Le tourisme sexuel que l’on préfère taire

Publié par seanaque le 31.10.2009
900 lectures

.../...Voilà un sujet interdit, abordé de temps à autre par le cinéma ou la littérature, mais que les rédactions, à commencer par celles des poids lourds des médias, préfèrent éluder, et je ne parle même pas des états-majors politiques.../..

Sur cette question règne une pestilentielle omerta, car la réalité, c’est que des villes en Tunisie et au Maroc sont devenues de véritables paradis pour touristes sexuels../..

Sur le terrain, les associations de prévention font un travail remarquable. Au Maroc, des bénévoles tentent ainsi, vaille que vaille, d’arracher des mineurs à la triste condition de travailleur, saisonnier ou non, du sexe. Dans les deux pays, la prévention du sida n’est plus un tabou, c’est même devenu une urgence. Les autorités, quant à elles, tentent de préserver les apparences pour ne pas effrayer le touriste.../...

Chaque été, voire pratiquement toute l’année , des drames terribles ont lieu, la raison du plus riche étant la plus forte. C’est tout simplement inacceptable.

29.10.2009 - Akram Belkaïd - Le Quotidien d'Oran