Depuis le temps que nous le disons...

Publié par romainparis le 18.02.2015
1 453 lectures

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150217.OBS2680/cuba-decouverte-d-...

Cela fait plusieurs années que nous sommes plusieurs à alerter sur cette probabilité de souches mutées et résistantes à tout traitements.

Cela n'a jamais été une question de faire peur, seulement du pragmatisme découlant d'années de survie à analyser ce qu'il se passe dans la réalité, loin de toute politique inepte du sidament correct.

Non, la fin du sida n'est pas pour demain, à moins d'une découverte médicale exceptionnelle.

Jouez plutôt au loto, vous aurez plus de chance de gagner.

Bon gobage.

Commentaires

Portrait de unepersonne

je n'arrive pas à croire que les chercheurs n'ont pas trouvé la solution au probleme du sida sauf que si un vaccin voyait le jour des milliers de gens perdraient leur emploi , le sida  un business et nous sommes des pions renouvelables

il a y a plusieurs siecles les chercheurs trouvaient des vaccins pour eradiquer des maladies des virus  alors que leur materiels leurs outils  leurs connaissances etaient moindres comparées à aujourd'hui

en 2015 la santé ne fait pas le poids face au fric

Portrait de frabro

 J'ai entendu hier sur l'émisison "la tête au carrée" une scientifique expliquer que la souche dont on parle à Cuba est connue quasiemment depuis le début de l'épidémie.

Sur la cohorte de 90 personnes étudiée à Cuba, seules 9 personnes sont porteuses de cette souche, sur laquelle les traitements sont  égalements efficaces, sauf bien entendu chez les personnes non dépistées avant la phse sida.


Le risque d'entrer en phase sida est plus rapide sans traitement avec cette souche là. mais elle n'est pas plus virulente que les autres en termes de contamination, et il n'y a pas de nouvelle épidémie.


Méfions nous du catastrophisme qui fait le succès des journaux...et celui des complotistes !





Portrait de romainparis

qui progresse le plus vite, les mutations du vih ou la découverte de nouveaux antiviraux ? Et surtout ne pas oublier la situation économique du monde qui détermine qui a, aura, accès aux traitements.

Pour info, mon alien a mis 5 ans pour défoncer l'Isentress et sa souche n'est pas cubaine...

Bah, entre le catastrophisme et les faux-semblants je choisis le premier.