Précaires : la saison de la chasse est ouverte

Publié par Ferdy le 08.04.2011
586 lectures

 «Puisque nous commençons à sortir de la crise (sic), il va falloir faire des contrôles, je suis désolé de le dire mais je le pense, plus précis et plus exigeants pour les chômeurs qui bénéficient d’allocations et qui refuseraient des offres d’emploi disponibles», [Sarkozy lors d’une table ronde sur l’avenir de l’industrie à Issoire (Libération, 09/04/11).]

Dans le même temps, Roselyne Bachelot annonce un vaste déploiement de contrôleurs de la CAF dans de nombreux départements, afin de traquer les allocations indûment perçues, dont le montant total serait estimé à environ 100 millions d'euros / an (cf. la brève de JFL-Seronet, 09/04/11).

Voilà, c'est dit. Les chômeurs et les précaires en tout genre sont désormais dans le collimateur de ce gouvernement aux abois. Car, s'il est légitime d'indemniser de plusieurs centaines de millions d'euros un Bernard Tapie sur le dos des contribuables, quitte à lui réserver une voie juridique exceptionnellement favorable plus que suspecte, il n'en va pas de même avec le menu fretin des millions de feignasses inscrits à pôle emploi et autres bénéficiaires d'allocations minables qui prospèrent dans la fraude, l'arnaque et la paresse.

Dans la même semaine, par une espèce de magnanimité compassionnelle orchestrée conjointement, les pouvoirs publics et les principales chaînes de distribution annonçaient à grand renfort médiatique la création d'un panier de base pour ménagère débile et indigente afin de la guider, cette gourdasse, dans les allées attrayantes des hypermarchés vers des produits à sa portée.

Belle opération promotionnelle offerte gracieusement à la grande distribution dont l'image s'est considérablement détériorée ces dernières années (producteurs laitiers, agriculteurs exsangues, etc.) et qui se prépare à des hausses de prix extravagantes sur la plupart des produits de base (dérivés du blé, mais aussi café, légumes frais, etc.)

La prochaine étape sera peut-être la création de tickets de rationnement réservés aux sur-endettés, chômeurs en fin de droits, allocataires légitimes et autres prolos dépendants au PMU et à la Française des Jeux...

Dans ce cynisme social, viendra peut-être le jour où l'achat d'une Rolex sera déductible des impôts.

Bonne journée, camarades !

Commentaires

Portrait de romainparis

mais pour certaines oeuvres d'art : http://www.collect-arts.com/artetdefiscalisa/

Quant à la prochaine étape, elle existe déjà : elle s'appelle Les restos du coeur, le samu social, etc. Quelle époque formidable !

Portrait de maya

mais pas étonnant : taper sur les précaires, choisir les départements "à problèmes" (pleins de cités et d'étrangers forcément glandeurs et magouilleurs) ...ca pue camarade!!!

Portrait de hozgor

Cher FERDY,je partage à 250% ton billet....mais, trés modestement ici (ça n'aurra la valeur que de mon témoignage) j'ai eu l'occasion d'exercer dans ma vie professoinnelle une activité para médicale en libéral...j'allais dans la même journée croiser dans ma patientelle des nantis vivant avec arrogance dans des 200métres carrés luxueux et des "gueux" dignes des romans de Balzac...j'ai croisé des huissiers à 6h30 du mat alors que je poussais la seringue et que j'assistai à la saisie des biens de mes patients,je n'ai pas toujours pris mes honoraires sur mes actes ,car il m'était insupportable de mettre le budget de certains de mes malades dans le rouge...j'ai toujours eu la même équité de la qualité de mes soins que se soit pour un patient bénificiant de la CMU ou qu'un autre qui devait avancer les frais de mes actes....

mais oui malgré tout cela...

j'ai un peu honte de te le confier,il y a des gens sûrement peu...qui ont un " CDI de l'assistanat"..qui peuvent pour l'avoir vécu ,avoir l'arrogance de te balancer sur le museau:"j'y ai droit..." j'ai rencontré pas mal de travailleurs sociaux ,assistants sociaux éducateurs,agents des Cpam qui comme moi avaient un peu honte de faire ce constat....que faire que dire je n'en sait rien...

