LE VIH, MON EXPERIENCE TEXTE 4

Publié par pascal1969 le 21.08.2008
294 lectures

Suite...

Aujourd’hui, compte-tenu de ce que je sais de l’importance de l’énergétique et de l’hygiène de vie, je me dis que les médecins qui se sont occupés de moi pendant mon enfance ne se sont tout de même pas foulés. Je me demande même où commence la faute professionnelle ! Une faute professionnelle qui concernerait des millions de personnes. Nier le concept d’énergie vitale connu depuis la nuits des temps par les médecines orientales m’apparaît être une sorte d’escroquerie intellectuelle et scientifique. Finalement, la médecine occidentale est peut-être une médecine sectaire ! Sectaire dans le sens exact du mot. Sectaire du latin secare qui signifie couper. Une science médicale où tout est coupé en petits morceaux, en une multitude de disciplines mais qui a perdu de vue que la réalité de l’homme, c’est un tout : un tout indissociable !

Ce n’est pas un reproche, c’est hélas une constatation.

Plus tard, lorsque pour la première fois de ma vie j’allais prendre de la pharmacopée chinoise j’allais m’écrier : « j’ai 33 ans, et c’est la première fois de ma vie que je me sens vivant. » N’empêche que le thérapeute m’ayant prescrit cette pharmacopée, selon la loi française, pourrait être condamné pour exercice illégal de la pharmacie. Un comble de bêtise ! Ceci dit, pour être tout à fait honnête, un ami a lui aussi essayé cette pharmacopée, et cela ne lui a pas du tout convenu.

Ceci dit, le passé est le passé et cette façon de faire de la médecine occidentale était probablement nécessaire à l’évolution. Mais maintenant, il est temps de revenir à une vision globale des choses.

Bon ! Grosso-modo, jusqu’à cette période, j’avais été un patient pratiquement totalement passif, remettant ma santé entre les mains d’autrui. Désormais, j’allais commencer à devenir acteur de ma santé et me consacrer tant à l’énergétique chinoise que, même dans la célibat retrouvé, je ne suis pas retourné à mon ancienne vie de débauché. Pendant toute cette période, de 2000 à 2006, j’ai presque vécu comme un moine. Je ne suis pas réellement parvenu à la chasteté, mais si j’ai eu une ou deux rencontres par an, c’est le bout du monde. L’année 2007 fut différente. Ne voyant pas de résultat à ma vie d’ascèse, je crois que je me suis découragé, et alors, je me suis laissé dominer et emporter par mes vieux démons. J’ai du faire une dizaine de rencontres, mais curieusement, aucune ne fonctionna. La plupart du temps, dès le lendemain matin, je trouvais un prétexte pour me sauver en courant. Cela ne fonctionnait plus, cela ne me nourrissait plus. Ces échecs me sont finalement très profitables car il me montrent que vraiment je suis en train de tourner une page. Cette fois-ci, je crois avoir enfin compris que j’ai mieux à faire que des plans culs. Il faut que jeunesse se passe…

A suivre...

Commentaires

Portrait de fabinette

je n'est pas eu le meme vecu que toi et pourtant je te rejoins quand au fait que l'on doit etre acteur et décideur de son destin, j'ai appris moi meme a canaliser mes énergies et à écouter instinctivement les besoins réelles dont mon corp, je ne suis jamais malade non plus et si c'est le cas, les choses sont très vite eradiqué de façon très simples , ma trousse à pharmacie est on ne peut plus simple, pour le moment cela ne m'a apporté que force et détérmination. j'ai eu un parcours très particulier avec le VIH, mais quelle aventure. merci de ton témoignage, j'attend la suite

amitié

 fabinette

Portrait de pascal1969

Bonjour,

je te remercie de ton commentaire, et cependant, c'est un texte que j'ai écrit il y a quelques mois et il s'est passé pou moi des choses très importantes ce week-end du 15 août et je me vois dans l'obligation de le remanier.

Si tu veux mon ancienne version, je je peux te la joindre par mail et tu peux consulter mon blog : http://evolution789transformation.unblog.fr/

En toute amitié.

Je t'embrasse

Pascal