bientot un nouveau site pour gay seropo

Publié par arlequin37 le 31.10.2008
1 074 lectures

En tapant sur google, pour rechercher des sites de rencontre pour gays seropo+, je suis tomber sur un site dont l ouverture es prevu prochainement, cela m a rechauffer le coeur, car le site séronet es  vraiment un site unique en son genre pour pouvoir echanger des points de vue, avoir des reponses a toutes nos questions. C est un site tres bien conçu. Mais pour les rencontre voir plus si affinité pas tres facile, alors c pour ça que je chercher un site complementaire, et que je suis tomber sur : serogay.com, dont l ouverture es prevu bientot. D apres la page d accueil, se serra plus acces sur les rencontres pour gays seropo+, esclusivement. je trouve l idée plutot sympas. Je pense que ça peut etre un bon complement, pour nous qui somme contamine, par ce fichu virus. Je dis ça , car

pas facile de rencontrer un ptit copain quand on es contaminé et je parle en connaissance de cause. la derniere rencontre que j ai fait, tout ce passer bien, on etait sur la meme longueur d onde, et de fil en aiguille je lui ai dit pour moi, et la j ai vu son comportement changer, et depuis plus de news.Alors aujourdhui, j ai envie de me tourner vers des garçon dans le meme cas que moi et qui me comprendrai........

Commentaires

Portrait de rekindle

merci pour l'info arlequin !

Rekindle

Portrait de alejandro

à l'heure où il faut lutter contre les discriminations, le sérochoix ne me semble pas  judicieux, même si on peut en comprendre les raisons ; je pense qu'un séropo et un séroneg PEUVENT PARFAITEMENT CONSTRUIRE UNE VIE COMMUNE je le fais moi-même depuis 14 ans... et puis un séropo doit pouvoir baiser (quand il ne s'agit que de cela) avec qui lui plait, séropo ou séroneg

le sérochoix est à double tranchant, soyons TRES vigliant à ce qu'il ne nous crée pas plus d'inconvénients que d'avantages... 

Portrait de alejandro

je comprends ton point de vue qui vient de ton expérience... mais si les séropos ne rencontrent plus que des séropos, où est le progrès ? tout ceci me rend très pessimiste sur notre avenir à tous...
Portrait de BALTHAZAR

C'est une superbe idée cette création de site de rencontre réservé aux gays séropositifs.

A quand un site de rencontre réservé aux personnes hétérosexuelles séropositives ?

Plus grande est la confiance, plus terrible est la déception

Portrait de skyline

Salut Arlequin !

Ne t'inquiètes pas, tu te feras jeter souvent par des séronegs. Mon expérience me montre qu'environ 1 fois sur 3, tu subit la discrimination d'un séroneg parce qu'il flippe d'être contaminé ou parce que comme bon nombre de personne, il aspire à pouvoir un jour baiser sans capote dans son couple. Mais donc tu vois, la majorité des séronegs sont prêt à coucher et même à vivre une histoire d'amour avec des séropos. Pour ma part, je le dis systématiquement et le plus vite possible comme ça pas de mauvaise surprise !

Alejandro tu parles de sérochoix. Je comprends ton point de vue. Mais quand on est dicriminé, a-t-on vraiment le choix ? Il ne faut pas oublié qu'un site de rencontre entre séropo c'est toujours et avant tout une question de convivialité, de partage d'expériences et de vécus communs, de désirs et de fantasmes, dans un cadre non discriminant ou non discriminatoire. Il ne faut pas inverser le procès sociologique en demandant aux plus fragiles ou aux victimes de ne pas nourrir le jeu de la discrimination : c'est au dominant de faire le premier pas ! Le dominé, lui, se protège comme il peut : dans la communauté des pairs. C'est dommage mais c'est la vie...

Ciao!

