Warning Montréal : Nous ne sommes pas des numéros !

Publié par jfl-seronet le 23.12.2010
600 lectures
Notez l'article : 
0
 
épidémio
Contestations et propositions en Belgique. Contestations et propositions au Québec. A l'évidence, Warning entend marquer le terrain. Le 1er décembre dernier, Warning Montréal et Politi-Q publiaient un communiqué intitulé : "L’épidémie silencieuse : le silence de qui ? Débouchez vos oreilles et écoutez-nous !" Façon de rappeler aux autorités de santé au Québec que les personnes touchées sont "des personnes et non pas des chiffres". Façon aussi de "briser le silence sur l’immobilisme et le statu quo dans la gestion bureaucratisée de la prévention du VIH/sida au Québec."
Mii_Boi____by_Apkinesis.jpg

La première critique adressée à la prévention telle qu'elle est conduite actuellement, et tout particulièrement par les autorités, est un constat : "Le contrôle de la sexualité est inefficace". "Dans sa tentative de contrôler la sexualité, le système de prévention actuel crée des paradoxes freinant son efficacité. Le système de surveillance en place ne cesse de nous considérer comme des prises de risque et tente de comptabiliser nos comportements pour mieux les transformer", expliquent Warning Montréal et Politi-Q qui prennnent l'exemple du dépistage. Il y a pour les associations un vrai paradoxe à inciter toujours plus au dépistage sans se questionner "sur les raisons qui font que trop de gens n’y ont pas recours". Les deux associations critiquent ainsi l'allongement des procédures avec les counsellings qu'elles jugent trop moralisateurs. Les associations avancent une autre piste : celle des "autotests validés disponibles en pharmacie" comme c'est déjà le cas en Espagne. L'autre point de critique réside dans le fait de ne considérer les personnes séroconcernées que comme des chiffres, des statistiques. "Nous ne sommes (…) ni des inconscient(e)s, ni des criminel(le)s. Nous sommes des sujets intelligents avec des désirs, des besoins, capables de prendre des décisions éclairées quand on nous fournit une information actualisée !", revendiquent les groupes qui prônent un aggiornamento de la prévention.


Autre demande de Warning Montréal et Politi-Q, c'est la mise à disposition gratuite et illimitée des "condoms et du lubrifiant", que ces derniers soient "enfin accessibles dans les saunas (encore aujourd’hui, ça ne l’est pas !)" Mais, il ne s'agit pas de se contenter d'une distribution, fut-elle massive, il faut réfléchir aux messages de prévention et tout autant à la "façon dont les gens reçoivent ces messages". "C’est aussi reconnaître, dans ce travail, la diversité de nos réalités et de nos vécus. Les hommes gays ne sont pas tous pareils ; l’orientation sexuelle n’est pas une sexualité ! Nous désirons une véritable expertise en prévention, capable de nous questionner sur la façon dont celle-ci est vécue, en s’adaptant à nos diverses cultures et aux différents rapports relatifs qui existent dans notre perception du risque", avancent les associations. Celles-ci jugent que les méthodes actuelles infantilisent d'une part en tronquant les informations et d'autre part en opposant bien souvent les outils de prévention alors qu'on sait que ce sont les "méthodes préventives combinées" qui peuvent réduire drastiquement l’incidence du VIH. Du coup, les deux groupes québécois demandent plus d'informations sur la charge virale indétectable et le TasP, le sérochoix et la séroadaptation, la sécurité négociée entre partenaires, les traitements post- et pré-exposition, etc. Une lecture attentive du communiqué de Warning Montréal et Politi-Q fait comprendre que ce texte est une sorte de mise en garde et un appel; Un appel contre la " moralisation déguisée en discours de santé publique". Une mise en garde puisqu'il s'agit d'affirmer : "Quand vous commencerez à nous écouter, peut-être que les chiffres [de l'épidémie] commenceront à baisser. Prenez le temps de réfléchir. Posez-nous de nouvelles questions. Investissez vos ressources ailleurs que dans la reproduction de ce système défaillant."
Plus d'infos sur Politi-Q sur www.politiq.info
Plus d'infos sur Waring Montréal et Warning (l'association mère en France) sur www.thewarning.info

Photo : Apkinesis