Destruction et reconstruction

Publié par aurore712 le 03.10.2009
2 110 lectures

Aujourd'hui, ça fait un peu plus d'une semaine que ma femme m'a quittée. Elle est partie dans les bras d'un homme plus âgé que moi et surtout bien portant ...

Elle est partie en me donnant comme raison qu'elle ne supportait plus l'accumulation de contraintes liées à ma maladie. Devoir faire attention à ce que je mange, à ne pas attraper tous les microbes de la création, à avoir une bonne hygiène de vie lui sont venus à bout de son amour pour moi ...Eh oui je ne suis fatalement plus la même que quand on s'est connues. Je ne peux plus vivre dans l'insouciance et l'imprévu total. Je dois au moins prévoir de prendre mes médocs sur moi quand je sors, prévoir aussi une cohorte de médocs annexes pour palier aux effets secondaires. Et puis, je n'ai pas encore retrouvé suffisamment d'énergie et mon corps est toujours trop faible pour me permettre de vivre à 300 à l'heure comme avant ... Cette vie à 300 à l'heure d'avant et ce virus m'ont épuisée, il me faut du temps pour récupérer hélas c'était trop lui demander que d'attendre ...

Ca m'a fait très mal quand elle m'a sorti l'excuse de ma maladie hier pour justifier notre séparation. C'est probablement une raison mais pas toute la vérité et puis je n'ai pas choisi cette maladie mais je lui avais donné le choix de rester ou partir quand je l'ai su alors je trouve ça profondément injuste de se servir de ça comme ça ...

Hélas c'est la vie ... Il ne me reste plus aujourd'hui qu'à me reconstruire, négocier mon départ d'ici pour remonter vivre à paris chez ma maman qui a gentiment accepté de m'héberger quelques temps ... Eh oui en plus de tout ça, je dois faire face à des galères financières, merci mon ex de me pourrir la vie depuis 2 ans à ne pas vouloir revendre notre appart ... Alors aujourd'hui je me retrouve surendettée avec 2 chats et un échec sentimental de plus ...

Comme diraient certains : "y'a plus qu'à !" ... Va falloir que je retrousse mes manches et que je gère le déménagement, la rupture de mon contrat de travail, le retour à une région plus difficile à vivre et ensuite toute la reconstruction de ma vie ...

Aujourd'hui je m'en veux de tout ce gâchis et de tout le mal que je vais devoir faire pour partir d'ici ... Je suis écoeurée ...

Commentaires

Portrait de whimper

bjr tu sais moi suis dans le meme cas que toi sauf que moi des que je lui ai avoue ma seroposivite elle ma jeter illico presto ca fais mal alors jme demande si vraimennt on dois en parler ou pas jme pose la question depuis 4 ans
Portrait de sam

L'excuse du VIH est pratiquement inévitable dans une rupture ,c'est un argument de taille qui évite bien d'aborder d'autres soucis eventuels dans le couple .C'est difficile de s'expliquer lors d'une rupture et là on peut se planquer facilement derrière cet ultime argument .

C'est très dure de se faire renvoyer une fois de plus le VIH en pleine tronche!

 C'est aussi une solution de faciliter pour la personne qui s'en va mais c'est certain ça n'est pas très juste et délicat, c'est tristement humain!

Je voulais simplement te dire que tu n'as aucune raison de te sentir responsable d'un gachis et à travers tes lignes ,moi,tout ce que je vois c'est une jeune femme qui fait preuve de volonté,qui aborde un grand virage dans sa vie et qui remonte les manches .Tu tiens le bon cap ,pas facile ,mais tu verras tout cela va payer , ne doutes pas et continues à avancer!

bon courage à toi !

Portrait de kiwi54

Bonjour à toi, j'etais sur un nouveau debut d'histoire avec un mec depuis le 19/04/2009 je ne pensais pas etre touché par la maladie à notre rencontre mais j'ai aprris ma seropositivité le 25/05/2009 le choc pour moi et aussi biensur pour lui.