Portrait de romainparis

Parce que tu dis la vérité ? Oui, il existe des assistés, des personnes qui vivent des aides sociales et qui s'en accommodent, et dont certains sont plus à l'aise que des salariés lambda. Cependant, je pense qu'il s'agit d'une minorité dans une majorité qui, elle, n'a pas choisi de vivre ainsi ; et surtout, une fois de plus, c'est la stigmatisation d'une certaine population qui me dérange, d'autant plus est l'idéologie de ce gouvernement à chercher des boucs émissaires pour cacher son incompétence et son hypocrisie : je pense que la fraude des cols blancs coûte plus cher à l'Etat, donc à nous citoyens, que celle des cols bleu. Comme Ferdy le rappelle, le petit arrangement, - arrangement puisqu'il n'y a pas eu de décision de la justice - avec Tapie, a couté, ne serait-ce qu'en dommage et intérêt, 45 millions d'euros ! Dans une histoire où il n'y a pas eut mort d'homme ! J'estime que la chasse aux fradeurs doit être faite, mais pour TOUS, et non pour une catégorie de personnes. Les patrons qui engagent des sans-papiers, des stagiaires, etc. pour moins, voire pas du tout, les payer, sont des fraudeurs. Les entreprises qui placent leur argent dans des paradis fiscaux pour echapper à l'impôt, BNP, Total par exemple, sont des fraudeurs et de plus est des voleurs puisqu'elles touchent des aides publiques à l'emploi. Alors, oui, sus aux fraudeurs, mais je me répéte, TOUS.
Portrait de hozgor

il faut changer notre fusil d'épaule...il est dur de balayer devant nos portes...mais je préférerai qu'on le fasse avant que d'autres ne le fassent...car vois tu,il y a des braves gens ,pas méchants au fond qui sont fan de "Johnny" qui se saignent pour tunniser leur Seat Cordoba,qui écoutent Annie Davant à 13h,qui donnent un peu aux restos du coeurs quand ils poussent leur caddy le 1 er du mois aprés avoir touché leurs allocs,chez Madame Leader Price...des braves gens ,simples mais pas méchant qui rêvent devant M6 Déco de relooker leur salle à manger,et qui ont inscrit leur petite derniéreà" Incroyable Talent" parce la petite à un joile filet de voix...ben c'est les mêmes  qui ont le droit de voter...pour qui? ben des fois pour Sarko ,parce qu'à l'époque il les faisait rêver et demain ben ils se défouleront en votant pour Marine...et elle , elle aurra vite fait de leur couper leurs allocs...alors oui...il faut tout mettre à plat...même si ça doit faire grincer les dents...
Portrait de Ferdy

Rassure-toi, Hozgor, tu ne risquais pas le lynchage pour ton témoignage nuancé, et la démagogie serait tout aussi irrecevable si elle demeurait dans le déni de cette réalité.

Mais, compte-tenu des moyens mis en oeuvre actuellement afin de saper toute velléité solidaire d'entre les plus démunis, nous assisterons peut-être bientôt à des appels à la délation pour tenter d'enrayer les abus, les fraudes, les petites combines. 

Le sentiment d'injustice dans le partage de la misère est le ferment de toutes les inimitiés et frustrations qui gangrènent les milieux populaires. Je peux aussi comprendre le sentiment d'exaspération du salarié payé une misère pour un boulot sans intérêt et qui voit son voisin abonné au RSA, scotché devant son écran plat, confiné dans une même existence aliénante mais jouissant d'un éternel temps libre, etc. Est-ce suffisant pour les mettre dos à dos ? ne sont-ils pas l'un et l'autre victimes du même système contre lequel ils pourraient s'unir, au lieu de s'affronter ?

Et puis, il y a le fantôme de l'héritière qui ne doit pas servir d'alibi pour se résoudre à croire que la menace que son parti nauséabond distille dans l'opinion publique devrait nous obliger à renoncer à ce qui nous reste d'idéal et de fraternité. 

C'est par l'abandon progressif de ces valeurs républicaines, qu'elle et son clan seraient parvenus à saper les fondements mêmes de cette démocratie, sans recueillir aucune victoire par le suffrage universel.

Comme le souligne Romain, à juste titre, le sentiment d'impunité et l'arrogance des puissances financières, soutenues par le pouvoir (et ça ne date pas d'aujourd'hui) échappent désormais à tout contrôle, sans rencontrer aucune difficulté.

Leurs dividendes sont plus impérieux que nos vies.

