Encore un nobel à la clé pour les scientifiques français ?

Publié par nikita le 09.02.2009
327 lectures

A la une du le journal "le quotidien du Médecin" N° 8488 du 15-01-2009.

Des français décryptent une résistance au VIH. (...). Ces équipes se situent à la ppointe de la recherch emondiale dans la génomique du VIH. (...) trois régions du génome humain associées au contôle de la réplication et de la formatin du réservoir du virus. Au-delà de la compréhension des mécanismes de progresion vers le sida, ces recherches pourraient offrir, à terme, de nouvelles cibles thérapeutiques ou vacinnales.

Vaccinales ??? Là, j'ai comme un doute. Ce serait tuer la poule aux oeufs d'or pour l'industrie pharmaceutique. Thérapeutique avec de nouvelles molécules ? Alors là oui ! Et je me demande combien de médocs ont été mis au point depuis le début de la pandémie ?

Ils ont analysé le profil génétrique, d'une part, de 605 personnes récemment infectées par le VIH (membres de la cohorte "ANRS Primo CO06) et, d'autre part, d'une cohorte de patients "contrôleurs du VIH" (cohorte ANRS EP 36).

Tiens tiens ! L'article ne mentionne pas le nombre de personnes constituant la cohorte de "contrôleurs du VIH". Pourquoi donc ?

Je sais maintenant que je fais partie des contrôleurs du VIH. Je ne suis pas la seule. Je le sais au vu des nombreux mails qui me parviennent via Seronet et directement dans ma messagerie privée.

J'ai pris RV lundi 16 février à 14 h avec M. le Pr Damien JOLLY, directeur de la Recherche Clinique du CHU de Reims. Je le connais. J'ai débuté mon activité au CHU en remplaçant sa secrétaire enceinte. Il me connait également en tant que co-créatrice et gérante de la SARL MEDYAL centre serveur pour l'industrie pharmaceutique dans les années 80 et 90. Centre serveur qui hébergeait et créait les logiciels pour les essais cliniques de phase IV et V, entre autre.

Comme le hasard fait donc bien les choses, ne trouvez-vous pas ?

J'avance. J'avance par toutes les opportunités qui se présentent et c'est donc très facile pour moi.

Je vais également me servir de ma créativité car j'expose au Grand Palais à Paris du 4 au 9 avril prochain. Titre d'une de mes 3 productions : "VIH 1 ou VIH 2 ?".

Sur Reims, j'ai des commandes (???) pour de grandes maisons et des contacts pour des expos à ne plus savoir qu'en faire. Mais je ne vends pas . Pas pour l'instant. En femme de tête, je ne me précipite pas. Je suis plutôt dans la mouvance "passe à ton voisin. S'il l'accepte...".

Asta la vista et no lo sé. Et surtout, mais surtout : bien sincèrement.

Commentaires

Portrait de maya

Ben non tu n'es pas seule Nikita, j'en suis une autre seulement le mot 'controleurs"me parait un peu excessif, d'ailleurs il a changé plusieurs fois "progresseurs lents' "controleurs long terme "etc.

Et puis au bout de combien de temps de vie avec est -on considéré comme controleur ca aussi c'est flou car ca doit être sur du long terme pour justifier d'une réelle non action invasive du vih, un an par exemple ou deux c'est trop court.

Si tu obtiens des infos la dessus ca m'interesse évidemment de les lire.

En ce qui me concerne je trouve progresseur lent plus adapté car de toute façon le vih va bouffer nos T4, simplement ca lui prend bcp plus de temps.

Je ne connais aucun cas qui part de 1200 T4 et 20 ans plus tard en a toujours autant, ne serait-ce que pour une raison biologique d'age.(et dans mon cas le vhc fausse la donne)

 

Au Grand Palais ?? mais c'est la gloire !!! J'ai hate de voir ça :-)

Bien controlement tienne , 

 

Portrait de nikita

Ce sont les spécialilstes qui mettent des noms. C'est comme pour le calibrage de la séro : + ou - ou =. Moi je choisis = c'est joli et en + c'est moi qui l'ai inventé.

La vie. Eh oui la vie !

On sait tous qu'on va mourrir un jour, la différence c'est que nous le savons un peu plus que les autres.

OUps ! pas au Grand Palais, non. C'est rattaché au Grand Palais car c'est là que les dossiers d'acceptation sont gérés.

Cela se passe à l'espace Champerret Hall A. Les "zartistes" n'ont droit qu'à 3 productions pmaximum et pas de n'importe quelle taille. Y a un calibrage. C'est la Société des Artistes Indépendants qui organise et ramasse les sous. Même que dans le contrat il y a interdiction formelle d'exposer mes 3 productions dans un autre musée. Comme j'ai pas l'intention de me déliter dans un musée, mes prochaine expos seront dans des lieux de vie. Dans des bars, banques, conservatoire, brasserie et même dans un hall d'exposition de cheminées. Dans mon quartier car ils m'ont vendu un poêlle écolo qui fonctionne aux granules de sciure et c'est des artisans de haut niveau.

Ca me coûte 1600 € l'expo parisienne. Et il faut obligatoirement mettre un prix de vente. D'une parle d'une indépendance... Mais bon, ça pose sa bonne femme, exposer à Paris. Alors je fais avec et je m'amuse bien.

Oui, j'espère que vous viendrez me voir, quelqu'uns de Seronet. Je vous enverrai des invitations. Car je risque de m'emm... ferme à moins que les autres exposants soient eux aussi rigolos et ne se prennent pas la tête. J'amenerai une chaise pour faire l'ouvreuse... J'aurai 4,5 M2 avec un autre exposant près de moi sur ses 4,5 M2 lui aussi dans un module ! ! !

Biz et à plus.

Portrait de maya

Mais bien qur qu'on va venir te soutenir !!!

Je vais embarquer Claudius et on ira te voir, dis nous ou et quand!

bizoo