Comprendre .....

Publié par jl06 le 19.11.2022
352 lectures

On en à rien à battre que le Quatar ,tue ,viole , torture ,les personnes LGBT, MERDE FAITE PAS CHIER AVEC ça .................

Coupe du monde 2022 : Hugo Lloris ne portera (définitivement) pas le brassard arc-en-ciel au Qatar

FOOTBALL La FFF, déjà pas très chaude sur le sujet, n’a pas eu de réponse de la FIFA pour autoriser le capitaine des Bleus à porter ce brassard symbolique

Une information qui ne fait que confirmer la position française. Le président de la FFF Noël Le Graët avait fait savoir la semaine passée qu’il « aimait autant » que Lloris ne porte pas ce brassard « One Love », imaginé pour défendre la cause des personnes LGBT+ et des autres minorités. « On va jouer dans un pays que l’on doit respecter », avait dit NLG. Le gardien de Tottenham avait fait comprendre qu’il était aligné sur cette position lors de sa venue en conférence de presse lundi, avant de confirmer le lendemain auprès de l’AFP : « Non, non. J’ai répondu hier. J’ai été assez clair, je n’ai pas besoin d’en rajouter », avait-il répondu à la question de savoir s’il le porterait ou non.

A l’origine, dix sélections (Angleterre, France, Allemagne, Danemark, Suisse, Suède, Norvège, Pays-Bas, pays de Galles et Belgique) envisageaient d’entrer sur le terrain avec ce brassard symbolique. On ne sait pas ce que toutes vont décider finalement, mais les Anglais eux ne devraient pas lâcher l’affaire. « Je pense qu’il y a une possibilité que nous soyons mis à l’amende. Et si c’est le cas, nous la paierons, a déclaré le directeur général de la FA Mark Bullingham à Sky News. Nous pensons qu’il est vraiment important de montrer nos valeurs. Et c’est ce que nous ferons. » Harry Kane devrait donc bien porter ce brassard face à l’Iran, lundi.

Commentaires

Portrait de jl06

Voir ou ne pas voir la Coupe du monde : le dilemme éthique du fanL'événement de la Coupe du monde, qui débute demain au Qatar, soulève des questions morales, entre autres : est-il juste d'envisager un spectacle organisé par un pays où 6 500 travailleurs immigrés sont morts en une décennie ?Jaime Rubio HancockJAIME RUBIO HANCOCK - 19 NOV. 2022 04:30MIS À JOUR : 19 NOVEMBRE 2022 07:30 UTC Un groupe de fans prend des photos à Doha, au Qatar, le 17 novembre.PHILIP FONG (AFP)

La Coupe du monde au Qatar pose un dilemme éthique à de nombreux supporters : suivre la compétition les rend-ils en quelque sorte complices d'un régime qui viole les droits de l'homme ?

Ces violations incluent la discrimination à l'égard des femmes, des personnes LGBT+ — condamnées à des peines de prison — et des travailleurs immigrés : selon une étude publiée par The Guardian , plus de 6 500 personnes sont mortes au Qatar entre 2010 et 2020.

L'accusation à laquelle les dirigeants de ce pays et la FIFA sont confrontés est celle du soi-disant blanchiment sportif . En d'autres termes, ils utiliseraient la Coupe du monde pour détourner l'attention et promouvoir une image positive du régime, souvent avec l'aide de visages connus, comme des influenceurs rémunérés ou David Beckham, ambassadeur de la Coupe du monde .

Et cela explique le dilemme des supporters : profiter d'un match de football, ce qui n'est pas mal du tout, peut contribuer à minimiser l'importance et la portée des outrages qataris. Avec laquelle la Coupe du monde devient, comme le titre Natalia Junquera dans un reportage d'EL PAÍS, « la campagne d'image la plus chère de l'histoire » .

Travailleurs indiens et bangladais pendant les travaux de construction d'un stade à Doha. Travailleurs indiens et bangladais pendant les travaux de construction d'un stade à Doha.ALLIANCE PHOTO (GETTY IMAGEN)

Jake Wojtowicz, philosophe britannique spécialisé dans le sport, rappelle dans une conversation téléphonique que ces débats ne sont pas nouveaux : ils ont déjà eu lieu, par exemple, avec le choix de la Russie pour accueillir la Coupe du monde 2018, une décision également critiquée pour discrimination envers les personnes LGBT+.Et il ajoute que, bien sûr, c'est le régime qatari qui viole les droits de l'homme et c'est la FIFA qui a choisi ce lieu avec l'opposition de nombreux supporters. « Cela dit, ce que nous ne pouvons pas faire, c'est l'ignorer. Nous devons être conscients que nous avons une responsabilité ». Le blanchiment pervertit une passion sincère et bien intentionnée, et s'en sert pour assainir une réputation plus que douteuse. Il y a peut-être des voix qui assurent que le football ne devrait pas être politisé, mais ceux qui l'ont politisé sont le Qatar et la FIFA, pas les supporters.

