Découverte il y a 3 semaine de ma seropositivité. Ma compagne est enceinte

Publié par tomanonyme le 21.07.2017
1 810 lectures

Bonjour a tous,

J’ai beaucoup lu ce forum ces 3 dernières semaines. Je me décide d’y laisser mon histoire.
Peut-être ceci m’aidera-t-il mais surtout en aidera certain. Mon histoire me parait tellement folle et hors du commun que j’ai besoin d’en parler.

Petit retour 3 semaines en arrière.
Je suis expatrié a 10000km de chez moi depuis une dizaine d’année, j’ai 31ans, je suis épanoui, en couple avec une femme merveilleuse.
Nous sommes en préparation de notre mariage. N’étant pas originaire de ce pays, c’est beaucoup de démarches administratives.
Mercredi nous passons la barrière de l’ambassade qui nous refusait le mariage. Ca y’est, il est accepté !
Je suis heureux, en pleine forme et des rêves plein la tête.
Vu que cela fait 3ans que nous essayons d’avoir un enfant, je me décide d’aller faire un check up complet en me disant que j’ai peut-être un taux hormonal bas qu’il suffirait juste de conseiller.
Au laboratoire, je prends un package ou tout est inclus le test du VIH était offert. Bon aller, pourquoi pas, je ne l’ai jamais fait et puis bon, pas de raison d’avoir peur. Je n’ai jamais eu de comportement a risque aussi loin que je me souvienne.
Vers 15h un coup de téléphone, le laboratoire me demande d’aller chercher les résultats.
J’y vais et là, surprise… VIH positif ! Panique générale, je n’y crois pas, il s’est trompé, c’est impossible.
Je fonce donc dans un hôpital privé pour refaire un deuxième check. Résultat identique. Le monde s’écroule.
Une partie de moi ne veut toujours pas y croire.
Je rentre donc chez moi et passe une semaine « normale » comme si de rien n’était.
Je dis juste à ma compagne que j’ai un problème au foie et que vu qu’on essaye d’avoir un enfant, il vaut mieux que nous n’allons pas de rapport pour le moment
Le jeudi, soit une semaine après, je me décide d’aller checker les CD4 et la charge virale.
Bon là aussi, je me dis que les premiers tests étaient des faux-positifs, que ce n’est pas possible et que tout va bien se passer. Mon cauchemar va s’arrêter. On fait la prise de sang, on me dit qu’il faut une semaine pour avoir les résultats.
Une semaine de stress supplémentaire.
Je tente d’amorcer le terrain avec ma compagne pour voir ce qu’elle pense/connait de ce sujet.
Elle a des mots très durs. Dans ce pays ils ne sont pas du tout éduquer sur le sujet et elle pense même que cela peut s’attraper en allant à la toilette. Que les séropositifs sont des intouchables. (C’est ce qu’on nous montre ici à la télévision, la prévention ne montre que des gens mourant).
Je ne parviens donc pas à lui dire ce qu’il m’arrive. Je reporte la nouvelle en me disant que je veux profiter de mes derniers instants avec elle.
Samedi, alors que je suis toujours dans mes pensées, ma compagne me dit sur un air très sérieux que nous devons parler.
Le monde s’écroule, je pense qu’elle est au courant et qu’elle va me quitter.
Elle me donne une boite, je l’ouvre. Dedans il y a un test de grossesse positif et le résultat d’une prise de sang qui confirme la grossesse et qu’elle est enceinte depuis 5 semaines. Ce bébé tant attendu arrive maintenant… Je fonds en larme et n’arrive pas à profiter de ma joie d’être père.
Dans ma tête à ce moment-là : Je vais perdre la femme que j’aime, mon enfant et je vais en plus mourir. Comment lui dire ? Que faire pour ne pas la perdre ?
J’attends donc une semaine pour ces fameux CD4, ils arrivent ce mercredi 19/07/2017 et là c’est le drame… Nouveau coup de massue.

Charge virale – 28.000
Cd4 --- 40
%cd4 – 4%

Je ne peux donc pas trainer, je dois lui en parler. Nous organisons cela du mieux que nous pouvons avec 3amis proches qui sont eux dans la confidence.
Infectiologue à 10h45 et rendez-vous directement à 11h15 pour elle avec le docteur qui s’occupe des grossesses.
On sait que le problème est le manque d’information et que l’inquiétude première va être le bébé.