Portrait de romainparis

grincer des dents, en or ou sans, mais cela retablirait son principe fondateur : tous les hommes naissent égaux devant la loi. Encore faut-il se débarrasser des lois scélérates... voter par des scélérats de tous bord. Je n'ai aucune autre solution à proposer, et si je comprends que des personnes en survie puissent frauder faute de choix, je ne pense pas qu'une justice inéquitable leur soit favorable. Il y aura toujours des pauvres et des riches, l'utopie communisme (pas à la sovietique) est belle mais reste une utopie. Je ne crois pas que l'homme, le plus grand des prédateurs, soit capable de vivre dans un monde de paix ; sauf si, c'est une théorie personnelle, le jour où il pourra aller vivre sur une autre planète. Sinon, pour revenir au sujet : si je trouve légitime qu'une mère de famille aille voler dans un supermarché pour nourrir ses gosses - après tout elle vole des voleurs - je ne peux pas l'accepter car si je l'accepte je ne pourrais pas le reprocher à d'autres voleurs. 
Portrait de Meliah

   Relevé dans les pages d'"Hara-kiri " du 11/mars dernier (c'est comme ça ) ,après une astuce qui consiste à se faire inviter chez les amis ,s'il vous en reste encore , voici un autre moyen de palier à la  KRIZZZZZZ et de bouffer quand-même ;

              __________________________________________________________

    ....."""""

Alors, utilisez la deuxième astuce qui consiste à vous inviter, gratuitement, dans le plus grand restaurant de votre région : la grande surface.

Je vous dis ça, mais comme je vous sais intelligents, je ne doute pas que vous n'ignorez pas la loi et donc que vous connaissez l'article 1587 du Code Civil. Si ce n'est pas le cas, voici une copie issue directement ce dernier.

Art. 1587

A l'égard du vin, de l'huile, et des autres choses que l'on est dans l'usage de goûter avant d'en faire l'achat, il n'y a point de vente tant que l'acheteur ne les a pas goûtées et agréées.

Ainsi, d'après cet article, vous êtes en plein droit de goûter tout ce qui est dans l'usage de goûter avant de décider de l'acheter ou non. Alors, bien sûr, personne n'applique plus cet article du Code Civil, mais ce n'est pas le seul, cependant, il existe toujours ce qui fait que l'on peut toujours en appeler à cet article. Ainsi, le Tribunal sera probablement amené à définir exactement ce qu'il est en usage de goûter, mais il semblerait, qu'en tout état de cause, que ce qui est comestible puisse et doive être goûté.

Autant dire, qu'à partir de là, vous pouvez vous gaver dans un magasin, un moyen de contrecarrer la hausse des prix. Mais attention, goûter ne veut pas dire manger. Ainsi, si vous ouvrez un paquet de gâteaux et que vous en mangez tout le contenu, vous ne pourrez invoquer l'article 1587. Non, il vous faut picorer. Un gâteau dans un paquet, un autre dans un autre, une mandarine, quelques grains de raisins, une pomme, quelques chips, un peu de coca cola ou de Perrier pour faire glisser le tout, ou même du vin.

Si jamais quelqu'un vous dit quoi que ce soit, invoquez l'article 1587 du Code Civil ou, mieux, dites-leur que c'est le blog H.....k...i qui vous l'a dit.

Alors, comme vous êtes cultivés et que vous vous passionnez pour les proverbes, vous devez vous dire que les conseilleurs ne sont pas toujours les payeurs et vous devez vous demander si j'applique à moi-même les conseils que je vous donne. Sachez d'abord que je n'ai pas vraiment besoin d'aller me nourrir dans les grandes surfaces, je mange très peu... par rapport à un pachyderme. Non, en fait je mange beaucoup et de tout. Ne comptez pas sur moi pour éviter la viande, les graisses, les graines, les gâteaux, les pâtes, le riz, les légumes, le riz, le chocolat, le riz, le beurre, le riz, la charcuterie, le riz, le lait, le riz, le riz au lait.

Cependant, même si je ne me nourris pas dans les magasins, je n'exclue pas, de temps en temps, de gouter, principalement les boissons, pour les nouveautés, ou un petit coca cola qu'on nous présente bien frais dans les frigos. Plus assurément, une mandarine, ou quelques grains de raisin, pour savoir si ça vaut le coup d'en acheter, mais également les petites portions de fromage vendues au détail.

Donc, vous aussi, pauvres et pauvres de France, n'hésitez pas à combattre la hausse des prix en mangeant directement dans votre magasin favori. Nourrissez-vous intelligemment et si jamais on vous dit quelque chose, répondez qu'il ne peut y avoir de vente si l'acheteur n'a pas goûté et agréé le produit. Si cela ne suffit pas à calmer les ardeurs de l'intervenant, alors, courrez ou laissez-vous tenter par une fouille anale."""""""""

                     _____________________________________________

  Peut-être que certains ne rigolent pas du tout , c'est vrai que c'est la galère pour de plus en plus de gens et que cela s'appelle la précarité et que les riches devront bientôt mettre la main au porte-monnaie ,sinon ça va exploser dans tous les coins et qu'ils aillent se faire  "hara-kiri " très vite . J'ai honte à ma France !!!!

  meliah ,survoltée