Le sentiment qu'ont de nombreux fans que quelque chose ne va pas avec cette Coupe du monde et qu'ils sont utilisés par un régime brutal est donc plus que compréhensible. En fait, ils pourraient encourir la soi-disant « complicité de la tolérance ». Sasha Mudd, philosophe à l'Université catholique du Chili, explique par mail que les supporters ne sont pas responsables des abus du Qatar, mais les tolèrent, les normalisent ou les ignorent lorsqu'ils suivent la compétition, donnant "une approbation tacite à l'ensemble du spectacle".

-FOTODELDÍA- ZURICH, 11/08/2022.- Deux manifestants s'embrassent ce mardi lors d'une manifestation de sensibilisation aux droits humains des personnes LGTBI+ au Qatar, devant le musée de la FIFA à Zurich, en Suisse.  EFE/Michael Buholzer<br />

 

Portrait de jl06

Coupe du monde, Infantino après les critiques des droits de l'homme au Qatar : "Aujourd'hui, je me sens arabe, gay et migrant"

Le président de la FIFA s'exprime en conférence de presse rappelant les catégories discriminées par le pays hôte de l'événement sportif

19 Novembre 2022

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a déclaré se sentir "arabe", "gay", "travailleur migrant", lors de la conférence de presse inaugurale de la Coupe du monde au Qatar, à Doha. "Aujourd'hui, je me sens qatari, aujourd'hui je me sens arabe, aujourd'hui je me sens africain, aujourd'hui je me sens gay, aujourd'hui je me sens handicapé, aujourd'hui je me sens comme un travailleur migrant", a-t-il déclaré dans son discours d'introduction. Les organisateurs de la Coupe du monde au Qatar font face à de vives critiques sur les droits de l'homme et la discrimination, en particulier de la part du mouvement LGBTQ, à l'approche du début du tournoi prévu demain.

LE CHEQUE ET DE COMBIEN  POUR TE SENTIR Qatari.....UNE INSULTE AU TRAVAILLEUR MIGRANT  6500 MORTS.

Portrait de jl06

La FIFA obtient avec des menaces que les capitaines ne portent pas le bracelet arc-en-ciel au QatarL'Angleterre, les Pays-Bas et le Pays de Galles s'étaient engagés à porter le symbole de défense de la communauté LGTBI lors de leurs premières ce lundi, mais leurs fédérations ne veulent pas risquer de voir un carton jauneLe capitaine anglais Harry Kane porte le brassard arc-en-ciel lors d'un match contre l'Italie.Le capitaine anglais Harry Kane porte le brassard arc-en-ciel lors d'un match contre l'Italie.DPA VIA EUROPA PRESS (DPA VIA EUROPA PRESS)DAVID ALVAREZ - Doha -21 NOVEMBRE 2022 11:52 UTC 

La FIFA a réussi à empêcher Harry Kane, Virgil van Dijk et Gareth Bale de porter les bracelets arc-en-ciel qu'ils avaient annoncé porter dans le cadre de la campagne One Love "contre toutes sortes de discriminations" ce lundi lors de leurs matches au Qatar. À trois heures seulement des débuts en Coupe du monde en Angleterre face à l'Iran (ce lundi à 14h00), cette fédération et la fédération galloise ont publié un communiqué commun annonçant leur reddition face à l'opposition d'Infantino à défendre publiquement les droits des la communauté LGTBI au Qatar, où l'homosexualité est considérée comme un crime : "La FIFA a fait savoir très clairement qu'elle imposerait des sanctions sportives si nos capitaines portaient les brassards sur le terrain", indique le texte.

La fédération néerlandaise, promotrice de l'initiative, a relaté dans un autre communiqué la menace de dernière minute mise sur la table par la FIFA, après avoir négocié avec elle sans discontinuer depuis deux jours, et attendu deux mois une réponse à la lettre qu'ils l'a envoyé à ce sujet: "Aujourd'hui, quelques heures avant le premier match, la FIFA nous a fait savoir (officiellement) que le capitaine recevra un carton jaune s'il porte le brassard de capitaine OneLove."

La Fédération des associations de supporters a également manifesté sa colère : "Nous nous sentons trahis", déclarent-elles dans un communiqué. "Plus jamais un pays ne devrait recevoir une Coupe du monde juste pour l'argent. Aucun pays ayant des problèmes avec les droits LGTBI+, les droits des femmes, les droits des travailleurs ou tout autre droit humain, ne devrait recevoir l'honneur d'organiser une Coupe du monde ».

C'est la menace de réprimandes d'Infantino qui a fini par céder aux footballeurs, comme l'expliquent les fédérations britanniques dans leur texte commun : "Nous étions prêts à payer les amendes qui sont normalement appliquées aux violations de la réglementation des kits et nous avions le ferme engagement de porter le bracelet. Cependant, nous ne pouvons pas mettre nos joueurs dans une situation où ils peuvent être avertis et même contraints de quitter le terrain de jeu », poursuit-il. "Nous sommes très frustrés par la décision de la FIFA, qui, selon nous, est sans précédent."

