Plateau-tv

Publié par Ferdy le 08.02.2010
556 lectures

Exceptionnellement, hier soir, j'ai allumé la tv ; sur LCP, on nous proposait un docu Banlieues gay (de M. Morelli, 2006), une coproduction Pink-tv, je  savais que je n'allais pas découvrir l'Amérique, puisque je pouvais en deviner à l'avance le propos, c'était un petit documentaire sans histoires, bien propre sur soi, honnête, avec sa succession de témoignages de personnes courageuses, aimables, ni pleinement satisfaites, ni victimes, je n'ai pas compris pourquoi le réalisateur avait tenu à suivre plus particulièrement un mec, qui tenait cependant un discours cohérent, sensible, black et pd dans une banlieue de misère, j'aurais aimé qu'il occupe moins d'espace pour révéler peut-être un peu plus de la condition générale, mais la jeune femme qui elle aussi rythmait le film était charmante, intelligente et chargée d'une énergie positive audacieuse ; opposer aulnay-sous-bois et le marais apparaissait évidemment comme deux caricatures difficilement conciliables, comme si l'histoire s'était arrêtée au-delà du blvd périphérique, au moins provisoirement, le type en question parcourait la rue vieille-du-temple comme un paradis d'où il avait été exclu mais vers lequel il retournait pour faire du shopping, c'était donc à la fois grave et léger, surtout pour celui qui n'a jamais eu à subir cette homophobie sociale, il n'y avait pourtant aucune détresse exacerbée, seulement un constat et un début de visibilité destiné à faire avancer les choses, sans provocation ni atermoiements, accessible à tous, le docu pourrait très bien être présenté dans les collèges, il s'articulait comme un dépliant tolérant, prudent, sur papier glacé, sans rien qui puisse choquer, malgré un taux de suicides chez les jeunes homos qui en chient, ou de possibles tournantes pour une lesbienne, le panorama ne s'est toujours pas éclairci, c'est un euphémisme, bref, c'est pas gagné.

Commentaires

Portrait de djeant

lejeant   ferdy  tous  comme  toit  jais  regardé  se  document  tres intéresent

  se  que  je peut   te  répondre  ses  que  moi  j'abite  dans  le  val-doise

  es  je  nose  pas  mafirmé    antant  que  gay surtout   dans  ma  cité   ou  il  y  a   beaucoup  détrengés  es  prendre  le  train   pret  de  chez  moi    me  fait   parfois   peure  surtout  tard  le  soir se  qui  maméme   quand  je  rentre    tart  japelle  mon   colocataire  qui  vient   je  cherché   a  la gare

  sauf  5  personnes  save  que je suit  gay   mon colocataire  un  voisin  francais  un  blak  tres  gentil  qui  me  dit  si   tus  te fais  agréssé  apelle  moi  es   mon tabac  es   mon   pharmacien il  me  faut   faire  attention  comment  je  mabille  pour  ne pas  atiré  lattention   mais  moi  je  naie  tous   méme  pas  peur  de   mettre  de  pantacours    lété   es  des  maillos  a la  mode

 simplement   je  ne  joue  pas  les  folles   comme je  le fesait  a   paris  avant  de  venir  dans  cette   banlieux

                                  jean