Les cas pourraient s’accélérer en Europe, avertit l’OMS

Publié par jl06 le 21.05.2022
123 lectures

Les cas de variole du singe pourraient s’accélérer en Europe, a estimé vendredi un responsable régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) tandis qu’au moins huit pays européens ont recensé des malades, dont 20 au Royaume-Uni.

«Alors que nous entrons dans la saison estivale (...) avec des rassemblements, des festivals et des soirées, je crains que la transmission s’accélère», a affirmé le directeur de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge. L’étendue de la transmission est «atypique», a estimé Hans Kluge, soulignant que «tous les cas récents sauf un n’avaient pas voyagé dans des zones où la variole du singe est endémique».

La plupart des cas ont été recensés parmi des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, a par ailleurs indiqué Hans Kluge, l’OMS ayant déjà indiqué vouloir faire la lumière sur la transmission du virus au sein de la communauté homosexuelle.

Selon le ministère belge de la Santé, cette maladie virale rare, aux symptômes généralement légers, présente «un risque faible pour la population générale». «Les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, ou les personnes qui ont des partenaires sexuels multiples, doivent être particulièrement vigilants», a toutefois prévenu le ministère dans un communiqué.