Nikita serait une négationniste ?

Publié par nikita le 02.02.2009
777 lectures

Ne me taxe pas de négationiste, chère séronetiste.

Si j'ai bien compris ton propos, je te prie instamment de ne pas m'assimiler aux négationistes. Car je fais alors un rapprochement avec le négationisme dont on taxe ceux qui refusent l'existence des camps de concentration nazi. Je ne suis pas une négationiste en ce sens.

Je ne nie pas l'existence du SIDA et du VIH.  Par contre je me me pose des questions sur le bien-fondé des traitements du VIH par des médocs. Et ce, pour certains séropo comme moi qui vivent bien leur VIH.  Aussi, mon point de vue sur ce sujet, je ne pense pas que ce soit du négationisme.

Lis-moi donc un peu mieux dans les lignes, car il n'y a rien entre les lignes.
Asta la vista et no lo sé. Je ne quitte pas ce site que j'adore. Je ne pratiquerai pas la politique de la chaise vide. A moins que l'arvertissement reçu soit suivi d'une exclusion. Si vous voulez du débat sur seronet, il vous faudra garder des personnes telles que moi qui "ouvrent leur gueule" dans le sens philosophique du terme.

Commentaires

Portrait de domilito

ompeuti Completement d'accord De toutes façons la medecine allopatic est souvent appuyee par les medecines "complementaires" alors que l'inverse reste a etre demontre Et tant mieux si certains d'entre nous ne prennent pas de traitament qmpeuti FushiaRaleurs
Portrait de maya

 Il n'y a pas de débats avec toi.

 

Prendre ou pas un traitement ce n'est pas un débat , tu vois toi même que personne ne souscrit à ça. Tu ne veux pas en prendre , fort bien, mais en quoi as tu besoin que les autres le fassent ?

 

La ou tu es négationniste c'est dans ton annonce de séronégativité , car tu ne l'es pas, tu es (au mieux) indétectable, ce qui veut dire en réalité que les machines actuelles ne sont pas en mesure de déceler le virus après un certain seuil mais pas du tout que le virus n'est plus présent dans ton organisme.  

Si la loghorrée écrite sans feed back te sied, fort bien, personne visiblement ne semble ici se soucier du fait que pour des personnes nouvellement informées de leur séropositivité, ce genre de conneries peut être dangereux.

 

Portrait de panam75019

Je sais je me répéte mais encore une fois nous sommes tous différents face à notre combat contre le vih et dans l'optique de vivre avec, alors pour la sémantique seronégative alors qu'on a été dépisté séropositive moi je n'adhère pas, mais c'est moi et juste moi, par contre qu'on veuille en débattre ça j'adhère, j'espère que les lecteurs de seronet apprécieront qu'on leur fasse grace de suffisament d'intelligence pour déméler les infos des intox et pour prendre ce qui correspondra le mieux à son vécu et s'appuyer sur des témoignages et participations qui lui ressemble.

Mais comme j'aime et j'adore me répéter je tiens tout de même à redire que la première fonction de nos traitements si différents si semblable et tellement enclin à nous perturber, balloner, flatuller, nauséer, cauchemarder et j'en passe c'est de nous maintenir en vie pour avoir une perspective d'avenir.

Portrait de nikita

Je prends la décision de ne pas prendre ces médocs qui m'apportent plus de désagréments que d'agréments et me disturbent trop mon petit système immunitaire qui s'essouffle déjà suffisamment comme cela.

A chacun sa façon de faire et de voir les choses. Donc tout va bien. Je fais également tout pour me maintenir en vie le + longtemps possible. J'ai pris une tri après un épisode de péritonite il y a tout juste un an. J'ai eu de terribles effets secondaires que j'ai acceptés, durant 4 mois. Puis tout est rentré dans l'ordre.
Alors au bout de 12 mois de traitement, je repars dans une nouvelle fenêtre thérapeutique. Avec un suivi par des prises de sang. C'est tout et c'est suffisant pour moi.

Je ne dis et je ne pense pas que d'autres personnes doivent faire comme moi. J'expose uniquement mon expérience personnelle et ne dis à personne de faire comme moi. Mais en l'écrivant, nombre de séros m'indiquent avoir fait déjà cette démarche. Alors cela me rassure c'est tout.

Asta la vista et no lo sé. Bien sincèrement à toi Panam75019

Portrait de nikita

Me donnes-tu ton accord pour diffuser ma réponse personelle dans ta BAL perso, de notre récent échange littéraire sur ce site ?

J'attends ta réponse. Bien sincèrement à toi.

