compte rendu ateliers santé bbk "Fin de la saison 1"

Publié par vincent58 le 11.01.2010
712 lectures

C. Rendu 1 Ateliers santé sexualité GAY BBK » 3 décembre 2009 « FIN de la SAISON 1 »

Rappel : Les ateliers sont un groupe d'échanges communautaire sur notre santé et notre sexualité de gays ayant volontairement, systématiquement ou pas, des pratiques sans latex. Proposé et animé PAR des barebackers POUR des barebackers et ceux qui font le choix d'avoir des relations sexuelles sans préservatifs.

Ceci est un rendu public des échanges de notre dernier atelier santé sexualité BBK de AIDES Paris.

NB : Les ateliers d'octobre et novembre (Nous n'avions pas réalisé de compte rendu) ont tourné essentiellement autour de questions de santé, de sexualité et de la décision de AIDES Paris de ne pas soutenir telle quelle la plaquette sur le Barebacking proposée par le groupe.

I : Retour sur les entretiens menés auprès de plusieurs participants par le secteur recherche de AIDES.

Invitée: Daniela Rojas Chargée de Mission Recherche Communautaire à AIDES, qui à menée  les entretiens

Les participants interviewés ont selon elle, tirés un bénéfice dans le fait de pouvoir rencontrer et parler avec d'autres gays vivant la même chose, ayant des pratiques sans latex, la même recherche de plaisir mais affrontant aussi les mêmes stigmatisations. Ces derniers en s'assumant sont amenés à parler plus ouvertement de leurs pratiques avec leurs médecins afin de s'assurer une meilleure prise en charge en termes de santé sexuelle et de suivi médical. Mais mieux assumer leur sexualité BBK c'est aussi  parler plus ouvertement de leur séropositivité et de leur choix de pratiques sans latex avec leurs partenaires de sexe.

Pour eux le résultat de  leur participation aux ateliers est lié à une ‘'expérience collective'', permettant d'exprimer une sexualité différente hors de la norme préventive. La pratique du sexe sans latex  est simplement liée au fait que ‘'c'est bon'', ‘'c'est se faire du bien''. Chacun a sa définition sur le barebacking. Aucun ne se reconnaît dans les représentations d'irresponsables ou de criminels qu'ont certains membres de la communauté gay ou vih à l'égard des barebackers.

Globalement pour chaque interviewé, les ateliers ont eu un impact positif pour leur bien être et leur vie personnelle.

II - Echanges avec le Président de Warning : Georges Sidéris.

Plusieurs participants se sentent en proximité avec cette association, à la fois pour son soutien aux ateliers depuis la mise en place en 2008, mais également proches suite aux nombreux articles parus et à l'engagement politique fort sur la Réduction des risques sexuels. Il était invité pour un échange suite à l'article de Warning  « Quand les mots mettent à mal un concept coupé du réel : le nécessaire passage à l'ère post-bareback » http://www.thewarning.info/spip.php?article284

                                                                 A SUIVRE dans prochain billet