Copié-collé de ma réponse à l'instant à Marbouillat. Je me suis permise. OK ?

Publié par nikita le 21.01.2009
213 lectures
Je me rends demain matin à Paris, à l'INPES Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé, ce n'est qu'une préparation de réunion pour les futurs marchés d'état auquel des associations telles que Aides peuvent prétendre.

Le prochain marché portant sur 1 300 000 €, date butoir de remise des dossiers : 19 fevrier.

Début de l'action si le dossier est accepté en Commission : octobre 2009.

Comme personne n'a pu me renseigner au CHU où je travaille. Est-ce que, par exemple, le MIST où je me rends pour les prises de sang (j'ai mis le dernier traitement de trithérapie au frigo) a quelque chose en préparation avec l'INPES.

Je vais aller me rendre compte par moi-même. J'ai 7 jours de RTT durant lesquels je devais aller sur Biarritz voir Orkidée, mais elle est partie en Suisse pour essayer d'avoir de la Tégeline. Car cela lui est refusé par les médecins en France au vu du coût du Tt. On lui rend plutôt une trithérapie alors qu'elle est et a toujours été virologiquement indétectable.

Demain matin sur Paris, il y aura peut-être M. SPIRES qui représente Aides au niveau national. Je lui ai déjà laissé un message il y a deux ou trois mois, resté sans réponse.

J'ai tél. cet ap. midi à la directrice de l'INPES mais bon, je verrai bien par moi-même.

Mon credo : certains séro+ surtout en début d'infection, n'ont peut-être pas besoin de trithérapie qui pourrait complètement destroyer leur organisme. Je le sais, je l'ai fait. L'arrêt de la tri pendant 4 ans. Et pour moi il y a dix ans, les médecins s'étaient à l'époque posé la question du bien fondé d'un traitement à mon encontre. Mais no lo sé.

Vu le coût mensuel des trithérapies (pour moi c'est 1 000€/mois dans le frigo) l'industrie pharmaceutique a intérêt à se magner le train pour trouver un vaccin. Car ils vont avoir un sérieux manque à gagner si ce que je prône est peu à peu mis en application par le corps médical que j'aime tant. Mais je sais également que chaque organisme est à nul autre pareil ; d'où mon article dans le monde sur l'endémie. Je suis une séropositive ou séronégative endémique. Car je suis unique. Comme tout un chacun. D'où mon intérêt pour ce que prône le gouvernement au sujet de la complète coordination entre médecin/patient. Pour que le médecin soigne le patient et combatte la maladie, et non pas soigne la maladie en combattant le patient.

Alors, asta la vista, no lo sé et surtout, comme d'hab. bien sincèrement.

Commentaires

Portrait de Marbouillat spirit

j'essaie de comprendre ton cheminement de pensée ,,ton experience ( à nul autre pareil ) , de rester ouvert à la difference , C'est tout l'interet de Seronet - '' C'est Marbouillat Spirit " Nikita !, ,gardons les petits 'noms ' ,en privée ( humour ) bonne journée