Je note que tu as intitulée ta BAL 'dubitative' et c'est parfait. Je n'ironiserai pas en te proposant de l'intituler sous un autre vocable.

Portrait de nikita

Les médecines autrefois appelées 'médecines parallèles' sont dorénavant appelées 'médecines complémentaires' et cela dénote d'une grande avancée de notre médecine occidentale basée esentiellement sur le cartésianisme.

Le mode 'hollistique' commence à être perçu par notre société. Et c'est très bien.

Tu es et nous sommes tous deux dans le respect. Ca c'est du lourd. J'adore cette chanson de Abd al Malik "c'est du lourd".

Bizoux du mardi matin. Asta la vista et no lo sé.

Portrait de maya

je ne comprends pas pkoi tu ecris en privé pour apres coller ca en public, Donc non, par principe  comme je te lavais deja dit ailleurs. mais l'écoute c'est pas ton fort.

 j'en profite pour te dire que cet echange 5 lignes pour moi et 50 pour toi en MAJUSCULES

sera le dernier en ce qui me concerne.  

 

Portrait de panam75019

Il apparait que les vacances thérapeutiques ne sont plus trop à l'ordre du jour hélas tu sais comme moi nikita que nous sommes des prophètes d'une certaine façon et que nous pas plus que le corps médical ne savons ce que l'avenir nous réserve en matière de traitements ou encore d'effets sur le trés long terme sur notre si joli mais tellement rebelle petit corps, alors basons nous sur ce que l'on sait et même si je critique pas ta démarche personnelle il est bon de rappeler que les fenêtres thérapeutiques ne sont plus à l'ordre du jour du fait des résistances qu'elles entrainent.

Donc tu es une adulte nikita et ta démarche n'engage que toi je salue ton courage à vouloir expérimenter toi même d'autres "alternatives" mais comme il est bon de rappeler les évidences au jour d'aujourd'hui mon traitement en l'état actuel ou sous toute autre forme c'est pour la vie et tous les jours, c'est mon cas et uniquement mon cas maisc'est un cas raisonnable et raisonné.

Portrait de maya

Les toubibs ne sont plus du tout pour les fenetres therapeutiques. La raison est que plusieurs études ont prouvé leurs dangers de façon claire .

La plus importante , l'etude SMART a enterré cette idée de fenetre therapeutique, ils ont fait deux "bras", dans le 1er des personnes qui ont interrompu leur traitement  , dans l'autre pas.

Le nombre de pb cardio- vasculaire, osseux etc s'est retrouvé majoré de facon alarmante chez les" interrupteurs".

D'ou l'abandon de cette ideologie et le refus des virologues , ca pouvait paraitre sympathique cetet idée de vacances, mais à quel prix...

Portrait de lea-mûre-trans-seroplus

J'ai commencé à prendre des médicaments trois ans aprés mon infection. Je m'endormais tout le temps, même à mon bureau. Le médecin, d'ailleurs aurai pu me les donner un peu avant. En un mois j'avais repris à peu prés la forme, même si j'avais de gros problêmes de vomissements (mon médecin avait oublié de me donner du motilium).

 

Evidemment il y a eu des  problêmes d'effets secondaires (il y avait mêmeun médoc qui me filait une déprime du diable). sans parler des chiasses.

 

Mais dix ans ont passé et je suis vivante, là ou quelques années avant j'ai vu mes amis mourir.

 

Je ne sais même plus si Nikita est réellement seropositive ou si c'est juste une névrosée qui s'amuse à aller narguer les séropo en leur disant "arrêtez vos traitements". Même si elle est seropo je trouve que c'est fort de café, ou des dizaines de personnes sont en vie grâce aux médicaments (même si il y a des effets secondaires) d'aller nous raconter "mais ce sont tes médicaments qui te rendent malade".

 

Maintenant pour l'homeopathie je reste méfiante. ma soeur est fanatique de l'homeopathie elle m'avait trouvé un médecin "qui soignait le cancer et le Sida" je me suis bien gardée d'aller le voir.

En fait un medecin m'a expliqué pour les marchands de poudre de perlimpin, ce sont  souvent des médecins à la veille de la retraite, généralement venant d'organisme trés officiels (armée etc), et le conseil de l'ordre hésite à les mettre au pas.

 

Et puis tous ces connards qui ont toujours un meilleur medecin avec un meilleur traitement à vous proposer! Avec évidemment un complot de la médecine officielle et des labos pour étouffer la découverte géniale.

 

Je n'ai rien contre les médecines douces, je les pratique à l'occasion (accuponcture etc) mais contre le Sida vive les médicaments.