4h48

Publié par Rimbaud le 30.09.2017
1 181 lectures

Macbeth, Acte II, scène 1

 

Toujours à Inverness.—Cour dans l’intérieur du château.

Entrent BANQUO ET FLEANCE, précédés d’un domestique qui porte un flambeau.

 

BANQUO

Où en sommes-nous de la nuit, mon garçon ?

 

FLEANCE

La lune est couchée ; je n’ai point entendu sonner l’heure.

 

BANQUO

Et elle se couche à minuit.

 

FLEANCE

Je crois qu’il est plus tard, monsieur.

 

BANQUO

Tiens, prends mon épée. Ils sont économes dans le ciel ; toutes leurs chandelles sont éteintes. Prends encore cela ; le besoin du sommeil pèse sur moi comme du plomb, et cependant je ne voudrais pas dormir. Miséricorde du ciel, réprimez en moi ces détestables pensées où se laisse aller la nature pendant notre repos.

Commentaires

Portrait de bob02

Je préfère ne pas trainer sur la lune , et voir le levé du soleil , enfin si la journée ne sera nuageuse , si ma journée n'a pas été profitée avant 22heure ne ne le sera plus .Bonne journée à vous

Portrait de frabro

C'est vrai, y a pas photo Wink

Ou "Comment répondre à deux blogs en une seule phrase" !

Portrait de Cmoi

Mon Macbeth à moi, celui que je préfère est musical. C'est celui de Verdi. Et chef d'œuvre parmi les chefs d'œuvre, la Lady Macbeth de Maria Callas en 1952 dirigée par Victor De Sabata. (il faut avoir entendu ça au moins une fois dans sa vie).

Et alors ? Ça ne m'empêchera pas d'écouter une mélodie populaire italienne, une Zarzuela espagnole, ou une mélopée corse. 

Portrait de Rimbaud

Genton, c'est davantage une rédaction de collégien qu'une mélopée corse, ton argument est nul. L'art populaire est formidable, je ne suis pas sectaire. Et puis Fabro a fait un trait d'humour alors cessons de tout intellectualiser. Moi ça m'a fait marrer.

Portrait de Cmoi

Au fil des jours tu deviens tranchant, péremptoire, et donneur de leçons.

Je te souhaite... Bon retour sur terre. 

Portrait de frabro

Alors ça me suffit Wink le but est atteint.

Portrait de Cmoi

Les courbettes ne te font pas peur. Et avec un genou à terre s'il vous plaît. Ça tombe bien c'est ce qu'aime Rimbaud : les courtisans. 

Portrait de Rimbaud

oh ca va maintenant, si mon blog te plait pas, tu l'oublies et puis voilà. Pas la peine de devenir méchant. Ce ne sont que quelques textes monseigneur.