Opposer les pauvres et les très pauvres : la stratégie de Sarkozy pour 2012 ?

Publié par ionesco le 13.06.2011
2 479 lectures

http://www.lepost.fr/article/2011/06/09/2518897_les-pauvres-et-les-tres-...

Enfin, les Sarkozystes ont trouvé la bonne stratégie pour 2012 : opposer les pauvres aux très pauvres. Le RSA, ce "cancer" de la société, et la fraude sociale ravagent donc nos finances publiques. La preuve que ça fonctionne : le président remonte (un peu) dans les sondages !

Il est vrai que selon tous les experts (syndicats des Impôts SNUI, SGI-FO, CGT ..) le montant dû à la fraude est d'environ 50 milliards d'Euros. 70% sont imputables à la fraude fiscale et 30% à la fraude sociale. En conséquence de quoi, le gouvernement propose d'amnistier partiellement les fraudeurs fiscaux et d'alourdir les sanctions contre les fraudeurs aux prestations sociales, cherchez l'erreur...

Le Figaro a publié, le week-end dernier sous la plume de Sophie Roquelle : « La France des assistés ». , un article plein de contre-vérités (cf. Sarkofrance.blogspot.com). D'après la journaliste, il faut que désormais la fraude sociale devienne rapidement le pendant pénal de la chasse à l'assistanat, lancée voici trois semaines par le jeune Laurent Wauquiez. "Cliver les pauvres sans emploi contre les pauvres avec emploi " est un sport national en Sarkozie. Pourquoi cette charge soudaine ? Pour deux raisons, évidentes. Il s'agit d'abord de mobiliser toutes les droites, y compris les frontistes. Il faut, ensuite, économiser : « le RSA est devenu un boulet pour les finances publiques » écrit, sans sourciller, Sophie Rouquelle.

D'où : la stigmatisation du petit fraudeur... une méthode politique sans grand fondement économique, mais très rentable sur le plan électoral :

Durcissement des règles pour l'indemnisation des chômeurs, multiplication des contrôles d'arrêts maladie, réduction des indemnités, contrôle des "signes extérieurs de richesse" des RMIstes, mise en place d'un système de croisement des fichiers de données des organismes sociaux, renforcement des sanctions avec instauration de "peines plancher". Systématiquement, les bénéficiaires de prestations sociales sont considérés comme des fraudeurs potentiels. Du Sarkozy dans les textes.

Quant au fumeux débat sur le RSA, signalons que Martin Hirsh, qui a oublié d'être c…, a « mouché », mercredi 8 juin, tout l'UMP du grenier à la cave, en un seul coup car il a expliqué que les recettes de la taxe créé pour financer le RSA (1 milliard et demi) en 2010 ne vont que pour partie au financement du dispositif.

Selon Martin Hirsh, Il y a environ 1 milliard d’euros d'excédent en 2010. Où est-il passé, se demande t-il ?(cf. France-Inter).

Donc non content de ne rien coûter, les pauvres rapportent !! Quel scandale que de les faire passer pour des assistés !

Commentaires

Portrait de ionesco

Après le galop d’essai de Laurent Wauquiez qui avait suscité un tollé jusque dans les rangs de la droite, le parti sarkozyste relance l’idée selon laquelle les bénéficiaires du RSA sont des fainéants et des fraudeurs. Une campagne médiatico-politique est orchestrée sur fond de présidentielle.

http://humanite.fr/07_06_2011-les-pauvres-dans-le-collimateur-de-l%E2%80...

 

RSA : quand l'Etat pique dans la caisse! (Roland Muzeau, porte-parole des Député-e-s communistes et citoyens)

http://humanite.fr/08_06_2011-rsa-quand-letat-pique-dans-la-caisse-rolan...

 Selon Martin Hirsch, ancien Haut commissaire aux solidarités actives, l'Etat détournerait les deux tiers des fonds destinés à financer le Revenu de solidarité active. 1 milliard d'euros, vient-il d'indiquer, sur 1,5 milliard, serait subtilisé et tout simplement volé aux familles les plus modestes.

C'est un scandale sans nom!

Stigmatiser le RSA pour mieux faire oublier l’ISF

http://www.liberation.fr/economie/01012342255-stigmatiser-le-rsa-pour-mi...

L’UMP accroît ses attaques contre les «assistés» et allège dans le même temps l’impôt des plus fortunés. Un avant-goût de 2012 ?

Qu’est-ce que ça coûte au budget de l’Etat ?

http://www.liberation.fr/societe/01012342257-qu-est-ce-que-ca-coute-au-b...

Portrait de ionesco

Portrait de jako44

Ils me dégoûtent tous ...mais vers quel monde nous dirigeons nous...La seule valeur sera l'argent ?...Tous les coups seront permis ...Sans scrupules les plus favorisés vont assassinés les plus démunis ??

Et quand je ragarde le journal de 20 h sur France 2..Mon Dieu, quelle catastrophe ! ....A chaque fois, j'ai l'impression que l'on déverse une poubelle dans mon salon ..Pour faire de l'audience on nous assomme d'informations nauséabondes, en évitant pas de diviser encore davantage les classes sociales ...Où est le temps ou l'on avait au moins l'élégance de laver son linge sale en famille ?? 

Bises à toi Caro..

Portrait de Meliah

 C'est le grand chambardement ,la rigolade et le jeu des "qui-qu'en-a-le-plus? "

Société qui a oublié d'apprendre l'indispensable honnêteté ,la morale ,le civisme,la raison ,la philosophie , l'empathie.

Tous des tricheurs et des embrouilleurs !!!!.Les  plus pauvres des pauvres ,qu'on veut faire

bosser ; encore faudrait'il qu'ils aient un endroit où dormir  et se laver ,car ceux-là ,sont démoralisés et déprimés ; la plupart du temps au bord du gouffre . Pas grave s'is le font, un profiteur /assisté en moins .

 C'est absolument obcène .

 Où sont mes amis de 1968 ? Vous savez ,le temps où le goût de la vie avait un sens ...

meliahTriste

Portrait de ionesco

On a fait 68 pour ne pas devenir ce que nous sommes devenus. (Georges Wolinski)