Amour, Secret, Mensonge, Danger, Espoir...

Publié par Redemption06 le 19.02.2016
5 608 lectures

Bonjour a toutes et a tous,

C'est la première fois que je viens poster ici et je ne sais ou commencer.

A la fin de ce post certains vont peut être me detester, me juger ou me conseiller et c'est normal.

Je suis surtout la pour un "coming out" non conventionnel sur une partie de ma vie.

En 2008 j'apprend que mon unique soeur de 19 ans et decédé brutalement et fin 2008 j'apprend ma seropositivité que j'ai contracté avec Mon ex de l'epoque (je suis gay).

Je n'ai jamais eu de plan cul, jai eu 4 relations en tout, et pour moi le sida ne pouvais pas me toucher surtout que Mon ex ne faisait pas malade et travailler dans le milieu medical.

Le choc quand je les appris, je venai a peine d'encaisser un deuil je devai en plus encaisser le mien.

Peur de mourir jeune (j'ai moins de 30 ans), de changer physiquement, peur egalement de ne plus travailler (je suis sapeur pompier) et surtout honte d'avoir cette maladie.
Depuis j'ai mis beaucoup de frein dans ma vie, j'ai louper beaucoup d'occasion a cause de ca.
Voila maintenant plus de 6 ans que je prend Mon traitement, pas d'effet indesirables. Charge indetectable et Mon corps ne maigrit pas au contraire je me muscle a Mon souhait.
Je reprend a peine gout a la vie et je suis meme devenu militaire en plus.
J'ai rencontré voila deux ans Mon compagnon actuel (on c'etait perdu de vue voila 7 ans en arriere sur le net). Depuis on se quitte plus, on vie quelques chose de vraiement intense . Il est egalement dans le milieu medical il est infirmier.
Mon terrible mal et que je ne lui ai JAMAIS parlé de ma seropositivité.
Je lui ai meme menti plusieurs fois la dessus. Nous faisont meme depuis peu l'amour sans preservatif (me connaissant indetectable alors que je lui fais encourir un risque)
Pourquoi? Peur de le perdre, qu'il me rejette, qu'il n'ai plus envie de moi comme avant...
Il a appris depuis peu de son propre fait....
Ses premieres phrases on été : 
"Ta le sida et tu me la meme pas dis !" 
"Je suis infirmier et je suis avec un mec qui a le vih...."
"Deux ans de vie commune qui on été un Mensonge qui etait du vent".
J'encaisse en meme temps je le merite surement.
Pour l'instant evidemement il est distant, tres , quand je m'approche de lui pour un calin je vois que la mecanique de son coté marche. Mais voila il est distant meme si je pense qu'il m'aime encore.
J'ai discuté avec lui, je lui ai dis que je n'ai jamais voulut lui faire de mal que c'etait peut être egoiste certe, mais que dans mon psyché interieur, ayant perdu ma soeur, Mon pere et ma mere, voir meme (ma santé) je n'avais pas envi de le perdre lui et j'estimais que Mon vih n'avais pas a occulté la personne que j'etais et qu'il a connu.
Donc on en est la aujourd'hui.
Pour le moment on est toujours ensemble peu a peu il me Lance des sourires communique avec moi, mais c'est plus comme avant , a vrai dire cela fais a peine une semaine qu'il est au courant...
C'est tres dur et j'imagine.pour lui egalement...

Commentaires

Portrait de Fonkyb

Personne n'a le droit de juger si ce que tu as fait est bien ou mal. Tu as pris un "risque calculé" on va dire car tu te sais indétectable.

Au final ce qui ressort ici ce n'est pas tant que le VIH pose soucis, pour ton compagnon il y a le fait que durant 2 ans tu ne lui ait rien dit. On parle donc de la confiance avant tout. 

Moi j'entends les raisons qui t'ont poussé à ne rien lui dire. Ok il méritait la vérité mais ce n'est pas toujours simple de dire les choses telles qu'elles sont. D'autant plus que tu n'en n'a parlé à personne avant cela.

Je t'ai envoyé un message privé. Tout y est.

Bien à toi. Fonkyb

Portrait de koala-62

Bonjour,

Je te souhaite que ton mec progressivement se rapproche de toi; faut lui laisser le temps.

Vous vous aimez, tu l'aimes et il t'aime aussi; vous n'avez pas envie de vous perdre.

Aucun jugement ne peut être porté d'autant qu'étant avec un charge virale indetectable, tu ne l'as pas mis en danger.

Je vous souhaite un bel avenir, ensemble.

Max

Portrait de Sealiah

Mensonge-vérité.

Petite parenthése: Arretez de nous parler de jugement.Je ne suis pas dans un tribunal ici.

Ma relation avec l'autre je la veux authentique.J'imagine que l'autre la souhaite de même.Certaines vérités sont diffiles à dire.Surtout celle , qui comme le VIH n'est pas visible et plus facilement dissimulable..En te lisant et bien que tu ne sois S+ que depuis 6 ans ton apréhension prend racine dans une image ancienne du VIH et SIDA.Je sais l'information actuelle n'est basée que sur ces sentiments de peur , de honte.Tu appartient avec ton compagnon au milieu médical.Je suis surpris que dans ce milieu persiste encore cette image désuette de la pathologie HIV.

