Up-Paris a mis de côté les principes de Denver pour cette fois-là! On le sait à Act Up, la fin justifie les moyens, alors on est pas à une contradiction prêt. Je ne sais pas si les 2 actupiens qui ont fait ce zap étaient tes amis (sûrement, vue que l'une est une séronaute et l'autre est l'ancien co-président d'Act Up), mais je ne m'abaisserais pas à les nommer ici et utiliser les mêmes procédés que l'association que je dénonce pour sa gestion de la prévention : je ne suis pas actupien et j'en suis vraiment fier.