Dimanche 4 juillet 2010

Publié par Trimrûdra le 04.07.2010
541 lectures
Je laisse une porte entre-ouverte sur mon île avec pour seule ambition qu'une âme plus que châritable y pénètre. Quelle ne soit pas trop cavalière, ni hésitante, quelle se mesure à moi même et accepte déjà la possilité d'une défaite. Quelle entre sans promesse et sans besoin comme un chat s'installe sur votre fenêtre. Quelle n'exige rien, car je renie tout et à la fois son contraire, quelle se lie à sa propre spiritualité, si elle le prétend avec vérité, la mienne sera fatalement d'un autre envers. Quelle soit sensible comme un nuage et se charge de notre humidité, car je suis l'émotion et à la fois sa colère. Quelle me pardonne déjà de n'être pas à la hauteur, j'ai connu trop de confusions amers.


 

Je me vends , me donne, me confie à la banque de vos mémoires salies par le temps et les expériences qui vous donneront cette peur et cette attente. Je vous verrais à peine, comme si nous étions déjà dans le noir intime d'un lit de regard. Je n'ouvrirais alors la fenêtre, car je profiterais de nos faiblesses et de nos espoirs, de nos fausses promesses silencieuses et trop vertes, notre commun départ, notre possible désespoir. Vous n'entendrez que le souffle et le froissement de nos peaux de cafard, sensualités éperdues, draps de nos caresses, de nos agars-agars. Prenez votre marche, partez, je vous rejoins déjà dans la rue, la chambre, le royaume invisible, une station de gare, quelque part. 

  

Trimrûdra


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais."
[Oscar Wilde]

Commentaires

Portrait de nathan

Toujours un délice...
Portrait de Trimrûdra

Toi, je te kiffe !!! lolll
nathan wrote:
Toujours un délice...
Trimrûdra ou l'esprit de vengeance