Le 19 septembre, les 10 fédérations participant à l'initiative ont envoyé une lettre à la FIFA l'invitant à y adhérer. La réponse n'est pas venue, de la même manière que son président, Gianni Infantino, n'a pas voulu clarifier en public les conséquences réelles du geste lors de sa longue apparition dans la presse ce lundi. Ce jour-là, il a déclaré qu'il se sentait gay, mais a laissé entendre qu'il était opposé au geste du bracelet destiné à défendre les droits de la communauté LGTBI dans le pays d'accueil, qui considère l'homosexualité comme un crime.

Le jour où il a dit qu'il se sentait gay , et dans lequel son directeur de la communication a dit qu'il l'était, et qu'il se sentait le bienvenu, Infantino a expliqué que la FIFA ne pouvait défendre que des causes qui pouvaient être partagées par tous. Pas comme ça, c'était entendu. Au lieu de cela, il leur a demandé de rejoindre les différentes campagnes qu'ils mèneront pendant le tournoi. Celui au bracelet arc-en-ciel a été la deuxième reddition d'Infantino au Qatar, après avoir également interdit la vente de bière alcoolisée à la dernière minute sur le pourtour des stades .

L'initiative One Love avait été rejointe par 10 fédérations, bien que deux d'entre elles ne participent pas à la Coupe du monde, la Norvège et la Suède. De plus, les Pays-Bas, la Belgique, le Danemark, l'Angleterre, le Pays de Galles, la Suisse et la France avaient rejoint, même si leur capitaine, Hugo Lloris, avait déjà annoncé qu'il ne porterait pas le bracelet arc-en-ciel. Il dit qu'il doit respecter les coutumes du pays d'accueil, tout comme la France demande aux étrangers de respecter les siennes.

La Commission européenne, pour sa part, considère qu'il est "très important" que les causes représentées par le bracelet soient connues dans le monde entier, selon Silvia Ayuso de Bruxelles. Bien que la Commission européenne n'ait pas de pouvoirs en la matière et ne puisse donc pas se prononcer formellement, la porte-parole de l'exécutif européen, Dana Spinant, a rappelé ce lundi que, pour Bruxelles, "il est très important que les causes représentées par le bracelet les arcs-en-ciel sont reconnus à la fois par nous Européens et dans le reste du monde ».

Portrait de jl06

La fédération allemande de football (DFB) a, de son côté, répondu mercredi aux menaces de sanctions brandies par la Fifa pour l’empêcher de porter le brassard inclusif « One Love ». Dans un tweet, elle a écrit que les « droits humains ne sont pas négociables », avant le premier match de la Mannschaft dans le Mondial au Qatar.

 

 

 

Les Allemands main devant la bouche, comme un symbole.

Ce mercredi, les joueurs allemands se sont tous cachés la bouche au moment de prendre la photo officielle avant d’affronter le Japon. Une protestation aux menaces de sanctions sportives de la Fifa pour empêcher le port du brassard "One Love" au Qatar.

"Avec notre brassard de capitaine, nous avons voulu donner l'exemple des valeurs que nous vivons en équipe nationale : diversité et respect mutuel, explique la fédération allemande sur son compte Twitter. Il ne s'agit pas d'un message politique : les droits de l'homme ne sont pas négociables."

 

 

 

 

 

Portrait de jl06

A Genève, un premier mariage entre hommes à l’Eglise protestanteAjouter l'article à vos favorisRetirer l'article de vos favorisGENÈVE ABONNÉ

Samedi dernier a eu lieu la première célébration d’un mariage gay par l’Eglise protestante genevoise. Rencontre avec un couple heureux, fier de désormais avoir «la même valeur aux yeux de Dieu»

Jean-Paul et Thierry échangent leurs vœux lors de leur mariage au temple des Eaux-Vives, à Genève, le 19 novembre 2022. — © Matthieu ZELLWEGER/ Haytham PictSami ZaïbiSami ZaïbiPublié vendredi 25 novembre 2022 à 14:41
Modifié vendredi 25 novembre 2022 à 16:42

Jean-Paul Guisan, 61 ans, a des lunettes rondes, un regard bleu nébuleux et un doux sourire un peu rêveur. Thierry Pahud, 58 ans, a une barbe poivre et sel, un regard brun vif et une voix cristalline pleine d’entrain. Le premier commence les phrases, le second les termine, et tous deux s’échangent constamment une volée de regards complices. Ils sont gays, croyants et, depuis samedi dernier, après vingt-deux ans de vie commune, ils sont également mariés. Avec la bénédiction d’une pasteure de surcroît. Il s’agit de la première célébration nuptiale d’un mariage gay à Genève.

   PUBLICITÉ  

Portrait de jl06

Coupe du monde au Qatar : les ballons de foot confectionnés par des brodeuses payées 41 euros par mois

  

  D'où viennent les ballons de foot utilisés pendant le mondial qatari ? Comme 70% de la production mondiale, ils sont confectionnés par des Pakistanaises qui gagnent au mieux 41 euros par mois, un salaire considéré comme particulièrement bas dans la région.Pour Macron, la Coupe du monde au Qatar « témoigne de changements concrets »

Le chef d’État français a salué les « changements » dans lesquels « le Qatar s’est engagé », tout en assurant le pays hôte du soutien de la France.