Scenario mis en place :
Je lui dis mercredi soir que l’hôpital a appelé et que nous devons y aller jeudi matin. Qu’il y a un problème avec ma prise de sang.
Un des 3 amis vient nous chercher en voiture pour que l’on n’y aille pas seul en cas de mauvaises nouvelles.
Un ami y va avant nous pour briefer le médecin sur la situation et ma peur de perdre ma famille.
Et bien sûr nous croiserons par hasard le 3eme amis dans le hall d’entrée qui restera prendre le déjeuner à la cafeteria avec nous et montera avec nous voir le médecin.
Tout se met donc en place et hier matin nous partons pour l’hôpital. J’ai la boule au ventre.
Elle est confiante, elle rigole, elle me dit que tout ira bien et moi… Je sais que je vais la perdre. Je profite donc une dernière fois de son sourire.
On monte au rendez-vous, la pression monte. Le docteur me reçoit d’abord seul. Il m’examine, m’explique que mes CD4 sont vraiment très bas et il s’étonne que je n’ai pas déclenché de maladie opportuniste.
J’ai juste le moral dans les chaussettes mais je suis en pleine forme physique. Le doc a du mal à y croire et m’explique donc que je vais devoir passer une batterie d’examen. (Les yeux, les poumons, grosse prise de sang etc à la recherche du moindre truc).
Elle me dit ensuite, « Appelez votre compagne, ça va bien se passer ».
Ma compagne rentre dans le bureau. Et là, le doc’ assure. Elle lui explique ce que j’ai, ce qu’est la maladie, qu’il faut la checker elle aussi pour le bébé.
Que vu mes taux cela doit faire longtemps que je l’ai et donc avant d’être avec elle.
Ma femme est sous le choc, elle n’arrive pas à parler mais on ne lui laisse pas le temps de réfléchir, elle doit être rassurée pour le bébé.
Je pars donc faire mes examens supplémentaires aux 4 coins de l’hôpital avec un ami qui m’accompagne.
Deux autres amis encadrent ma compagne et l’emmènent directement voir une sage-femme.
Là aussi, discours parfait, tout ira bien pour le bébé, il ne sera pas contaminé avec le bon traitement etc. Elle fera donc ses tests dans la foulée et beaucoup plus rassurée.
Je suis à la clinique des yeux quand ma femme me rejoint, j’attends pour faire un fond de l’œil.
Et au moment où je m’attends à ce qu’elle me gifle et me quitte. Elle me prend dans ses bras, me dit qu’elle m’aime et qu’on va se battre. WHOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU toute cette pression accumulée depuis 3 semaines s’envole en une fraction de seconde.
Je termine mes examens et nous patientons mains dans les mains l’heure suivante à attendre les résultats. Mes amis et moi-même prions pour qu’elle n’ait rien. Je ne pense à cet instant, même pas a moi.
Apres une attente qui a paru interminable l’infectiologue nous appelle.
On commence par madame… qui est NEGATIVE !!!!!!!!!!!! Je fonds en larme, je suis heureux je la prends dans mes bras, je n’attends même pas mes résultats j’ouvre la porte et je lance un cri victorieux à mes amis « ELLE L’A PAS !!!!! » Là aussi gros soulagement on se prend dans les bras, on pleure, même les infirmières partagent notre émotion.
Le doc me rappelle quand même pour mes résultats. Mes amis rentrent avec dans le bureau.
Là aussi, 3eme bonne nouvelle de la journée, hormis mes CD4 a la ramasse totale, mes examens sont nickels !!!! Je peux donc attaquer le traitement directement.
On discute des possibilités. Effets secondaires possible, cout en fonction de nos finances et du bébé a venir.
Finalement on est partit sur Truvada + Dolutégravir.
J’ai commencé le traitement aujourd’hui.
Symboliquement ma femme m’a emmener a la plage ou nous avons eu un de nos premiers « rencard ». Nous avons attendu l’heure à laquelle j’ai décidé d’attaquer les médocs.
A 14h à retentit cette première alarme qui va me suivre pour les prochaines années. Ma future femme m’a donné mes comprimés. M’a dit amoureusement : « Everything gonna be alright » et j’ai pris mes médicaments pour la première fois.
Il est 18h au moment où j’écris ces lignes, je suis confiant sur l’avenir, des projets plein la tête.
Ma future-femme est sur internet et lit sur ce virus pour voir comment nous allons affronter cela ENSEMBLE.

Si vous avez eu le courage de lire ce témoignage en entier, je vous félicite.
Si vous ne savez pas comment l’annoncer à vos proches, j’espère que ceci vous aidera.

Maintenant je vais me battre comme un lion, remonter ces foutu CD4 et continuer ma vie normalement, comme elle l’était le mois dernier.

