incompétence totale de nos dirigeants

Publié par jl06 le 09.04.2020
203 lectures

 

 Tout !

était prévisible, nous avions vu ce qui se passait en Italie" ... exactement, et nous pouvions dire "nous avions vu ce qui se passait en Chine", les Britanniques "... ce qui se passait en Italie, en Espagne", Les Américains "ce qui s'est passé à travers l'Europe" (le premier cas américain confirmé est le 20 janvier). Je ne peux pas trouver la moindre explication sur la façon dont il était possible que des gouvernements de couleur politique différente avec des systèmes de santé et d'organisation différents aient réussi le «chef-d'œuvre» d'être complètement mal préparés à cette épidémie.Yell

 

Commentaires

Portrait de Lowie

Pour le moment nos dirigeants gagnent du temps. Nous n'avons pas suffisament de masques , de tests pour l'ensemble de la population afin de rendre le confinement plus acceptable.Nos connaissances sur le virus s'affinent.Le port du masque afin d'éviter sa propagation s'impose mais il faut d'abord avoir les moyens matériels pour celà.

Porter un masque aura sa limite et le dépistage pour tout un chacun va aussi s'imposer.Les porteurs sains restent un problème majeur comme il l'a été pour le VIH.Nous ne sommes pas prêts pour ce genre de décisions certains dit "bien pensant" crient à l'atteinte des liberté.Les hommes sont des sales cons peut-être que son extermination sera virale et je la vivrai sans aucun doute.

Je reste informé sur la situation actuelle mais au sortie de la crise de santé la crise économique sera terrible.Quel capitaine de navire sera à même de mener la barque?

Portrait de jl06

 Pour les masque faut remonté aux anciens president .....

le dernier en date avez bien un masque mais de scooters .....(qui à pris la désicion de tout viré ) ? 

j,ai bien ma petire idée ....Sealed

Portrait de jl06

"Ce coronavirus est beaucoup plus contagieux que le premier Sras de 2003", estime le virologue Christian Bréchot

L'ancien directeur de l’Inserm estime que depuis l'épidémie de Sras en 2003, "il y a eu des progrès en santé publique globale indiscutables".