Est-il necessaire de prendre un traitement AntiRetro maintenant?

Publié par enigmatic le 05.07.2019
555 lectures

Bonjour à tous!

J'aimerais savoir si c'est necessaire pour le moment de me mettre sous traitements Anti Retro Viraux sachant que je suis sero+ avec charge virale indetectable depuis la découverte de mon statut serologique en 2017.

Comme je l'expliquait l'autre fois, mes CD4 =687(Il ya 5mois) et charge virale indetectable  depuis 2018(recemment indetectable le 9 Avril 2019).J'ai fais une prise de sang cette semaine pour voir mon compte de CD4(les resultats le 10juillet 2019).

J'ai jamais pris de traitement AntiRetro.Parcontre mon medecin m'a prescrit de prendre du *Bactrim Forte* quotidiennement depuis mon depistage en 2017.

Est-il necessaire de prendre le Traitement AntiRetro pour le moment?Ou faut-il encore attendre?

Commentaires

Portrait de sonia

Bonjour

Je n'osais commenter depuis plusieurs mois de peur de passer pour une negationniste ou personne à risques car je suis toujours sans traitement malgré 27 ans de seropsitivite.

Je ne vois pas pourquoi tu prendrais une combinaison de molécules anti rétro virales étant donné qu'il n'y a pas assez de virus car tu es indetectable et peut être que tu es un contrôleur élite ou possédant de bons genes ? Je te le souhaite  

Portrait de enigmatic

Bonjour Sonia!

Merci pour ta réactivité!Vraiment je me le souhaite aussi.Je crois que je vais continuer entre temps à faire des controls sanguins regulierement(Charge virale et CD4) pour continuer à veiller.

 

Portrait de Big Bad Badaboum

..effectivement, s'il peut y avoir un grand intérêt à prendre un traitement très tôt après l'infection (encore faut il savoir quand cela a lieu) afin de réduire au maximum la possibilité au virus d'aller se cacher dans de multiples réservoirs, après deux années et puisque ta CV est indétectable ET que tu fais des contrôles réguliers, on peut se dire que, en ce qui te concerne,  prendre dès à présent des ARV n'est pas une nécessité.

Dans ton cas, retarder le démarrage de traitement (si toutefois cela s'avère un jour nécessaire, car, tout comme Sonia, je te souhaite d'être un HIV Controller sur le long terme)  est une bonne solution, au regard du bénéfice/risque.

Je répète que ce n'est que mon simple avis.

@Sonia

Le fait que tu contrôles le virus depuis 27 ans sans avoir à prendre de traitement ne fait nullement de toi une négationniste ou une personne à risque.

Il est dommage que tu freines ton envie de poster pour cette raison. Il suffit juste de préciser dans tes remarques que tu contrôles naturellement le virus pour donner justification à tes propos

Mouais, Prudence est mère de Sureté ! lol Laughing

Portrait de cbcb

je suis séro depuis 1988. Je pensais que tout allait bien. Je ne pensais même plus au vih. Je vivais avec un séroneg.... 
Sauf que mes cd4 descendaient doucement. Je suis restée plusieurs années autour des 500 mais ça allait. Puis je suis descendue aux alentours des 200.... ça allait.... sauf que c'est dégringolé du jour au lendemain ... ça n'allait plus ....

Je suis sous triumeq depuis 2 ans .... les cd4 ont vraiment du mal à remonter (mais restons positifs : ça remonte !)
Je pense que j'ai commencé à prendre un traitement un peu trop tard (avis perso) 
Et oui, le bactrim est très efficace (je continue d'en prendre)

Portrait de enigmatic

Merci et surtout bon courage.Comme vous le dites on reste positif.

Portrait de enigmatic

Le rapport CD4 du 10/07/19 dont je parlais à donné  (CD4=588).

 

Portrait de Lowie

Je ne me suis pas poser la question en Janvier 1995 ( bonne année) lors de la découverte de ma contamination accidentelle par mon compagnon. Les traitements n'étaient pas une obligation au-delà d'un certain nombre de CD4 ( moins de 200 ) ; la charge virale était un élément secondaire.Le médecin qui me suivait , attendait une maladie dites "opportuniste" pour l'envisager.

Mes différentes lectures à l'époque me disaient le contraire et j'ai faits du " forcing" pour en obtenir une; mourrir n'était pas dans mon agenda.Les traitements de l'époque n'empèchaient pas l'issue fatale voir la  précipitait ;En 1996 les trithérapies sont apparues .Mon nouveau infectiologue m'a prescrit ma première tri. Première tri qui ne m'a pas empêché de déclarer un stade SIDA en février 1997.J'ai survécu.

Actuellement j'ai un bilan annuel.Normalement et selon la prescription de l'infectiologue une prise journalière d'une tri.Je ne respecte pas sa prescription en ayant toujours des résultats satisfaisants.

Où est la vérité?La prise journalière d'une tri me donne des effets secondaires et je ne suis pas pour une prise de médocs pour les éradiquer qui allongeront de plus la liste de médocs.Une spirale sans fin.

Je n'ai aucun conseil à donner , je suis hospitalophobe , médicamophohe.

Moi.