Pénalisation de la transmission et de l'expositon par voie sexuelle au VIH (références)

Publié par skyline le 01.09.2010
1 698 lectures

[1] Lima VD, Johnston K, Hogg RS, Levy AR, Harrigan PR, Anema A, Montaner JS.  (2008). “Expanded access to highly active antiretroviral therapy: a potentially powerful strategy to curb the growth of the HIV epidemic”. Journal of Infectious Diseases, juillet, 1, 198(1), p.59-67.

[2] Burman W, Grund B, Neuhaus J, Douglas J, Friedland G, Telzak E, Colebunders E, Paton N, Fisher M, Rietmeijer C. (2008). “Episodic Antiretroviral Therapy Increases HIV Transmission Risk Compared With Continuous Therapy: Results of a Randomized Controlled Trial”. J Acquir Immune Defic Syndr, 49, p.142–150.

[3] Holtgrave DR, Irene Hall H, Rhodes PH, Wolitski RJ. (2008). Updated Annual HIV Transmission Rates in the United States, 1977–2006. J Acquir Immune Defic Syndr & Center for Disease Control and Prevention.

[4] UNAIDS POLICY BRIEFS: Criminalization of HIV transmission. August 2008.

[5] Bernard EJ, Azad Y, Vandamme A-M, Weait M, Geretti AM. (2007). The use of phylogentic analysis as evidence in criminal invistigation of HIV transmission”. HIV Forensics, février, Londres : NAM, Aidsmap.

Bernard EJ. (2009). Using phylogenetic analysis and contact tracing to identify HIV transmitters possible, but legally problematic”. Aidsmap, January 23.

[6] Carter, M. (2009). Ignorance and stigma provide foundation for gay men's support of criminalisation of HIV transmission”. Aidsmap, January 26.

Commentaires

Portrait de nathan

Je n'ai âs à discuter avec Tofo. Je l'assigne au nom de la RéPublique. Ensuite, il s'explique conformément à la Constitution, ce que toi tu as compris depuis longtemps mais que lui, me dit-on, vient de comprendre et encore cela ne semble pas encore sûr.
Portrait de skyline

Non je ne comprends rien...
Portrait de Mistigri

 Salut Skyline !

je me suis permis quelques petites modifs dans ton commentaire sur un forum sur le même sujet. Et je te soumets ces modifs mineures qui n'en altèrent pas le sens car je suis en total accord avec ce que tu écris. Tu me permets de voir plus clair dans le maelström de haine qui est sur le point de m'engloutir... J'ai glissé également une petite note en astérisque qui affine ma propre pensée, et donne une idée du cauchemar que je vis depuis plus de 20 ans...>>
" Je suis d'accord avec Ecceomo quand il dit que la responsabilité de se protéger c'est pas 50/50, mais 100% de chaque côté (qu'on soit 2 ou plus). Mais ça c'est idéologique, idéaliste. Car force est de constater, que même si les gens connaissent le VIH, et savent(?) comment il se transmet, ils admettent bien volontiers que l'amour ou la confiance ne suffisent pas et pourtant...ils ne mettent pas systématiquement de préservatif lors d'un rapport à risque... Et lorsque l'on interroge les gens autour de soi, notamment les hétéros qui ne connaissent pas de personnes séropositives au VIH (et donc les discriminations sociales, professionnelles, affectives et sexuelles qu'elles vivent par voie de conséquence) il apparait que le dévoilement obligatoire de son statut sérologique leur semble comme devant aller de soi.

C'est un droit absolu (de savoir) qu'ils ont et un devoir qu'ont les séropos d'observer à tout prix. Car sans cela, pas de véritable consentement de leur part. Et on sait tous ce qui se passe dans 2/3 des cas lorsqu'on se dévoile : le séroneg prend ses jambes à son cou même si le rapport était prévu protégé. Alors si vous êtes laid, petit, gros, pauvre, âgé et séropo dur dur voire impossible d'envisager de baiser ou même d'avoir un simple rapport de tendresse...*

On sait bien que les politiques de répression sont toujours inefficaces par rapport à la prévention. Mais qu'on soit pour ou contre la criminalisation de la transmission et de l'exposition sexuelle au VIH, l'évolution de la prévention avec le traitement, les mentalités générales, je pense que Michel94 a malheureusement raison dans son analyse : la responsabilité est aujourd'hui 2/3 au séropo, 1/3 au séroneg - constatation pragmatique.

Aussi au lieu de nous écharper sur le pour ou le contre, il serait plus utile et urgent de réfléchir collectivement à un moyen d'éviter les procès, car de toute manière, la criminalisation est là, et ne risque pas de disparaître du jour au lendemain par les temps qui courent... Imaginez-vous Roms, pédés et séropos ! "

Participation personnelle>>
* Alors que de tous côtés les publicités en tout genre même celles pour la lutte contre les IST font un usage plus qu'abondant de l'apologie du sexe pour le sexe, à grand renfort de corps dénudés excitants... Conséquence : les séropos se retrouvent en situation de "double bind"(double contrainte) qui est la base même de la survenue de comportements de type schizophrénique, avec les conséquences que l'on peut aisément imaginer. Et quand en plus là-dessus un petit coup de poppers vous est couramment proposé...bonjour le consentement éclairé de part et d'autre...et les multiples pièges dans lesquels les séropos en mal d'amour physique peuvent tomber plus souvent qu'on ne l'imagine...

Sache que je suis prêt à témoigner, et collaborer à de futurs travaux que tu mènerais de ton côté.

Bien à toi, Matt.

Portrait de skyline

Merci Mistigri pour avoir enrichi, précisé et nuancé mon commentaire. Il m'arrive souvent d'être expéditif par manque de temps ou de recul, ou parce que j'oublie que des choses évidentes pour moi ne le sont pas pour d'autres... Bref, je m'améliore en pédagogie mais les travaux collectifs restent quand même plus efficaces. Je retiens ta proposition :)