Le principe de la grenouille

Publié par ecceomo le 10.03.2011
3 273 lectures
  • Mon ami Kaaphar m'avait fait découvrir cette petite fable....
  • Malheureusement, c'est toujours plus d'actualité .......
 
 --------------------------
  • Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. 

  • Le feu est allumé sous la marmite. L’eau se chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. 
  • La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager. La température commence à grimper. L’eau est chaude. 
  • C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille ; ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant. 
  • L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température de l’eau va ainsi monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.

  • Plongée dans une marmite à 50°, la grenouille donnerait immédiatement un coup de pattes salutaire et se retrouverait dehors.

  • Cette expérience (que je ne recommande pas) est riche d’enseignements. Elle montre que lorsqu’un changement négatif s’effectue de manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte.
  • C’est exactement ce qui se produit dans la société où nous vivons. 
  • D’année en année, on observe une constante dégradation des valeurs, laquelle s’effectue cependant assez lentement pour que personne - ou presque - ne s’en offusque. 
 
Olivier Clerc
.................... 

Commentaires

Portrait de jako44

Je trouve que les choses vont assez vite. Depuis ces dernières années, j'ai même l'impression d'une accélération exponentielle.
Portrait de fallout

jusque ici tout va bien ............. jusque ici tout va bien !!

le plus dur c'est pas la chute, mais l'aterissage !!

Portrait de jako44

d'où on vient et où on va ..

Portrait de lilit88

pour cette "petite "fable qui est fort pertinente,je ,nous ,ils sont tous des petits batraciens baignant dans la grande marmite que nous alimentons avec inconséquence.je suis content e(mais cela est tout à fait égoïste) de te relire à nouveau.je t'embrasse,lil.
Portrait de ecceomo

égoïsme partagé

merci de toi

plaisir sincère à voir que sur la distance....

colère colère

ce sont les mêmes mécanismes infantilisant, anesthésiant qui font tourner la chaudière du raisonnement primaire face à la Lybie, le Japon ou avec toutes les idées nauséabondes dont malheureusement le pen n'a pas l'exclusivité...

ces mêmes mécanismes surplombant qu'utilisent ou défendent tout un lot de politicien(ne) pro malheureusement pour certain ce disant de gôche. (Vals, feu Frêche, Besson, etc...)

Peut on passer pour perte et profit (de qui ?...) ex yougoslavie, rwaanda, tchetchenie, darfour.... les mêmes mécanismes de stigmatisation pour toujours toujours TOUJOURS arriver aux mêmes résultats où des aspirant " hommes supérieurs " se vautrent dans la boucherie...

j'entends dire ce soir "la communauté internationale n'a pas  choisit de soutenir une zone d'exclusion aérienne pour défendre les Lybiens contre Khadafi", ne pourrait on pas dire plutôt "on a choisit de laisser faire Khadafi"

 j'entends dire ce soir "les agents travaillant sur la catastrophe nucléaire de Fukushima courent des  risques énormes pour leur santé", ne pourrait on pas dire plutôt ces hommes seront tous morts dans moins d'un mois (Tchernobyl nous l'a montré)

C'EST SI SALE QUE çA DE DIRE LA MORT...

toutes les minutes de temps libre de notre cerveau vendue à cocacola sont elles dépensées pour qu'il ne nous reste plus un peu de jugeote de dignité  et de responsabilité personnelle pour dire BASTA

Ce n'est pas dans un petit détail qu'il faut corriger le problème , le bug est dans la matrice même de pensée

Délibérément on "enfume" la masse car cela ne tiens qu'avec notre silence complice, là aussi, l'histoire récente tunisienne nous montre comment rien ne tiens si la dignité ne supporte plus l'injustice au point de s'immoler par le feu...

Et si le premier acte de résistance collective était de ne plus tolérer tout ces flagrants mensonges   ....

Beaucoup d'entre nous sur seronet connaissent des phases difficiles d'incommunicabilité, ce n'est pas qu'on ne pense pas mais d'autres facteurs nous paralysent, et de + (pour moi) souvent mon silence me dégoute, comme une lacheté (alors que je sais que c'est à un autre niveau que cela se passe), ça donne de la force Lilit tes quelques petits mots.

En se relayant dans la parole, se soutenant mutuellement, nous pouvons briser nos bulles et cesser d'être inaudible.

LE ROI EST NU

la politesse n'est plus la priorité

 On a plus le temps

je t'embrasse ainsi que tout ceux et celles qui se reconnaitront

@+

Pier