C'est la fin !

Publié par SagaDuGémeau le 26.03.2011
3 328 lectures

Quelle drôle d'année je vis !

Ce soir, j'apprends que mon père est condamné...

Putain...

Il a un cancer de la gorge depuis Janvier dernier...

Sa soeur m'en a fait part ce soir par téléphone...

Merde !

Il ne sait pas que je suis homo et évidemment séropo depuis début février !

Un chose de plus à gérer...

Je vais donc perdre mon papa... Et comme ma séropo, je n'y peux absolument rien !

Bien que j'ai accepté ma nouvelle séropositivité, je pensais pas que les choses s'enchaineraient aussi vite...

Je suis effondré ce soir...

Il faut pas que cela continue comme çà, aussi vite... Je vais pas suivre...

Je vis déjà au jour le jour me concernant...

Mais maintenant, ce n'est plus les jours qui comptent, mais les heures !

Je veux que tout çà s'arrête !

Je veux me poser...

Trop de choses à penser... J'en suis plus capable !

Commentaires

Portrait de badiane

vas voir ton père, passe les derniers moments avec lui, surmonte ta peine, ta maladie, il n y a rien de pire que de ne pas dire au revoir à quelqu'un que l'on aime, ta fatigue sera grande mais elle sera surmontable si tu fais ce dernier chemin avec lui. Parfois on croit que l'on a plus d energie que tout s arrête mais une étincelle suffit, un geste à redemarrer la machine courage, dis lui que tu l'aimes, tiens nous au courant, un saga du gémeau ne s'abat pas ainsi il résiste alors résiste, je t enlace tendrement, badiane
Portrait de badiane

comment envisages tu ta journée?

chaque cas est  différent quand mon père  a été opéré du coeur pour la troisième fois, je lui ai dit au téléphone ma seropositivité, cet homme très dur parfois violent pendant nos enfances, ne m a pas jugé, je n"ai jamais regretté lui avoir dit, il est mort quelques mois après  sans que jui dise au revoir, ça j'ai eu du mal à l accepter, par contre, ma mère qui est toujours vivante, je ne lui ai jamais rien dit. Fais comme tu le sens mais mon instinct me dit que tu dois lui tenir la main et parle lui par forcément de ta maladie mais parle lui de toi, de vous,,, la mort, la maladie n'a pas de logique, n a aucun coeur, ne perd pas ton énergie à vouloir combattre l"injustice des destinés, ne plonge pas dans la déprime, fais face, amicalement, badiane

Portrait de SagaDuGémeau

Merci Badiane !

Il faut juste que je prenne un peu de temps...

Ne t'inquiète pas, je ne suis pas du genre à me laisser aller, disons que les choses s'enchaînent très vite depuis le début de l'année...

Je me demande juste ce qui va me tomber sur le coin de la gueule maintenant...

Pour l'instant, je vis au jour le jour.

Pour mon pôpa, il est à 150 kilomètres de Nantes, chez lui.

Je vais lui téléphoner ce midi pour prendre de ses nouvelles, et je pense aller le voir le week end prochain pour qu'on discute tous les deux, je pense que je lui avouerai mon homosexualité mais pas ma séropositivité... Je pense qu'il associera plutot çà au SIDA, il ne comprendra pas, et je pense que c'est mieux ainsi, inutile qu'il angoisse encore plus à cause de cette révélation... Elle me semble inopportune à faire.

Portrait de badiane

ne pas "charger la mule" certaines personnes ne sont pas équipées pour comprendre, oui c'est lourd à porter et beaucoup;bon courage badiane
Portrait de patock

                       L'esprit, ne torture pas l'humain.

          Regarder la personne qu'on aime dans les yeux, lui dire tout simplement

          je t'aime.

                      Tu ne ma pas fait a ton image, tes espérances, tes attentes.

               "Je suis le fruit d'un amour."  de toi et maman.

                       Ma vie est ma vie, traversé par des étapes qui ne sont pas tienne.

               Ce qui nous relie, c'est l'amour filiale.

                       Qu'importe qui je suis, je serai toujour celui que tu as aidé 

               a grandir pour affronter cette vie impitoyable.

                  Profite au maximun des jours avec celui que tu respecte.

               On peut être faible et fort a la fois.

                  A toi de lui montrer la force, pour qu'il puisse te sentir pret

               des jours a venir.

                                                            Amicalement Petit Patock.

L''esprit ne sollicite pas une connaissance dans la croyance! mais, la croyance sollicite l'esprit.

Portrait de Meliah

 D'un seul coup ,alors que la vie s'écoule bon-gré  mal -gré , les coups durs se mettent à pleuvoir " en chaîne " sans que l'on n'y puisse rien faire . Il y a des théories plus ou moins fumeuses sur cette pseudo loi des séries mais personne n'est jamais arrivé à la démontrer .

Certes ,tu sais que ton père allait mourir un jour mais pas si tôt ; encore tant de choses à dire et à vivre ensemble .... la famille fera bloc et toi tu vas affronter ce que chaque enfant, un jour ,affronte : la mort du géniteur .Je crois que comme le note Badianne ,il n'est pas nécessaire de "charger la mule " mais il est  grand temps de parler des choses vraies et nécessaires pour vous deux .Le fils face au père qui part. Vous êtes sans doute trop jeunes tous les deux mais il a certainement des choses importantes à te dire... Pas la peine de lui révéler quoi que ce soit ,à mon humble avis . Aide le ,du mieux que tu pourras à vivre ce "passage ".

Je me souviens de ce coup de téléphone de juin 2002 quand on m'a dit de venir très vite si je voulais voir mon père vivant . J'ai foncé et il est mort dans mes bras alors que je lui parlais de la Coupe du Monde de Foot . Nous étions des taiseux ,on ne s'est jamais vraiment parlés tous les deux et il était déjà parti quand je continuais à parler de rien quand j'aurais dû lui dire que je l'aimais tant .J'avais 51 ans .

 Je te soutiens très fort et quelle que soient tes paroles ,dis lui bien que tu l'aimes très fort .

amicalement à toi . Je t'embrasse .

Portrait de badiane

qu en est-il? ou en es-tu? as tu vu ton père? Comment te sens tu? Amicalement, badiane