Quand je ments à la personne que j'aime sincèrement je sème le trouble en moi.Si je peux mentir puisque je me l'autorise , l'autre en est capable.De l'authenticité désirée nous tombons dans une suspiçion envisageable.Mon mensonge dévoilé, dois-je m'offusquer de la réaction de l'autre qui te pensais sincère?Tu dois faire preuve d'analyse.Il t'aurait menti sur sa sérologie.La découvrant quelle aurait été ta réaction?

Le HIV reste toujours un menace pour celui qui ne l'est pas et qui ne veut pas l'être à son insu.Indétacbilité comprise.Risque zéro?Personne à ma connaissance ne me le certifie.

Par le mensonge tu prends un risque envers l'autre.En spéculant que tout ira bien.Tu n'en sais rien.

Par la vérité tu t'exposes au refus de l'autre de son investissement dans la relation ou pas. Tu n'en sais rien.

Je suis désolé Fonkyb toute vérité est bonne à dire.Le mensonge n'entraine que confusion et haine.

Ta relation avec ton ami en te lisant me semble encore possible.Ne lui ments plus.J'ai perdu mon ami à cause d'un mensonge.Je l'aime profondément.Sa culpabilité est trop grande.Mon pardon est immense.

Je te souhaite beaucoup de bonheur.Un bonheur vrai.

Bien à vous .Lohic. 

Portrait de Câlin77

A quoi ca ta servi de cacher ton vih ? Tongue Out

amour gloir et beauté Tongue Out

surtout en etants mili plus le copain du secteur medical

Puffff la je capte pas.

Sur se DSL bon week-end a tousssss. 


Dsl pour l'orto.Tongue Out

Portrait de Fonkyb

Sealiah wrote:

Tu appartient avec ton compagnon au milieu médical.Je suis surpris que dans ce milieu persiste encore cette image désuette de la pathologie HIV.

Je travaille dans le domaine médical moi aussi et j'ai déjà vu des collègues décréter une précaution contact vis-à-vis d'un monsieur séropositif! 

Imagine le traumatisme : ils avaient mis devant sa porte des gants, des masques et des blouses jetables. J'étais folle... il a fallu que j'aille en référer à la cadre de santé pour que cette fichue précaution soit enlevée.

Quant à la vérité à tout prix et bien non Sealiah, elle n'est pas toujours bonne à dire. A son compagnon, oui sans doute parce qu'il est directement concerné mais ensuite, ça dépend de chacun.

Lorsque ma fille aînée est née, il y a eu des complication et j'ai bien failli y passer. Ma grand-mère a fait un malaise et elle a du êre hospi... ça m'a un peu refroidi pour lui annoncer mon VIH.

C'est un exemple parmi tant d'autres. 

Portrait de Sealiah

Je ne suis pas chargé de famille et n'ai aucune implication dans l'éducation d'enfants.Je me souviens par l'éducation que j'ai reçu de différentes personnes qui ont eues cette charge à mon égard que le mensonge n'était pas une voie à suivre et parfois réprimandé sévèrement quand la vérité était découverte.Ayant vécu le plus clair de mon temps en collectivité que ce soit en pension ,à l'armée ou en prison j'ai pu assister à la culpabilisation d' innocents.Le coupable était un menteur qui ne manquait pas d'aplomb et de sincérité feinte.Je ne suis pas un délateur ce qui n'empêche pas la discussion avec le responsable du fait pour qu'il assume sa faute et se dénonce de son propre chef.J'ai eu par contre l'occasion de m'occuper d'enfants et j'ai gardé le principe de dire la vérité dans toutes les situations.Pour ne pas avoir à mentir il suffit juste de ne pas se mettre dans des situations délictueuses génantes , découvertes ou pas.Dans la collectivité il faut qu'il y ai une cohésion tout en gardant sa personnalité.Dans la famille je ne sais pas?Elle manquait cruellement dans la mienne.

Dans le cadre de la famille annoncer sa S+ ne dois pas être facile,tout comme un cancer ou certaines maladies héréditaires.En le faisant bien sûr en temps opportun et adaptant son annonce à l'auditoire ne permet-on pas à l'information juste de circuler et peut-être de préserver l'entourage?C'est peut-être déjà une piste pour faire évoluer les mentalités.Je serais fâché si un de mes enfants parlent des S+ en des termes injurieux et discriminants.

Je te remercie de ton témoignage sur le milieu médical.J'aurais eu la même démarche que toi et aurais demandé une nouvelle réunion informative sur le sujet avec l'ensemble du personnel.

Pour moi le mensonge enmène à la confusion,l'incompréhension à une méfiance avenir.Quel crédit accordait à un menteur? Certains mensonges sont graves.Ils peuvent ruiner toute une vie.Mentir il faut y réfléchir à deux fois et peser les conséquences.Le menteur réfléchit en total égoïste sans se soucier du préjudice qui peut occasionner à l'autre.A-t-il seulement conscience de l'autre?

Nous pourrions développer longuement le sujet sur le mensonge.Il n'est parfois pas néccéssaire de dire sa vérité.Sa révélation ou sa dissimulation n'a aucun impact sur l'entourage.Je parle là de secret qui nous est propre.Parfois dire sa vérité peut-être un soulagement psychologique.Il y a pas mal de nuances dans la vérité.Le mensonge restera un mensonge.

Bien à toi et vous.Lohic