Portrait de Sylvain

Bonjour. Je ne commente pas la création de ce site mais ce que tu dis de ta difficulté à rencontrer quelqu'un du fait de ta séropositivité. Je te donne juste mon expérience qui ne vaut que ce qu'elle vaut. Je suis moi-même séronégatif et mon ami est séropo. Bien sûr, je préférerais qu'il ne le soit pas et je n'ai pas forcément apprécié qu'il ne m'en parle pas (j'ai découvert sa séropositivité en tombant sur son traitement) mais sa séropositivité ne change rien à la nature de notre relation. Il reste pour moi la même personne et donc cela n'impacte pas mes sentiments et mon attachement. Le problème est peut-être même inverse : j'ai tendance à banaliser l'infection (mon souci en la matière étant surtout qu'il n'oublie pas ses médocs) alors que je vois bien qu'elle reste quelque chose de très important pour lui, un sujet d'inquiétude central (moi, à la limite, je m'inquiète plus d'autres aspects de sa santé, qu'il néglige). Donc il y a sans doute un déséquilibre, j'imagine inévitable, dans l'approche du truc. Je ne sais pas si ce déséquilibre est en soi un problème (donner à l'autre l'impression que l'on n'est pas en mesure de le comprendre) ou si ça ne peut pas être une aide, une oxygénation.

Bon, tout ceci pour te dire que l'on peut être séronégatif et pouvoir envisager une relation avec un séropo sans avoir envie de s'enfuir à toutes jambes ! En tout cas, je te souhaite de rencontrer quelqu'un, sur Serogay ou ailleurs, et de vivre une relation épanouissante pour tous les deux.

Portrait de alejandro

je comprends bien ce que tu veux dire et je comprends les raisons d'arlequin... je me place simplement sur le plan collectif et non pas individuel : je ne pense pas que **collectivement** le "sérochoix" ou quel que soit le nom qu'on lui donne, soit une bonne chose pour les séropos et leur permette de lutter contre les discriminations et même c'est plutôt tout le contraire... mais je comprends qu'individuellement on puisse préférer faire sa vie avec une personne séropo quand on l'est soi-même... perso, si j'étais célibataire actuellement et que je recherchais quelqu'un je passerais des annonces destinées tant aux séronegs qu'aux séropos en affichant la couleur d'emblée, et je laisserais les choses se faire d'elle même : que l'âme soeur soit ou non de notre statut sérologique importe peu aufond, l'essentiel c'est que ce soit la bonne personne et si c'est la bonne elle acceptera notre séropositivité, je le pense... avec mon coapin l'usage de la capote n'a jamais été un problème, elle a été complètement naturelle entre nous à partir du moment où ma séropositivité a été révélée
Portrait de nathan

Pour moi-même, je pense que c'est une très bonne idée. Je ne m'imagine pas vivre avec un garçon séronégatif. Trop lourd...
Portrait de alejandro

pour le séroneg ? oui, bien sûr un peu sans doute, mais comme un cancer ou tout autre pathologie lourde ; pas toujours facile de vivre avec une personne malade mais pas impossible non plus heureusement... j'ai connu mon copain en 94 et on a appris ma séropositivité en 99 lors de ma pneumocystose : 2,7 millions de copies et 26 T4, un mois 1/2 d'hopital ; notre couple a tenu bon et a traversé le sida... nous sommes toujours ensemble... je pense qu'il faut rassurer les séronegs et les aider à comprendre que vivre avec un séropo c'est tout à fait possible...
Portrait de Traitdunion

Je remarque que vous parlez avec un support car vous citez vos amis... mon amis ceci , mon amis cet là.... alors qu'un site dans ce genre peut éventuellement être propice aux rencontres , mais il ne se  font pas comme un baton de magique ... je vous demande : est ce que vous en avez pas marre de tout  ces sites qui existent déjà ? tout les limites qu'imposent à ton image en remplissant un profil flou ? il existe un site de rencontre j crois qu'il s'appelles gayattitude.com j ne suis pas sur , dont les rencontres sont poussés à se faire dans un lieu précis , réel....un Bar (quel manque d'imagination !) j crois que les profils sont très important pour stimuler les rencontres , comme par exemple quand on était gamin , on collectione de petites voitures ou des animaux en plastique , ou de cartes de jeux , et puis il nous manque une dans notre collection il faut trouver celui qui pourrait apporter celle qui manque...à propos de Seronet je trouves qu'il faut améliorer le profil personnalité , le autres choses sont très intéressantes par rapport le traitements médicaux , sinon ,  on peut aussi commencer à penser à apporter au lieu d'attendre assis tjrs pour qu'on nous apporte , non ?  
Portrait de Roy

Le site se veut convivial et interactif.

Des chats thématiques comme par exemple "seronet et vous " permettent de connaitre vos envies et vos désirs d'amélioration du site.

