« La contrefaçon de médicaments dépasse les pires craintes dans l'UE »

Publié par seanaque le 07.12.2009
507 lectures

Les Echos

observe sur son site Internet que « la circulation de médicaments contrefaits dans l'Union européenne dépasse les pires craintes de la Commission européenne ».
Le quotidien cite ainsi le commissaire européen à l'Industrie Günter Verheugen, qui déclare dans le quotidien allemand Die Welt que « le nombre de médicaments contrefaits qui atterrissent en Europe auprès des patients ne cesse d'augmenter. La Commission européenne est extrêmement inquiète ».
Le responsable note qu’« en seulement deux mois, l'UE a saisi 34 millions de faux comprimés. Cela a dépassé les pires craintes ».
Les Echos précise qu’« il s'agit avant tout d'antibiotiques, de traitements anticancéreux, de médicaments anti-malaria et anticholestérol, d'antalgiques et de faux Viagra ».
Le journal relève que « M. Verheugen a dit s'attendre à ce que l'UE s'entende en 2010 sur des mesures de lutte contre ce fléau, la contrefaçon de médicaments devant selon lui être considérée comme un crime à sanctionner "de la façon la plus sévère" ».
Les Echos rappelle que « les ministres de la Santé de l'Union européenne avaient plutôt bien accueilli en juin une proposition législative visant à éviter que des contrefaçons ne s'infiltrent dans la chaîne de distribution légale. Elle incluait une sécurisation des emballages de médicaments via des codes-barres, hologrammes et scellés, et un contrôle renforcé des acteurs de la chaîne, des grossistes aux pharmacies ».