Folles vacances et retour de transhumance (Episode 1)

Publié par Jhparis le 25.09.2008
636 lectures
Sitôt inscrit sur Séronet et après deux-trois premières saillies voilà que je quittais la blogosphère positive pour trois semaines de vacances. Ah le salaud entends-je ! Vacances méritées pour autant et succédant tant à une année dense professionnellement, personnellement et hasard malheureux du calendrier juste après l’annonce de ma séroconversion. Je voulais donc me mettre en mode Off/On : Off de travail, Off de soucis, Off d’interrogations etc et On de repos, On de détente, On d’absence de contraintes etc Mission remplie.

 

 

Destination aventure alors ? Que nenni. Nul hasard toutefois pour ces vacances rituelles me concernant, en septembre quand le flot plébéien reprend le chemin du travail et que la descendance reprend celui des bancs de l’école. Me sentirais-je dans ce cas si favorisé et unique que cela pour aller à contrecourant. Nullement, comme beaucoup je fais ma transhumance estivale, en léger décalé moins par snobisme que par opportunité. Je bénéficie comme cette moitié de français chanceux financièrement de cet héritage du front populaire et de notre société de loisirs. Cette avancée sociale qui devait bénéficier aux classes populaires tant à revenir dans le seul giron des classes aisées, paradoxe historique. Septembre donc avec pour seules spécificités le fait que le cheptel est moins nombreux, préservé de la marmaille braillarde et que le pâturage estival est estampillé gay ce qui pour un bobo du marais dans mon genre enlève déjà toute attitude rebelle. Mon hôtel tout aussi gay comme les restaus et autres bars homonormés, l’absence de recul sur les dépenses engendrées et le service gayfriendly est tout aussi prévisible dans ce cas que les vacances en camping à Saint Jean de Mont d’un OS de Renault se compose de l’opposé.

 

 

Je devais bien sûr avant tout départ faire le point sur mon Sida aussi sûrement que le père de famille s’assure de son attache caravane et de la pression des pneus de la Mégane familiale. Me voilà donc avec mon dernier bilan sanguin (1600 T4, CV à 4000) chez mon médecin pédé infectiologue qui enchaîne tant par choix que par qualité les consultations VIH aussi sûrement qu’un dentiste enchaine les détartrages. Un avantage déjà remarqué au delà de ses qualités professionnelles, sa salle d’attente qui se meut en lieu potentiel de rencontre(s) ou tout du moins en lieu avéré de matage entre penauds séropos en attente de consultation dédiée. Autre atout du lieu qui éthiquement est pour autant délicat, le fait compte tenu de la spécialité du type, que sa salle d’attente se meut en réunion informelle et silencieuse de séropos, et de pédés pour beaucoup, n’en déplaise à ceux sourcilleux de secret médical mais qui inconsciemment à la faculté de me rappeler à chaque fois que je suis loin d’être le seul dans ce cas et a pour effet quelques échanges de regards entendus sur nos situations individuelles avec des mecs déjà croisés par ailleurs et crées une connivence de situation. Malgré une inflammation ganglionnaire persistante, il me rassure (soit en terme médical évacue en me disant : « prends du doliprane, c est un ganglion VIH, je peux te passer sous traitement mais ce serait débile vu tes résultats ») et me renvoie désormais au mois de décembre pour la prochaine consultation. Répit de 3 mois me dis-je et je le prends comme tel, au moins je peux penser à mes vacances sans me soucier d’un traitement.

L'intégrale de mes "Folles vacances et retour de transhumance (4 Episodes)" sur mon blog http://www.seronet.info/blogs/jhparis

Commentaires

Portrait de Sebjeanparis

Sebjeanparis (75011)

Apprécie ton style literraire. Ai lu tous tes billets .....

Le seul hic peut être des confessions à mon humble goût un peu trop "extériorisées" qui finalement vont tout à fait dans le cadre de la lecture de nouvelles ou romans , un peu moins dans le cadre d'un billet d'humeur.

Sinon rien à redire sur le syle, l'analyse, l'humour pédé mais pris au second degré.... après peut être laisse le sentiment de quelqu'un légèrement insatisfait  .....

Sébastien

Portrait de Jhparis

Salut Seb,

Si le style parait romancé c'est que j'essaie de prendre du recul sur les choses, les gens, sur moi même et sur la situation ;o)) J ai toujours agi ainsi en prenant de la hauteur sur les évènements, les choses, les gens qui m entourent, déformation professionnelle je pense, constater les faits, les analyser, les qualifier et en tirer une conclusion, en voyant ton profil je pense par ailleurs qu on a la même formation ;o)) En tout cas ce n est pas du déni de ce qui m arrive, le bien comme le mauvais. Pour l humour et le style pédé, involontaire, je suis comme ça toutefois cela reste un blog et un billet d humeur, rien n est fictif ni dans le récit ni dans les analyses que je peux porter. Pour "l insastifaction", je t avoue que je vois pas trop, j espère en tout cas pas être frustrée @+ j espere