Portrait de filigrane

Pour ce qui me concerne, j'ai plutôt été surpris par le nombre de séronégatifs qui en fait acceptent d'envisager une histoire avec des séropositifs. Je suis même à chaque fois assez admiratif de ces hommes qui ont une attitude si rationelle. Comment me comporterais si j'étais dans leur situation ? N'ai-je pas peur moi-même de contaminations par d'autres virus ?

J'ai vécu 8 ans avec un copain qui avait accepté ma séropositivité mais n'aimait pas en parler, qui aimait l'oublier (sauf que bien sûr nous prenions toutes les précautions pour ne pas qu'il soit contaminé) et dans un sens c'était un peu douloureux. J'avais même tendance à prendre mes médicaments discrètement. Après la rupture, j'ai donc aussi rêvé d'être avec quelqu'un de séropositif... mais les choses se sont présentées différemment et depuis 1 an bientôt j'ai à nouveau un copain séronégatif. Son absence de réticence me sidère vraiment. Elle est plus nette encore puisqu'il dit à ses amis ouvertement que je suis séropositif, à sa famille même. C'était presque moi qui mettait le hola au départ dans la relation. COmme si j'avais peur pour deux. J'ai même rompu quelques semaines ; j'avais vraiment envie d'être amoureux de quelqu'un de séropositif.  Et puis nous sommes revenus l'un vers l'autre. Je ne suis sûr de rien. Mais je suis touché par sa confiance. On verra

Voilà tout cela n'est pas simple. On est sûrement contradictoires dans nos aspirations, nos demandes.

Bonne chance à tous en tous les cas. Et un grand merci à ceux qui font ce site. Il est précieux je pense.

Portrait de Kaaphar

salut,

certes...

Moi je fais partie de ceux qui ont été séroneg avant de se plomber ; je me suis contaminé à 35 ans en 1992, j'avais donc un passé sexuel et il m'est arrivé à deux reprises de mettre un terme à une relation potenteillement investie (par moi) à l'annonce de la séropositivité du mec.

J'assume complétement (savoir que nous étions donc dans les "années noires").

De la même façon qu'aujourd'hui étant moi-même doublement séropo, je comprendrais qu'un mec seroneg ne souhaite pas s'engager plus avant avec moi ; j'en souffrirais peut-être mais je ne lui en voudrais pas durablement.

Il faut dire que ma dernière histoire avec un séroneg m'a sans doute un peu traumatisé, j'étais fou dingue amoureux,  lui aussi et il avait une facheuse tendance à l'hypocondrie (ça n'aide pas) !

Quant à l'opposition sérochoix vs. visibilité/dicibilité/acceptation ou collectif/individuel ; je ne la conteste pas ; mais je crois (et je m'y efforce perso) qu'on peut avoir des "préférences" dans sa vie intime et sexuelle et néanmoins trouver ses propres champs de "militance collective".

Quant à  http://www.serogay.com c'est un peu l'arlésienne et le père François sait prendre son temps (joke)

Kaaphar

Portrait de snoopy93

je conprend de ce que tu veux dire moi c'est pareil tu commence un truc avec quelqu'un et des que tu lui dit que tu es sero+ il s'enfuit ce tchat peux etre bien si il es bien fait que il n'y es pas que des sero+mais aussi des seroneg qui veul etre en couple avec des seropo mais ce que tu veux dire c'est vraie car au moin on auras une chance sur et certain de trouver quelqu'un qui nous aime reelment car sur 10persone tu va le dire au 10 et ben juste 1 voir meme 0 vas t'accepter comme tu es donc je pense quand meme que c'est pas au seropo de faire l'effort car on le fait asser chaque jour mais au seroneg voir meme les 2 car comme je dis les hetero rejette les gay et les gay rejette les gay seropo et sa c'est vraie
Portrait de snoopy93

je constate kil n'ai pas encore ouvert ce tchat
Portrait de BD92110

Je sais que je suis en train de faire un bout détérage de post là :-)

Malheuresement ce site n'ai toujour pas ouvert :-(

Portrait de joseph

serogay.com n'a jamais vu le jour!! quelqu'un sait-il pourquoi?

en tous les cas c'est une déception! car sur seronet les gens qui chattent sont d'une  vulgarité  et on a pas envis de leurs parler avec leurs language des rues.

c'est domage car franchement je voudrais y aller pour discuter normalement mais au bout de quelques secondes je me retire car je ne me sens pas du tout a ma place....et pourtant  je suis membre .....