Encore pour longtemps à subir les conneries de se mec !

Publié par jl06 le 17.06.2020
134 lectures

Donald Trump affirme qu’il existe un « vaccin contre le sida »  

Lors d’une conférence de presse, Donald Trump a voulu rendre hommage aux scientifiques en leur attribuant la découverte d’un « vaccin contre le sida« … qui n’existe pas.

Décidément, la science n’est pas son domaine de prédilection. Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue mardi 16 juin, le président américain Donald Trump a voulu féliciter la communauté scientifique, composée d’après lui des « personnes les plus brillantes au monde« . Tellement qu’elle aurait découvert un « vaccin contre le sida« … qui, évidemment, n’existe pas.

The Hill @thehill  

President Trump: "They've come up with the AIDS vaccine."

 Vidéo intégrée 

 

Certes, la recherche a fait des progrès considérables en la matière depuis les années 1980. Il y a d’abord eu l’arrivée des trithérapies. Aujourd’hui, celles-ci permettent aux personnes séropositives traitées correctement d’avoir une charge virale indétectable et donc de ne pas transmettre le virus. Sur le plan de la prévention, la PrEP a aussi constitué une petite révolution et s’avère efficace à 99% pour éviter les contaminations.

Prédiction

Donald Trump s’est visiblement rendu compte quelques secondes plus tard de son erreur, sans la corriger, puisqu’il a ajouté : « Ou… Le sida… Comme vous le savez, il y a différentes choses et maintenant diverses sociétés sont impliquées… Mais la thérapie contre le sida… Le sida était une condamnation à mort, et maintenant les gens vivent une vie avec une pilule. C’est une chose incroyable. »

Randy Rainbow @RandyRainbow  

Breaking: Trump just cured AIDS

 

 

En sus d’évoluer dans une réalité parallèle où les scientifiques seraient parvenus à trouver un vaccin contre le VIH, le président a également, semble-t-il, des talents de divination. Quelques secondes avant de parler du sida, il a affirmé : « Avant la fin de l’année, je prédis que nous aurons trouvé un vaccin très efficace ainsi qu’un traitement. Nous faisons des progrès extraordinaires. » Qui sait, peut-être, d’ici la fin d’année, les États-Unis auront-ils trouvé des vaccins contre le Covid-19, le VIH et la faim dans le monde ?