Commentaires

Portrait de Big Bad Badaboum

.. et un grand bravo pour cette attitude très positive (sans mauvais jeu de mot) face à une annonce qui n'est pas facile à vivre (sa séropositivité).

.. la plupart de celles et ceux qui viennent d'apprendre leur infection au VIH ont besoin d'un laps de temps plus ou moins long pour l'accepter et passent par une période d'effondrement psychologique.

.. la réaction de ta future femme, malgrès tes craintes et le manque d'information qu'elle avait sur le VIH,  est la preuve de son amour pour toi (vous, maintenant, avec le bébé à venir).

..Ton témoignage m'a replongé dans mon passé, car, comme toi, j'ai découvert ma séropositivité pendant la grossesse de ma femme, en 1990.

.. comme toi également, mon infection remontait à plusieurs années avant que nous soyons ensemble, et je n'ai pas voulu croire non plus aux premiers résultats (je les ai refait deux autres fois avant de devoir admettre ce qu'il en était).

.. comme pour toi aussi, ma femme, séronégative, a eu cette réaction d'amour, par son soutien morale immédiat, bien qu'à l'époque, de part le manque de connaissance du virus, nous avons été plongé dans l'angoisse durant plusieurs mois, dans l'attente de connaître la sérologie de notre fils à venir, et ce jusqu'à ses trois mois, où nous avons eu la confirmation de sa non contamination.

.. et puis, tout comme votre enfant à venir sera pour toi une grande force mentale de combat, notre fils a été, en ce qui me concerne, ma principale raison pour ne pas sombrer psychologiquement, bien qu'en 1990, peu auraient parier sur une espérance de vie de plus de 5 à 10 ans me concernant.

..Je suis confiant pour toi.

Tu as déjà en toi la force de te battre, et, à vous deux, avec ta conjointe, vous arriverez à surmonter les obstacles que ton "squatteur" peut parfois engendrer.

Cyril

 

Portrait de tomanonyme

En fait tout a été tres vite. Et je pense que ce n'est pas plus mal.

Je me suis sentit tellement mal durant 3 semaines et je respire tellement depuis hier. Je ne regrette pas d'avoir "bruler les étapes"

Je ne dis pas que je l'ai déja accepté... cette route va être longue. 

Mais j'ai la chance d'etre bien entouré.

J'espere maintenant supporter le traitement et qu'il fonctionne !

Pour l'instant un peu nauséeu mais rien d'autre.

Maintenant on va se pencher sur les questions finance (le traitement coute tres cher), l'allimentation, que la naissance se passe du mieux possible.

Ensuite on apprendra a se redécouvrir sexuellement. Ca va aussi être un cap difficile a franchir mais on va y arriver.

Portrait de bigbrother

Bonjour Tomanonyme, 

Je te remercie pour ce partage de blog, ton histoire est très courageuse ! 

Oui, on ne peut pas perdre d'espoir, t'as totalement raisons. Une de nos situation est similaire, je suis d'origine étrangère, je m'inquiète beaucoup de mon avenir. Je suis sous contrat CDD, cela va expirer la fin de 2019, après ce moment, qu'est-ce que je dois faire? Pour lutter contre VIH, je pense à y rester, je pense à trouver un CDI. Trop d'incertitudes dans ma vie, il me faut aussi de les régler...

Merci pour ton encouragement, tiens-bon ! 

Alex

Portrait de tomanonyme

Salut Alex,

Merci pour ton commentaire.

Non je ne perd pas espoir. Tout a été tres vite, tout est chamboulé, il faut tout revoir (les finances, l'approche de cette naissance, comment ne pas prendre de risque etc) mais j'ai l'impression que tout ceci va changer ma vie et curieusement je n'ai pas un sentiment négatif a ce sujet.

Je pense que l'entourage y est pour beaucoup.

Si ma femme m'avait quitté je tiendrais probablement un tout autre discours.

Courage pour ton CDI

Portrait de Exit

J'ai bien aimé ton histoire, tu vis dans quel pays ?

J'espère que tes CD4 vont vite revenir à plus de 200 pour éviter toute maladie opportuniste, ta charge virale est plutôt basse malgré les années passées avec ce virus. 

Portrait de tomanonyme

Salut Exit.

Je suis en Asie du Sud Est

Portrait de Palavas06

Bonjour tomanonyme,

Je ne sais pas si tu viens toujours sur ce site de temps en temps, mais j'ai adoré ton témoignage et voulait simplement te demandé comment avançait ta vie et celle de ta famille après 2 ans ...

Bonne continuation!