Il n'a pas fuit de suite soit disant "accepté" comme moi je croyais aussi le faire au début comme on part dans un univers inconnu j'ai continuer à vivre "normalement" travail, resto, bar, fete etc ... mais ensuite avec le début de la thriterapie commencé début Aout les premiers souçis la fatigue, et en meme temps un autre probleme qui se greffe la dessus un accident de travail qui fais que je me retrouve en inactivité pro juste sur la periode ou je commence le traitement donc voilà centré sur moi meme et donc plus qu'a ecouter mon corps et comme le traitement celon mon doc influance sur le neuro psy et bien il est normal que je sois "execrable, stressé, invivable, exigeant", etc ...ben oui facile on a du mal à se remettre en question dans son mode de fonctionnement quand on est dans cette situation donc la relation se pourri encore plus ... et donc voilà aujourdhui resultat il m'a quitté et biensur je me rend compte que c'etais surtout mon état d'esprit qui n'etais pas bon car j'ai trop voulu separer le corps de la tete mais oui c'est dans ma tete que je n'ai pas digeré le "truc" et que je ne vais pas bien principalement mais il a fallu que je l'accepte que je le comprenne que c'est ma tete qui ne tourne plus rond maintenant attention je ne dis pas non plus que la tete est la source de tout oui l'etat de fatigue existe et il est bien la souvent dificille de faire la part des choses quand meme ...

Du moins pour moi c'est le constat mais voilà maintenant au moins que je suis dans l'acceptation qu il faut s'occuper aussi du coté psy et bien je vais voir la psycologue du service hospitalié ou je suis pris en charge et j'avance meme si ce ne sont que de petit pas.

voilà ma situation actuelle peut etre et certainement differente tu y prend et laisse ce que tu veux mais en tout cas courage pour la destruction mais surtout pour la reconstrcuction. 

Portrait de aurore712

whimper wrote:
bjr tu sais moi suis dans le meme cas que toi sauf que moi des que je lui ai avoue ma seroposivite elle ma jeter illico presto ca fais mal alors jme demande si vraimennt on dois en parler ou pas jme pose la question depuis 4 ans

Je suis vraiment navrée pour toi. Je sais que c'est dur...

Perso, je pense sincèrement que la bonne personne saura nous aimer tels que nous sommes et que sans confiance mutuelle, un couple ne peut pas fonctionner. Donc, pour ma part, je continuerais à en parler ouvertement puisque ça fait partie de moi désormais ...

Je te fais un énorme bisou pour te réconforter ! Courage, on va y arriver à vivre heureux un jour !!

Portrait de aurore712

sam wrote:

L'excuse du VIH est pratiquement inévitable dans une rupture ,c'est un argument de taille qui évite bien d'aborder d'autres soucis eventuels dans le couple .C'est difficile de s'expliquer lors d'une rupture et là on peut se planquer facilement derrière cet ultime argument .

C'est très dure de se faire renvoyer une fois de plus le VIH en pleine tronche!

 C'est aussi une solution de faciliter pour la personne qui s'en va mais c'est certain ça n'est pas très juste et délicat, c'est tristement humain!

Je voulais simplement te dire que tu n'as aucune raison de te sentir responsable d'un gachis et à travers tes lignes ,moi,tout ce que je vois c'est une jeune femme qui fait preuve de volonté,qui aborde un grand virage dans sa vie et qui remonte les manches .Tu tiens le bon cap ,pas facile ,mais tu verras tout cela va payer , ne doutes pas et continues à avancer!

bon courage à toi !

Merci beaucoup Sam, tu as réussi à me faire sourire et ça c'est énorme !! 

Je sais  que je n'ai pas de raison de m'en vouloir mais quelque part, je ne peux m'empêcher de me sentir coupable du bazar que je vais devoir mettre dans l'organisation de la boite où je travaille. Eux m'ont toujours soutenu face à la maladie, m'ont fait confiance et aujourd'hui j'ai l'impression de trahir cette confiance en partant.

