Odon Vallet, my porn star ! (Episode 1)

Publié par Jhparis le 29.09.2008
1 919 lectures

Il y a des hommes qui naturellement suscitent l’intérêt sexuel de mes congénères gays, histoire de ne pas écrire que je suis le premier concerné. Des modèles de circonstance d’un célèbre calendrier ou des porn stars du circuit X gay, ils provoquent aussi sûrement le désir qu’une invitation à des soldes privées, ces types là font perdre tout jugement objectif sur des qualités intrinsèques du dit objet de désir pour n’être que les objets de fantasmes prompts à faire rechuter un abstinent sexuel. A coup de quelques centaines d’euros ils peuvent même, pour certains, vous faire passer de la phase désir à celle plaisir. Il y en a un pourtant qui sait susciter mon intérêt tout entier et pour lequel je ne casserai ni ma tirelire ni m’abaisserai  à toute pratique masturbatoire en le voyant : Odon Vallet.

 

Quid cet Odon Vallet propre à m’émoustiller à chaque fois que je le vois ? Serait-ce un membre d’une écurie du X qui enchaine aussi sûrement les séances de tournage qu’un adepte du Rapido les grilles dans un Bar PMU de Belleville ? Que nenni. Odon Vallet est juriste et historien des religions, habitué des plateaux télévisés dès qu’il faut commenter une apparition de la mitre papale en quelque lieu et qui a largement dépassé les 35heures sur les ondes lors du trépas du dernier locataire du Saint-Siège et du casting du nouvel homme en blanc du Vatican.

 

Alors comment cet homme frêle, 61 ans au compteur, sans chance aucune de figurer sur la cover ou double page d’un Têtu, peut-il à ce point me faire vibrer quand il ouvre la bouche ? Cela tient en fait tant à sa personnalité qu’à son érudition et ses qualités pédagogiques. Cet homme a considéré que la fortune familiale dont il a hérité ne lui était pas personnellement utile et que ses revenus professionnels étaient largement suffisants pour sa subsistance. Point de vue à méditer en ces temps de scandales des parachutes dorés… Aussi, il a créé une fondation à son nom, sous l’égide de la Fondation de France, et qui distribue des bourses d’étude. Cela en fait le premier, si je ne me trompe, des mécènes privés français, sans tambour ni trompette, à l’opposé de l’ostentation de nos magnats du luxe quand ils sortent le carnet de chèque pour du mécénat. Au surplus, et c’est ce qui m’intéresse davantage chez cet homme, sa capacité à expliquer au grand public des faits d’une complexité sans nom, les faits religieux, et de faire comprendre les enjeux liés à ces questions alors même que nous avons largement des raisonnements simplistes, tant pour ceux sensibles et partisans, que pour ceux réfractaires et peu enclins à se pencher sur ces questions.

 

L'intégrale de " Odon Vallet, my porn star ! (3 Episodes)" sur mon blog http://www.seronet.info/blogs/jhparis