Je vois que tu as su lire entre les lignes et que tu me renvoies une image positive de moi-même et ça me fait un bien fou ! Merci beaucoup !

Portrait de aurore712

kiwi54 wrote:

Bonjour à toi, j'etais sur un nouveau debut d'histoire avec un mec depuis le 19/04/2009 je ne pensais pas etre touché par la maladie à notre rencontre mais j'ai aprris ma seropositivité le 25/05/2009 le choc pour moi et aussi biensur pour lui.

Il n'a pas fuit de suite soit disant "accepté" comme moi je croyais aussi le faire au début comme on part dans un univers inconnu j'ai continuer à vivre "normalement" travail, resto, bar, fete etc ... mais ensuite avec le début de la thriterapie commencé début Aout les premiers souçis la fatigue, et en meme temps un autre probleme qui se greffe la dessus un accident de travail qui fais que je me retrouve en inactivité pro juste sur la periode ou je commence le traitement donc voilà centré sur moi meme et donc plus qu'a ecouter mon corps et comme le traitement celon mon doc influance sur le neuro psy et bien il est normal que je sois "execrable, stressé, invivable, exigeant", etc ...ben oui facile on a du mal à se remettre en question dans son mode de fonctionnement quand on est dans cette situation donc la relation se pourri encore plus ... et donc voilà aujourdhui resultat il m'a quitté et biensur je me rend compte que c'etais surtout mon état d'esprit qui n'etais pas bon car j'ai trop voulu separer le corps de la tete mais oui c'est dans ma tete que je n'ai pas digeré le "truc" et que je ne vais pas bien principalement mais il a fallu que je l'accepte que je le comprenne que c'est ma tete qui ne tourne plus rond maintenant attention je ne dis pas non plus que la tete est la source de tout oui l'etat de fatigue existe et il est bien la souvent dificille de faire la part des choses quand meme ...

Du moins pour moi c'est le constat mais voilà maintenant au moins que je suis dans l'acceptation qu il faut s'occuper aussi du coté psy et bien je vais voir la psycologue du service hospitalié ou je suis pris en charge et j'avance meme si ce ne sont que de petit pas.

voilà ma situation actuelle peut etre et certainement differente tu y prend et laisse ce que tu veux mais en tout cas courage pour la destruction mais surtout pour la reconstrcuction. 

J'ai vécu un peu la même chose, on s'est mises ensemble en mars 2008 etj'ai appris ma séropositivité en octobre 2008, il y a un an aujourd'hui ... Oui l'arrivée de ce virus chamboule énormément nos vies. Effectivement le plus gros travail se trouve dans nos têtes : accepter tout ça et l'intégrer à notre vie. Perso, ce défi je l'ai relevé en quelques semaines vu mon caractère et ma volonté. Je ne me définis pas par cette maladie, ne me laisse pas envahir non plus mais j'ai appris à respecter ce morceau de moi et à m'écouter un peu mieux. Je suis contente que tu aies eu le réflexe de te faire aider et que ça aille mieux pour toi. Courage, le chemin est peut-être long et difficile mais on va y arriver. Et en plus, on sait mieux que d'autres apprécier beaucoup des petits bonheurs de la vie je pense ... :)

J'ai aussi eu pas mal d'effets secondaires à gérer et j'en ai toujours mais je préfère ça pour pouvoir survivre ...

Gros bisous virtuels mais sincères et merci encore de ton aide !

Portrait de CAROLE

Bats toi ma belle, ça vaut le coup, tendresses Caro
Portrait de brw40

il ne faut jamais lacher prise. les ennuis arrivent toujours en quantité même si il ne sont pas lié. la tempete se calmera il faut surtout resister au coup de vent . tu verras que dans quelques mois pas mal de ces emm...des seront derrieres toi.

 Courage !!!!